Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Il ne peut y avoir d'"économie verte" sans "économie bleue" - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 15/04/2013 à 13h10 par progserv.

il-ne-peut-y-avoir-deconomie-verte-sans-economie-bleue

 
Titre initial :
La FAO rappelle qu'il ne peut y avoir d'"économie verte" sans "économie bleue"

 

Les efforts de lutte contre la faim et les conséquences du changement climatique dans les îles du Pacifique dépendront de la réussite du développement durable, y compris de l'utilisation rationnelle des océans et des pêcheries, a estimé vendredi le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva.

"Il ne peut véritablement y avoir d'économie verte sans 'économie bleue', qui fasse du développement durable des océans et des ressources de la pêche une priorité", a indiqué M. Graziano da Silva à l'occasion de la 10ème Rencontre des ministres de l'Agriculture des États du Pacifique Sud-ouest, dans la capitale de Samoa.

"L'importance de la pêche et de l'aquaculture n'est pas à négliger. Ces activités assurent à plus de 3 milliards de personnes environ 15% de leur apport moyen en protéines animales. Elles représentent aussi plus de 200 millions d'emplois de par le monde. Pour autant, ces services vitaux ne doivent pas compromettre le rôle essentiel des océans dans la régulation du climat. Ceux-ci absorbent en effet plus de 25% du dioxyde de carbone relâché dans l'atmosphère par les activités humaines", a-t-il ajouté.

Le Pacifique Sud-ouest s'étend sur près de 15% du globe et comprend environ deux mille îles et atolls, particulièrement vulnérables aux tempêtes et aux inondations, aux pénuries d'eau et aux stress s'exerçant sur les pêcheries et les systèmes forestiers.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article publié par mediaterre.org et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Auteur : médiaterre

Source : http://www.mediaterre.org/actu.html

Lien utile : http://www.mediaterre.org/actu.html

Mots-clés déclenchant la recherche interne : faim , climat , Pacifique , développement , pêche , FAO , océan , agriculture , aquaculture , dioxyde , carbone , eau

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.