Nous constatons avec joie que c'est la 20ème fois que vous visitez ce fil d'info.

Afin de pouvoir continuer à vous informer, un petit geste d'encouragement de votre part serait le bienvenu.

Nous vous en remercions chaleureusement.

Cliquer ICI

Voulez-vous être prévenu par une petite notification sur votre écran de la publication d'un nouvel article ?

Ce service nécessite l'utilisation des cookies sur votre navigateur, conformément à nos Conditions générales d'utilisation.

79 espèces de requins et raies viennent d'être découvertes... malheureusement - Demain l'Homme

Home

Cet article a été publié le 01/07/2012 à 13h38 par progserv.

79-especes-de-requins-et-raies-viennent-detre-decouvertes-malheureusement

 

Une étude d'envergure pour préciser les relations entre les différents élasmobranches (raies et requins) a permis de découvrir près de 79 nouvelles espèces ! Ce résultat n'est malheureusement pas positif : des populations d'espèces déjà considérées comme en danger d'extinction apparaissent désormais plus restreintes que prévu.

La Terre abriterait actuellement environ 1.200 espèces de requins et de raies. Un certain nombre d'entre elles sont des prédateurs dont le rôle clé au sein des écosystèmes marins n'est plus à démontrer. Les requins ont souvent souffert d'une mauvaise image, probablement parce qu'ils étaient largement méconnus. Certaines séries cinématographiques n'ont pas amélioré leurs conditions en les faisant passer pour des monstres sanguinaires avides de touristes.

Heureusement, les temps ont changé et nous avons appris à mieux les connaître. Cependant, il persiste de nombreuses zones d'ombre sur l'histoire évolutive des élasmobranches (raies et requins), sur les liens existant entre les différentes espèces et sur la taille de leurs populations.

Pour combler ce manque, Gavin Naylor du College of Charleston en Caroline du Sud (aux États-Unis) a réalisé, avec l'aide de plusieurs collaborateurs, l'une des plus grandes études génétiques jamais effectuées sur ce groupe.

Des échantillons d'ADN ont été prélevés sur près de 4.283 spécimens de raies et de requins dans le monde entier. Ils ont tous fait l'objet d'un séquençage afin de définir les liens qu'entretiennent les différentes espèces entre elles. Les résultats, publiés dans le Bulletin of the American Museum of Natural History (un document de 200 pages), sont à la fois surprenants et inquiétants.

De nouvelles espèces de requins, de nouveaux soucis

Les échantillons appartiendraient à 574 espèces. Cette équipe a donc réussi à obtenir de l'ADN pour près d'un élasmobranche sur deux dans le monde. Plus étonnant, 79 espèces étaient inconnues jusqu'à présent ! Elles seraient passées inaperçues aux yeux des observateurs tant leurs ressemblances avec des groupes connus sont importantes. Ce résultat, à priori positif, cache en réalité de nouveaux problèmes relatifs à la conservation de ces organismes.

 

 
Un exemple vaut parfois mieux qu'un grand discours. Le requin-marteau halicorne Sphyrna lewini souffre, comme ses camarades, d'une surpêche intensive destinée à alimenter le marché des ailerons de requins.

L'UICN le considère déjà comme étant en danger d'extinction tant sa population a diminué. Problème, deux espèces cohabitent sous ce nom. Le nombre de Sphyrna lewini vivant sur notre planète est par conséquent plus faible que ce que l'on croyait jusqu'à présent. Les deux espèces courent des risques d'extinction plus importants qu'initialement estimé. Malheureusement, ce cas n'est pas unique !

Gavin Naylor, qui n'envisage pas la réalisation d'études génétiques sans avoir recours simultanément à d'autres disciplines taxonomiques plus classiques, travaille désormais en partenariat avec la National Science Fundation (NSF) pour cataloguer la diversité des élasmobranches et avec l'UICN pour cartographier la répartition, et probablement le statut, des différentes espèces de requins et de raies dans le monde.

 

Un article de Quentin Maugui, publié par Futura-Sciences

D'autres articles scientifiques passionnants sur futura-sciences.com

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 


Auteur : Quentin Maugui

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/79-especes-de-requins-et-raies-viennent-detre-decouvertes-malheureusement_39654/

Lien utile : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/79-especes-de-requins-et-raies-viennent-detre-decouvertes-malheureusement_39654/

Mots-clés déclenchant la recherche interne : élasmobranches , requins , raies , extinction , ADN

Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. .
Vote commentaire devra être validé si nécessaire.

Acceptez-vous d'être contacté par nos visiteurs ?

Aucun commentaire.