Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

Amazonie : le peuple Awá attend en vain le départ des envahisseurs - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 05/05/2013 à 12h56 par progserv.

amazonie-le-peuple-awa-attend-en-vain-le-depart-des-envahisseurs

 

L'Amazonie ressemble toujours à un Eldorado pour de nombreux Brésiliens, au grand dam des peuples amérindiens comme les Awá.

Leur territoire, pourtant protégé, a été amputé dans l'illégalité la plus totale de 30 % en quelques années.

Des décisions de justice ont tenté d'y mettre fin, sans succès.

Le Brésil abriterait 215 peuples amérindiens, principalement dans ses régions de l'ouest ou du nord amazonien, sur des territoires qui leur ont été attribués.

La population des Awá, l'une de ces tribus, est actuellement estimée à 450 personnes, dont 100 sont dites isolées.

En d'autres termes, ces dernières n'ont pas de contact avec le monde extérieur, une situation rare de nos jours sur la planète.

Ces hommes et femmes, chasseurs-cueilleurs, vivent en petits groupes nomades de 20 à 30 individus.

Ils se déplacent donc régulièrement en emportant leurs affaires, comme leurs cordes en lianes ou la résine requise pour s'éclairer, dans des sacs à dos en feuilles tressées.

Pour se nourrir, il leur suffit de prélever les denrées dont ils ont besoin dans la forêt (fruits, miel, etc.), en ayant le cas échéant recours à leurs arcs pour abattre du gibier, mais pas n'importe lequel.

Pas question par exemple de manger de la viande de capybara (le plus gros rongeur de la planète) ou de l'aigle harpie, puisqu'ils sont tabous.

D'ailleurs, ils évitent également de consommer de l'opossum car il donne une mauvaise odeur.

On ne peut malheureusement pas poursuivre cette description idyllique, les Awá étant, comme bien d'autres peuples amérindiens, de plus en plus affectés par les activités légales, ou non, de plusieurs entreprises.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Quentin Mauguit, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Ce site accueille plus de 6500 visiteurs par jour. Il est édité par terresacree.org (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 35 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion. Si quelques-uns nous aident, le véhicule continuera à avancer, sinon il s'arrêtera en chemin ! Logique, non ?

 

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 


Auteur : Quentin Mauguit

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/homme/d/amazonie-le-peuple-awa-attend-en-vain-le-dacpart-des-envahisseurs_45999/

Lien utile : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/homme/d/amazonie-le-peuple-awa-attend-en-vain-le-dacpart-des-envahisseurs_45999/

Mots-clés déclenchant la recherche interne : Awá , amazonie , déforestation.

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.