Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Italie : le solaire en grave perte de vitesse - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 14/05/2012 à 17h42 par progserv.

italie-le-solaire-en-grave-perte-de-vitesse

 

Après un carton plein l'an dernier, le photovoltaïque italien va s'assombrir cette année. Premier marché mondial en 2011 avec 9,3 GW connectés, l'Italie devrait repasser 2ème, derrière l'Allemagne, avec des installations photovoltaïques ne dépassant pas les 6 GW et pouvant même chuter sous les 2 GW, selon les estimations extrêmement variées rendues publiques ces derniers jours. Comme en 2011, aucun chiffre n'est certain sur ce marché.

Mais la tendance à la baisse est indubitable, un effet direct des nouvelles coupes de 30 à 55% (selon le type d'installation) dans les aides à la filière, que le gouvernement a imposées, après une longue période de faste, pour calmer les ardeurs du solaire, en raison de l'augmentation du prix de la facture d'électricité des ménages.

Les prévisions sont moroses en 2012 pour l'Italie. (...) Car les premiers effets de la diète solaire imposée par le gouvernement Monti commencent à se faire sentir. D'autant que les nouveaux tarifs d'achat dans le solaire n'offrent aucune visibilité dans le pays après juillet 2012.

Moindre mal en Allemagne

Avec une nouvelle baisse programmée des aides au photovoltaïque au troisième trimestre 2012, l'Italie marche dans les pas de l'Allemagne et pourrait connaître le même destin industriel. (...)

La diminution de moitié du marché italien nuira à tous les fabricants et installateurs qui s'étaient engouffrés sur ce marché, attirés par des tarifs d'achat très généreux, notamment les géants américains SunPower et First Solar, les chinois Suntech Power et Trina.

La baisse de la demande de panneaux en Europe ainsi que l'explosion de la production dans le monde -et surtout en Asie- avaient entraîné une nouvelle baisse des prix de vente des panneaux en 2011 dans le monde, en raison notamment de vente à prix cassés par de nombreux fabricants chinois.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Fanny Abouaf, publié par greenunivers.com


 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Fanny Abouaf

Mots-clés déclenchant la recherche interne : photovoltaïque

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.