Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Ayraultport : la préfecture de police de Paris s'inquiète de la marche des « veilleurs » à Paris - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 31/08/2013 à 15h46 par progserv.

ayraultport-la-prefecture-de-police-de-paris-sinquiete-de-la-marche-des-veilleurs-a-paris

Les « veilleurs » lors de leur arrivée à Nantes, le 28 août 2013

 

Note de TS :
Avec du retard, désolé, mais il n'y a pas assez de colibris lanceurs d'alerte

 

Partis de Charente-Maritime, les « veilleurs » doivent arriver samedi 31 août à Paris.

La préfecture de police demande que le « rassemblement » soit déclaré comme l'exige la loi et que l'itinéraire prévu – notamment le passage par les Champs-Élysées – soit modifié.

Où vont se retrouver les « veilleurs » ce samedi 31 août ?

La préfecture de police de Paris s'est opposée mercredi 28 août à la marche qui doit emprunter les Champs-Élysées. Les autorités disent ne pas pouvoir « assurer la propre sécurité des manifestants sur des sites particulièrement fréquentés ». La préfecture regrette également que le rassemblement n'ait pas été déclaré comme l'impose la loi. À quoi les veilleurs répondent que la marche « n'est pas une manifestation ».

Rassemblement sur le parvis de la Défense

Le 11 août, une vingtaine de « veilleurs », étudiants, actifs et retraités, ont quitté Rochefort (Charente-Maritime) pour une marche de vingt jours « à la rencontre des Français », avec pour objectif d'arriver samedi à Paris. Sur les réseaux sociaux, ils annoncent un rassemblement sur le parvis de la Défense (Hauts-de-Seine) avant de rejoindre la place de la Concorde en empruntant notamment les Champs-Élysées.

« Aucun interlocuteur »

C'est sur Internet, que la police a pris connaissance de cet itinéraire. Dans un communiqué, la préfecture regrette « de ne disposer d'aucun interlocuteur pour envisager conjointement les modalités de l'arrivée de la « marche des veilleurs » dans la capitale ».

La préfecture informe avoir vainement « tenté d'entrer en contact avec un responsable du mouvement » pour « étudier la mise en oeuvre d'un tel rassemblement sur un autre itinéraire et selon d'autres modalités ».

Pas de déclaration

Le communiqué rappelle que « selon la loi en vigueur, tout rassemblement de voie publique doit donner lieu à déclaration préalable, ce qui n'a toujours pas été fait à ce jour ».

Les autorités expliquent l'interdiction « pour des raisons tenant à la protection des institutions et à l'ordre public mais également pour assurer la propre sécurité des manifestants sur des sites particulièrement fréquentés un samedi ».

« Je me déplace librement »

Alors que les veilleurs ont fait face à des opposants à Notre-Dame-des-Landes mercredi, leur porte-parole, Gaultier Bès, affirme que l'itinéraire prévu est maintenu. « Nous sommes dans un État de droit, je me déplace librement dans mon pays », s'insurge le jeune homme. Pour les veilleurs, la marche « n'est pas une manifestation ».

« J'estime n'avoir besoin de l'autorisation de personne pour lire des textes de Camus ou Bernanos dans la rue », lâche Gaultier Bès.

Face à face tendu

Les marcheurs ont reçu mercredi 28 août le renfort d'autres opposants à la réforme du mariage après un face-à-face tendu avec les militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mercredi soir, tandis que les veilleurs, assis sur les marches de la préfecture de Nantes, lisaient des textes de grands écrivains français et chantaient en choeur, les anti-aéroports jouaient de la fanfare et criaient des slogans tels que « Ni Vinci (concessionnaire du futur aéroport de Notre Dame des Landes), ni veilleurs ».

 

Un article de la-croix.com, publié par  

SOS-planete

 

Le cadeau de la rentrée (audio mp3 part 1)

Notre enquête : mystérieuse synchronicité de pyramides partout dans le monde

 

 

Notre Association a recueilli 680 euros depuis le 1er juillet. Tout sera investi dans l'évolution du dispositif ! Merci aux )at(nonymes ;o)

Hier, 4800 internautes ont visité SOS-planete

Celui qui dit la vérité est toujours insupportable. Roger Fournier

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 


Auteur : la-croix.com

Source : http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-prefecture-de-police-de-Paris-s-inquiete-de-la-marche-des-veilleurs-a-Paris-2013-08-29-1003845

Lien utile : http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-prefecture-de-police-de-Paris-s-inquiete-de-la-marche-des-veilleurs-a-Paris-2013-08-29-1003845

Mots-clés déclenchant la recherche interne : marche , notre , dame , landes , ayrault , aéroport

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.