Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Des algues pour capturer le CO2 - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 21/03/2013 à 17h25 par progserv.

des-algues-pour-capturer-le-co2

 

Les effets du réchauffement planétaire sont visibles dans le monde entier et de nombreux experts pensent que la situation ne ferait qu'empirer avec l'augmentation des émissions de CO2. Le réchauffement mondial est provoqué par l'émission de gaz à effet de serre (GES).

Le CO2 (dioxyde de carbone) comprend 72% du total de GES émis, le méthane (CH4) représente 18% et l'oxyde d'azote (NOx) compte pour 9%. Les émissions de CO2 représentent donc la principale cause du réchauffement global.

Le CO2 est créé inévitablement par la combustion de combustibles comme le pétrole, le gaz naturel, le diesel, le biodiesel, l'essence, la bioessence, l'éthanol. Voilà pour la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle est que les chercheurs ont découvert que les algues sont une excellente source alternative de bioénergie naturelle mais qui a également la capacité de capter le CO2.

Les microalgues sont généralement reconnues comme une solution prometteuse pour la production de biocarburant et le captage industriel du CO2 émis. La capacité de ces micro-organismes photosynthétiques à convertir le CO2 en lipides de carbone (une étape ou deux avant d'obtenir du biodiesel) dépasse grandement celles des plantes oléagineuses agricoles, sans demander une exploitation des sols supplémentaire.

Le potentiel des microalgues a été étudié par différents programmes européens pour réduire les émissions de CO2 et d'autres GES. Le nombre d'initiatives mondiales et européennes a fortement augmenté dans ce domaine depuis la signature de la Convention-cadre de l'ONU sur le changement climatique (CCNUCC).

Avec un intérêt sur les possibilités des microalgues, plusieurs méthodes industrielles ont été développées pour leur production.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article publié par CORDIS et relayé par SOS-planete

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association terresacree.org qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : MFKK Invention and Research Center Services

Mots-clés déclenchant la recherche interne : énergie , renouvelable , CO2 , algue

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.