Choix du module >>>

  • Afficher le flux RSS
  • Ajouter une actualité
1 « 3 4 »
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ascenseur direct vers le POST SUIVANT

TRANSHUMANISME ? TRANSHUMANCE ? DES PETITS MALINS RÊVENT DE COLONISER NOS CERVEAUX AVEC LEURS PUCES

Posté le 03/09/2017 à 15h00

Visiter ce module par catégories : Nouvelles hautes technologies - Robots humanoïdes, Biologie synthétique - OGM - Transhumanisme, Intelligence et conscience Artificielle

Transhumanisme ? Transhumance ? Des petits malins rêvent de coloniser nos cerveaux avec leurs puces
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Montage effectué à partir de l'un des 8 trigrammes du Yi King, le cinquième, "Li", dont l'image est : le Feu, le Soleil, l'oeil...; les qualités : la clarté, la lucidité, la vivacité... Vous avez bien entendu reconnu Coluche, le roi des enfoirés ;o)

 

 

 

 

Mise à jour inattendue du 6 septembre 2017 à 15:56, suite au clin d'oeil de Google et synchronicités formidables

 

Ajout d'un nouveau sondage, d'un clip vidéo, déniché par un ami du Cèdre et qui fait le tour de tous les réseaux sociaux, ainsi que d'un "SIGNE DE RECONNAISSANCE" pour ceux qui aiment l'Humanité et la Nature

 

 

Chapeau de l'association
Terre sacrée
Parce qu'on la ma$$acre !

 

 

Allez ! On lâche

le mort sot ?

 

 

Seul on ne peut pas changer le monde, mais il existe un vaste réseau souterrain que rares s'imaginent, pas même les patrons des multinationales de tous bords que l'Association encourage vivement à la contacter, par tout moyen mis à leur entière disposition et en toute discrétion -y compris par avatar interposé- pour tentative in extremis de recherche d'équilibre dynamique et durable...

 

 

Nous sommes certes isolés les uns des autres, mais suffisamment NOMBREUX sur Terre et tous interconnectés dans l'invisible, voire "intriqués" au sein de la Matrice, dans les fondations-mêmes de l'Univers paradoxal qui nous abrite et nous habite en ces jours dans un gratte-ciel

 

 

Quoiqu'il en soit, nous reconnaissons maintenant le fait que l'Humanité est responsable de sa propre planète et qu'il est vital, chacun, de "faire sa part", si nanoscopique soit-elle, comme le petit colibri de la légende amérindienne

 

Ainsi l'Association invite les blogueurs, les webmestres et tous les membres "convaincus" des réseaux sociaux à placer la miniature du "Signe de reconnaissance #Résö" ci-dessous, n'importe où sur leur page internet ou profil (taille d'insertion optimum en pied du présent post)

 

 

"Tout cela pour quoi ?

 

- Pour se donner une vraie chance de dépasser le virtuel et pour s'engager dans l'esprit simple et serein de la rencontre de ce qui semble englué dans la dualité et donc -en apparence- incompatible"

 

Car en fait -quelles
que soient nos différences
ou divergences sévères-

nous sommes heureusement

bien plus nombreux

qu'on ne se l'imagine
à désirer vouloir
changer le monde
actuel en profondeur

 

 

Les firmes mondiales en question ont -comme nous tous- tout à gagner à faire un petit geste dans le sens de l'éthique

Pour l'Homme et la planète...

 

 

Paradoxal

mais VRAI !

 

Internet... Net

"Cour des grands ?"

 

TS : "Oui oui, on veut
bien jouer les thermomètres ;o)"

 

 

Visiteurs, avant toute chose, merci de visionner ci-dessous le bref clip musical de Coldplay, lequel vous en dira plus long que le post tout entier et vous permettra de découvrir le monde sous un angle carrément quantique et vertigineux.

Enceintes à donf !!!

 

 

Déjà 134 589 638 vues

Extrait de la Playlist du Cèdre, Président de l'Assoce

Playlist Deezer de l'Association

 

Suite à cette mise en bouche vidéo, vous êtes maintenant très certainement bouche-bée ;o) Après avoir lu le post ci-dessous en entier et seulement après consultez celui de Marie-Line, lequel va avec le clip que vous venez de manger tout cru (rappel du lien en fin de post)

 

 

Prendre soin
de tout l'Homme
,
de tous les Hommes

 

 

Transhumanisme

ou

Transhumance ;o)

 

 

Cet article n'est pas un vieil épisode d'une série télé de science fiction, à laquelle nous nous sommes déjà bien habitués. Ce que vous allez découvrir dans ce post -si vous parvenez à le lire intégralement- est la réalité présente EN MARCHE !!! Je dirais même plus : "Le bébé marche, mais il ne sait pas vraiment où il va ;o)"

 

 

Comment le club des riches

est-il en train de prendre le

pouvoir de l'Humanité future ?

 

 

Note de l'Association
Terre sacrée

Parce qu'on la ma$$acre !!!

 

La technologie oui, mais entre quelles mains ?

Programmé ou être programmé ?

Et l'éthique dans tout ça ?

 

 

AVERTISSEMENT de l'Association

 

Ce "long" article scientifique et philosophique est indispensable à votre survie à très court terme et surtout à celle de votre progéniture

L'absence de sa lecture approfondie risque de vous pousser -sans que vous ne vous en aperceviez- vers la lobotomisation rapide, totale et définitive

 

 

Cependant, nous ne pouvons vous cacher que sa lecture peut entraîner quelques rares effets secondaires bénins et passagers : froid dans le dos, démangeaisons (sensation d'avoir des puces), mal de terre, frissons, fourmillements, bourdonnements, chair de poule, grippe porcine, impression que l'Homme est malade et qu'il a vraiment besoin de se faire soigner...

Certains effets secondaires à la lecture de ce post peuvent tout de même aller jusqu'à la sensation écrasante d'impuissance morale et psychique, ainsi qu'une allergie prononcée aux z'ommes politiques qui font tout pour ne rien faire, mise à part des ordonnances à tire-larigot pour vous rendre malade et remplir ainsi les poches des multinationales pharmaceutiques, dont ils sont actionnaires par avatars interposés - Consulter à ce sujet, non pas un médecin, mais plutôt le dossier concernant les futur$ 11 vaccin$ obligatoire$ pour tout nourrisson sortant du ventre de sa mère

 

 

Sondage de Demain l'Homme - Merci de ne pas répondre à cette question immédiatement et de revenir voter à ce niveau du post, après lecture complète

 

Savoir

avant

d'agir

 

 

Notez bien que l'Association Terre sacrée n'a jamais adhéré à la Théorie du complot et n'y adhérera JAMAIS.

Si l'on nous cache effectivement l'e$$entiel, l'Homme est quand même bel et bien allé sur la Lune, la Terre n'est pas plate et on ne nous saupoudre pas de Lexomyl -ou de quoi que ce soit d'autre- par voie aérienne (chemtrails - En fait des contrails)

 

Pour connaitre notre position à ce sujet, cliquez ICI après avoir lu le présent post

 

 

Suggestions de lecture :

"Un bonheur insoutenable", roman d'Ira Levin et "Le Grand Secret" du romancier français René Barjavel

 

 

Une réflexion extrêmement bien documentée de Tanneguy Ramière de Fortanier ("Courant pour une écologie Humaine"), extraite de l'ouvrage "LA SOCIÉTÉ DE BIEN COMMUN" -Changer la donne, à hauteur d'homme- que vous pouvez télécharger ICI gratuitement en version numérique PDF, publiée par ecologiehumaine.eu et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

LA SOCIÉTÉ DE BIEN COMMUN

 

Changer la donne, à hauteur d'homme

 

Tanneguy Ramière de Fortanier est dirigeant d'ITPlus Conseil Technologie, cabinet de conseil et fournisseur de solutions mobiles d'entreprises. Passionné par la relation homme/technique, il nous propose ici une réflexion sur le transhumanisme.

 

Cet article est issu du livre "Société de Bien Commun, pour changer la donne à hauteur d'homme"

 

RÉPARER PUIS AUGMENTER L'HOMME

 

 

La question du bien commun se pose dans un champ de plus en plus médiatisé : le transhumanisme. Il s'agit d'un courant de pensée né dans les années 1960 dans la Silicon Valley qui envisage «la possibilité d'élargir le potentiel humain en surmontant le vieillissement, les lacunes cognitives, la souffrance involontaire».

Il promeut «la liberté morphologique, le droit de modifier et d'améliorer son corps, sa cognition et ses émotions. Cette liberté inclut le droit d'utiliser ou de ne pas utiliser des techniques et technologies pour prolonger la vie, la préservation de soi-même grâce à la cryogénisation, le téléchargement ou d'autres moyens, et de pouvoir choisir de futurs modifications et améliorations».

Que sont ces «modifications et améliorations» attendues pour l'homme ? Quels impacts sur la nature humaine ? Quel lien avec le bien commun ?

 

 

Le transhumanisme a d'abord le souhait de réparer l'homme, de s'attaquer aux maladies. Il entre donc dans le domaine de la médecine mais glisse ensuite vers l'augmentation de l'homme et, en particulier, de son intelligence : les progrès actuels de l'informatique et de l'intelligence artificielle rendent ce désir atteignable.

Pour le moment, cette puissance est à l'extérieur de l'homme. Pour la capter, il faudrait hybrider l'homme et les machines ; «connecter» son cerveau, voire transférer l'intégralité du «contenu» de son cerveau : «l'uploading».

Avec l'amélioration ou le remplacement de membres «bioniques» (rétine, main, bras, jambes, coeur artificiels), il entre dans l'ère du cyborg (hybride entre l'être humain et le robot). Mais que sera l'homme quand une partie de ses centres de mémorisation, de réflexion et de décision seront en dehors de lui ou dépendront de calculateurs extérieurs ?

 

 

Des risques de sécurité avec le bio-hacking sont déjà évoqués. Quels impacts auront sur la nature humaine ces changements, pièce par pièce, d'organes de plus en plus « personnels » ? Dans cette course à la réparation, à l'amélioration puis à la perfection, quelle place restera-t-il pour le plus faible, le plus fragile, que chacun de nous sera, tôt ou tard ?

Notre « sauvegarde » ou notre « duplication » va entamer une autre de nos caractéristiques importantes : l'unicité. L'existence de nos différents « avatars » sur les réseaux sociaux et la réalité virtuelle ont déjà commencé à nous « éclater ». N'y a-t-il pas ici le risque de quitter la dimension vitale, c'est-à-dire corporelle, de notre être ?

 

 

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET ROBOTS

 

L'intelligence artificielle poussée à son plus haut point et embarquée dans une entité autonome, le robot, est aussi un objectif pour les transhumanistes. Ceci est d'autant plus vrai qu'il n'y a pas pour eux de frontière nette entre l'animal, l'humain et les intelligences artificielles. La place de ces nouvelles entités est une vraie question.

En parallèle, l'informatique permet l'émergence de la réalité virtuelle.

L'évacuation de l'homme de nombreuses sphères économiques aura un impact énorme sur l'emploi et la notion même de travail. Or le travail est un des moyens pour l'homme de se socialiser et d'apporter sa contribution à la société.

Que serons-nous sans ce biais de sociabilisation ?

 

Va-t-on trouver une activité de remplacement ? Les transhumanistes ont une position tranchée : ou l'homme s'adapte, quitte à s'hybrider à la machine, comme l'affirme Elon Musk, ou il disparaît.

 

 

Le flou qui entoure la notion de nature humaine versus l'« intelligence artificielle » est aussi un point inquiétant : la communauté européenne ne discute-t-elle pas actuellement des droits des robots ?

Ce risque de « remplacement » de l'homme dans une « post-humanité » fait se poser la question à Jean-Michel Besnier : « le futur a-t-il encore besoin de nous ? ».

 

Le transhumanisme est une vison scientiste, mécaniste, matérialiste de l'homme, qui gomme sa dimension spirituelle et qui considère que l'homme est une machine perfectionnée mais une machine quand même ; machine qui pourrait être supplantée, sinon imitée.

 

 

MODIFIER PROFONDÉMENT LA GENÈSE ET LE GÉNOME DE L'HOMME

 

Ce mouvement veut aussi modifier le fonctionnement « naturel » de l'homme, puisque ce dernier est vu comme imparfait, et porte notamment des maladies. Il préconise alors de « maîtriser » son processus de fabrication, par la procréation et la gestation artificielle (Procréation médicalement assistée qui est déjà là. Utérus artificiel en projet), ceci pourrait révolutionner notre manière d'avoir et de (ne plus) porter d'enfants.

Le tri embryonnaire et le diagnostic préimplantatoire (DPI) permettent de sélectionner les embryons les plus sains et de le séparer des autres. Avant ou après la naissance, il y a aussi l'ingénierie génétique (avec la dernière découverte du ciseau génétique CRISPR-Cas9) qui peut toucher et modifier le patrimoine génétique de l'homme.

 

 

Le risque est l'effacement du lien de la naissance avec l'intimité du couple, puis avec la mère. Poussé à l'extrême, nous retrouvons l'image d'enfants élevés en batterie du film Matrix. C'est aussi la maîtrise de plus en plus grande de son génome et de son origine, avec des bouleversements dont les effets n'ont pas été pensés, et qui ne peuvent pas être décelés immédiatement.

 

Quels risques prend-on pour les générations à venir en touchant au patrimoine génétique des embryons et des cellules séminales avec les manipulations génétiques ? C'est finalement refuser cette expérience humaine du « donné » (on se reçoit d'autres) pour choisir le « construit », c'est se fermer à l'altérité et à la transcendance.

 

 

L'INDIVIDU ET SES DÉSIRS AU CENTRE

 

Le transhumanisme est d'inspiration libérale. Né en plein coeur de la Silicon Valley, il s'appuie sur les progrès technologiques et est financé en grande partie par les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) dont une partie des hauts dirigeants est acquise à ce courant de pensée (en particulier Ray Kurzweil, CTO (Chief Technology Officer) de Google et co-dirigeant du centre de formation proche du transhumanisme : l'Université de la Singularité).

Qui dit libéral, dit aussi individualiste : ce qui importe à ce courant est de satisfaire tous les désirs individuels de l'homme, sans nécessairement réfléchir à ceux des groupes dont il fait partie, et in fine de l'humanité. Pour Ray Kurzweil, la question n'est pas « qu'est-ce que l'homme ? » (vue essentialiste) mais « quel type d'homme allons-nous construire ? »

 

 

UN RISQUE SUR LA NATURE HUMAINE, MAIS LAQUELLE ?

 

Les impacts des « progrès » transhumanistes et leur irréversibilité éventuelle sont difficiles à prévoir. Dès lors que notre nature humaine peut être durablement modifiée, il faut prendre le temps de réfléchir à la destination de ces chemins, avant de s'y engager. Et commencer par poser les bases de ce que l'on entend par « nature humaine ».

Même si elle reste toujours à redéfinir, la nature humaine est ce que les hommes ont en commun, du plus petit au plus grand, du plus humble au plus riche, du plus malade au mieux portant.

Il serait trop long de traiter ici ce sujet de façon exhaustive

 

 

On peut cependant citer quelques unes des composantes humaines : la dimension vitale (un corps vivant), la dimension sociale (l'homme est un être de relation), la dimension affective, la dimension spirituelle (avec notamment la conscience de la mort), la dimension unique de la personne (appuyée par la biologie)

Il y a aussi des comportements plus élaborés : la capacité de se sacrifier par amour, la capacité de protéger le plus faible (d'où notamment la naissance des sociétés), le désir de justice...

 

Il y a d'autres caractéristiques intrinsèques à l'homme, qu'il ne choisit pas, qu'il n'élabore pas et qui pourtant le modèlent fortement : un être né de deux autres qui commence son existence dans le corps d'une femme, un corps sexué et un temps compté (jusqu'à la mort). Ce sont ces caractéristiques qui sont justement remises en causes par ces « avancées » transhumanistes.

 

Est-ce vraiment ce que nous souhaitons modifier dans les prochaines décennies, les prochains siècles ?

 

 

LE BIEN COMMUN DE L'HOMME : LA NATURE HUMAINE

 

Quel que soit le degré d'illusion, voire de fantasme, contenu dans la promesse transhumaniste, eu égard à la complexité encore ignorée du corps humain et de la personne humaine, la nature humaine n'est pas « seulement » l'affaire de chacun, qui pourrait en décider à sa guise, comme semble sous-entendre le transhumanisme, mais l'affaire de tous.

 

Nous expérimentons que cette nature humaine découle d'une expérience à la fois individuelle et collective, qu'elle soit sociale, spirituelle, ou religieuse. Ce n'est pas nous qui décidons seul ce qu'est le « bien commun » car nous partageons notre nature humaine avec les autres, c'est ensemble que nous le découvrons et le construisons.

La nature humaine est un bien commun, comme la nature dont on a redécouvert il y a quelques décennies qu'il fallait la protéger collectivement par l'écologie.

 

C'est un bien commun car c'est le bien de tous et de chacun

 

 

On ne peut défendre, parler de la nature humaine sans prendre en compte celle de chaque personne qui la compose, jusqu'au plus petit, au plus faible, c'est même parfois ce qui nous fait plus humain. Le bien commun est ainsi à distinguer de l'intérêt général qui peut sacrifier certains (le plus malade et le plus faible parfois) à l'intérêt du plus grand nombre.

 

C'est d'ailleurs l'attitude des courants transhumanistes qui vont pousser des découvertes à partir du moment où quelques uns les jugent souhaitables. Le bien commun nécessite donc que les citoyens et, avec eux, les politiques, les associations, les grandes familles religieuses, investissent ce champ de réflexion et apportent collégialement des réponses et des orientations qui permettront de faire des choix.

 

Cela pourra partir d'initiatives de petits groupes pour revisiter notre rapport avec la technologie jusqu'à des réflexions nationales ou internationales sur la place de
l'intelligence artificielle dans nos vies et nos institutions
.

 

 

Cette concertation prendra du temps, de même que l'adaptation de l'homme à des environnements nouveaux. La liberté véritable de l'homme fragile est à préserver de la « libération » à marche forcée que prône le transhumanisme qui estime que l'idée même de nature humaine est source d'aliénation. C'est l'intérêt de l'homme et de tous les hommes qui doit guider la vitesse et le contenu des changements technologiques et non l'inverse.

 

Ne faut-il pas enfin qu'advienne le « temps de l'homme » ?

 

 

Pour approfondir cette réflexion sur la Société de Bien Commun, cliquer ici

 

(...)

 

...Pour lire la suite en format PDF, cliquer ICI

 

 

Une réflexion de Tanneguy Ramière de Fortanier ("Courant pour une écologie Humaine"), extraite de l'ouvrage "LA SOCIÉTÉ DE BIEN COMMUN" -Changer la donne, à hauteur d'homme- que vous pouvez télécharger ICI gratuitement en version numérique PDF, publiée par ecologiehumaine.eu et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

ISBN : 978-2-7466-9926-7
© Courant pour une écologie humaine, 2017
www.ecologiehumaine.eu
Dépôt légal : juillet 2017
Achevé d'imprimer le 7 juin 2017
sur les presses de l'imprimerie Fidesprint,
en Union Européenne.
Graphisme & illustrations : Hélène de Lépinau
Mise en page : Lucille Schmitt
13 €uro -
Commander ICI le livre sur papier
recyclé ou en librairie

 

 

Comment faire advenir une Société de Bien Commun ?

 

Cette question passionne le Courant pour une écologie humaine, qui lance le premier volume d'une collection dédiée à la recherche des conditions et des moyens nécessaires pour faire émerger cette société.

 

Pour changer la donne, à hauteur d'homme

 

 

Transhumanisme, vers un contrôle total : Des mini-antennes WIFI implantées dans le cerveau humain - WikiSurTerre

L'immortalité charnelle: ça vous tente ? Bonjour l'homme transgénique rafistolé de la tête aux pieds - WikiSurTerre

2 Intelligences Artificielles de Google ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l'homme - WikiSurTerre

 

 

L'Homme perd son humanité. On cherche donc à doter les poupées gonflables de sentiments artificiels - WikiSurTerre

Avancée majeure dans la biologie synthétique, un chromosome artificiel - Mais en fait, où va-t-on ? - WikiSurTerre

Emploi - Une intelligence artificielle remplace 34 employés d'une assurance-vie au Japon - WikiSurTerre

 

Le biologiste Craig Venter, l'homme qui
se croit plus fort que le Néant

 

Le biologiste Craig Venter va créer une girafe artificielle à pois bleus, grâce à un ADN synthétique - WikiSurTerre

Le Vivant serait si imparfait que certains savants auraient inventé un langage pour le réécrire - WikiSurTerre

Immortalité - Dans 30 ans, télécharger son esprit dans un ordinateur quantique ? - WikiSurTerre

Biologie synthétique: plus fort que Daesh, plus fort que le Néant, des chercheurs réinventent la Vie - WikiSurTerre

Robots tueurs : les chercheurs et industriels demandent à l'ONU d'agir avant qu'il ne soit trop tard - WikiSurTerre

 

 

Interface neuronale : un humain corrige, par la pensée, les erreurs d'un robot - WikiSurTerre

Génétique - Des enfants sur mesure, la pression chinoise est très forte ! - WikiSurTerre

Alerte sur les "ciseaux génétiques" ! Des chercheurs tirent la sonnette d'alarme : la technologie d'édition du génome CRISPR-Cas9, testée sur des souris, entraîne des mutations "inattendues"

Des manipulations génétiques d'embryons humains autorisées au Royaume-Uni

 

 

Clef pour portes ouvertes : intégrale de la légende amérindienne du colibri et du toucan (vidéo) - WikiSurTerre

 

 

La Matrice est universelle (passage quantique du film culte MATRIX - Vidéo et informatique) - WikiSurTerre

 

 

N'oubliez pas de répondre au sondage situé un peu plus haut dans le présent post, d'insérer la miniature du "SIGNE DE RECONNAISSANCE" ci-dessous, discrètement, n'importe où sur votre page web ou sur votre profil du réseau social dont vous faites partie et ENFIN de consulter le post de Marie-Line, notre nouvelle rédactrice lanceuse d'alerte, laquelle est en train de nous préparer un résumé de jonction entre le quantique informatique et le quantique biologique

 

[url=https://www.terresacree.org/actualites/3942]Ainsi revenez découvrir la
prochaine mise à jour Rézo
[/url]

 

 

La mécanique quantique peut-elle expliquer les coïncidences ?

 

L'intrication quantique, des paires ou des groupes de particules autrefois en contact continuent à être connectés à de grandes distances

(...)

« Les phénomènes de synchronicité se caractérisent par une coïncidence significative qui apparaît dans un état mental (subjectif) et un événement qui se produit dans le monde extérieur (cible) », explique le Dr Francois Martin du Laboratoire de physique théorique de l'Université de Paris, aidé par le Dr Federico Carminati, physicien à l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), dans une publication de 2009 parue dans le Journal of Cosmology intitulée Synchronicité, information quantique et psychisme.

François Martin affirme que la synchronicité ne peut pas être expliquée par la physique classique. Cependant, pour lui l'intrication quantique permet de clarifier la connexion entre l'esprit et la matière, entre l'esprit de plusieurs personnes. Il utilise la mécanique quantique pour examiner la relation entre l'esprit conscient et l'esprit inconscient, mais aussi pour observer le libre-arbitre.

 

 

Comment l'esprit conscient interagit avec l'inconscient

 

(...)

 

...Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Tara MacIsaac - Epoch Times, publiée par epochtimes.fr et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Ci-git un autre billet du Mich, actuellement dans le module Cage à fou : Petit message à celle ou celui qui a besoin de réconfort en ce monde dans lequel peu s'y retrouvent

 

 

 

abonnés à la newsletter
bimestrielle GRATUITE
donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la
version PREMIUM particulière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.....

 

 






 

 

 

Auteur : Courant pour une écologie Humaine - Tanneguy Ramière de Fortanier - ecologiehumaine.eu - Demain l'Homme, terresacree.org pour le chapeau - Tara MacIsaac - Epoch Times - epochtimes.fr

Article relayé par : colibrix

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter

1 « 3 4 »