Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Cannabis, tournesol, colza... Des plantes dépolluantes contre la radioactivité? - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 08/04/2011 à 19h20 par progserv.

cannabis-tournesol-colza-des-plantes-depolluantes-contre-la-radioactivite

 

D'après une étude réalisée suite aux récentes pollutions des sols au Japon , il semblerait que le Cannabis et le tournesol aient la faculté de décontaminer les sols dans la lutte contre la radioactivité, comme observé à Tchernobyl depuis quelques années.

Tout comme la phyto-restauration pour les cours d'eau, la culture de plantes dépolluantes restaureraient les sols les rendant ainsi de nouveau cultivables.

Peut être une lueur d'espoir pour les terrains contaminés.

Le cas du tournesol , expérimenté à Tchernobyl.

D'un point de vue environnemental, le tournesol est très intéressant : véritable pompe à minéraux, il peut, grâce à ses racines qui descendent jusqu'à 10 m, s'approprier l'azote résiduel laissé par la culture du maïs ou d'autres plantes exigeantes en ce minéral. Ce faisant, il contribue sensiblement à limiter la pollution des eaux souterraines et des cours d'eau.

Mais, il y a mieux : le tournesol partage avec quelques autres plantes la propriété d'éliminer, en le pompant, le plomb qui se trouve dans les sols contaminés. Ainsi, à Chicago, on a entrepris un essai de décontamination des sols dans certains vieux quartiers de la ville, situés à proximité des routes, des ponts et des fonderies de plomb.

Si l'expérience est concluante, on appliquera la technique dans d'autres quartiers. On pourra ainsi prévenir la contamination et l'intoxication au plomb chez les adultes et surtout les enfants qui y vivent.

Cette activité, que l'on qualifie de phyto-remediation (littéralement « action réparatrice d'une plante »), a fait ses preuves lors de l'accident nucléaire de Tchernobyl, où l'on avait constaté que le tournesol pouvait éliminer la radioactivité présente dans l'eau.

À la fin de la saison, une fois qu'elles ont accompli leur travail de décontamination, les plantes sont incinérées.

Du cannabis pour décontaminer les terres à Fukushima

Comment décontaminer les terres autour de la centrale de Fukushima ? Les scientifiques envisagent d'utiliser l'aide de certaines plantes. Comme le tournesol ou le cannabis ! La chronique de Virginie Garin.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article publié par mili-Terre

 

Nous aider

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Auteur : mili-terre.com

Source : http://www.mili-terre.com/article/25/548/cannabis-tournesol-colza-des-plantes-depolluantes-.htm

Lien utile : http://www.mili-terre.com/article/25/548/cannabis-tournesol-colza-des-plantes-depolluantes-.htm

Mots-clés déclenchant la recherche interne : Fukushima , cannabis , tournesol , soja , décontamination nucléaire

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.