Un pavé de Jacky dans la cour de la République française (Chronique) - Pôl'Ethique

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/10/2015 à 00h12 par Jacky.


UN PAVÉ DE JACKY DANS LA COUR DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE (CHRONIQUE)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un pavé de Jacky dans la cour de la République française (Chronique)

 

Il y a un mois, le peuple de France, dans sa diversité, manifestait spontanément un esprit de liberté, d'égalité et de fraternité en réponse à un carnage
insoutenable dans la rédaction de Charlie Hebdo.

 

C'était beau, émouvant et authentique

 

C'était aussi prévisible, que certains de nos hommes politiques, habiles et opportunistes pensent perpétrer cet esprit du 11 Janvier en demandant que " la République française organise dans les trois mois qui viennent une journée nationale permettant - via des évènements organisés par les institutions de la République et les institutions privées - l'expression citoyenne sur le 'vivre ensemble'
et les valeurs communes de la République "

 

 

N'y aurait-il pas mieux à faire ? Non mais franchement !

Après Noël, Pâques, la fête des mères, des pères, des grands-mères, la Saint Valentin, le premier Mai, le 14 juillet, le 15 août, voilà le 11 janvier...

 

Voilà la Fête de la République !

 

Une journée où tous les êtres humains, ouvriers, patrons, flics, voyous, actionnaires, épargnants, nantis, sans-abri viendront le temps d'une journée, partager une immense pizza à l'huile de palme d'Indonésie
sur la place des grandes villes de France.

 

 

Et une fois la journée passée, qu'est-ce qu'on fait ?

On se laisse lobotomiser par les pubs devant sa télé ?

 

 

On retourne compter ses amis virtuels sur Facebook ?

 

 

Les 5 millions qui ont perdu leur job repartent pointer chez Paul Emploi ?

Les chanceux regagnent leur boulot casse-croûte qu'ils vomissent ?

Le plus triste est qu'ils vivent avec l'angoisse de le perdre !

 

 

Messieurs les professionnels de la politique, si vous commenciez à montrer l'exemple, si vous commenciez enfin à écouter vos concitoyens et à ne pas juste vous satisfaire d'une place au soleil, si vous proposiez un peu plus souvent des référendums populaires, si vous ne gaspilliez plus notre argent, si vous luttiez un peu mieux contre les tricheries bancaires et celles des multinationales, si vous étiez vraiment attachés au mieux-être de vos administrés,

il ne serait pas nécessaire de décréter
une journée nationale républicaine !

 

 

Tout ne serait pas parfait, mais quand même, la population, dans son ensemble, aurait le sentiment d'être écoutée ! C'est aussi simple que cela.

Alors, s'il vous plait, ne venez pas nous enfumer encore une fois avec des pseudos intentions humanistes ! Tout cela n'est que du blabla,
de la manipulation et de la récupération.

Vous risquez même de créer encore plus de haine
avec ce genre de projet

Vous n'avez même plus idée de ce que désirent les gens,
tellement vous êtes déconnectés du vrai monde.
Vous ne voyez plus rien dans votre tour d'ivoire !

 

 

Il y a un mois, une foule immense s'est soulevée, sans qu'elle ait eu besoin qu'on le lui dise.

Cela vous a étonnés, surpris ?

Et tout ce que vous trouvez à faire, vous, les référentiels rebondissants,
c'est une journée républicaine

 

Pourquoi pas une journée pour la démocratie ?

 

Auriez-vous oublié que l'empathie est le moteur du monde ? Malheureusement, les politiques menées jusqu'à aujourd'hui s'évertuent à l'étouffer, insidieusement,
pour faire plaisir à une minorité dominante.

 

 

Croyez-vous qu'une journée de rassemblement dans l'année va changer le monde ? Alors que vous n'appliquez même pas une politique cohérente. L'école est devenue une misère intellectuelle, un lieu même dangereux pour nos enfants.

Les prisons où l'on jette les misérables, créent des monstres irrécupérables, comme au moyen âge. Des milliers de gens vivent dans des tours délabrées,
les uns sur les autres, sans perspective d'avenir.

Seuls quelques uns parviennent à franchir les barres de béton.

 

 

Vous n'avez pas vu arriver la technologie de communication qui s'est développée à grande vitesse et qui est en train de déshumaniser les jeunes que l'on a d'abord pris soin de formater au monde moderne dans les écoles de ladite République. Ces jeunes devront se soumettre à une logique comptable de surconsommation.

 

 

Plus préoccupés par votre réélection que par l'avenir de l'humanité, vous laissez faire l'idéologie transhumaniste qui mettra un terme à l'évolution normale de l'homme. Vous laissez les multinationales breveter le vivant et
devenir propriétaires des biens communs essentiels
Les relations sont devenues virtuelles ou exemptes de sentiments, d'émotions.
La nature humaine est réduite à sa plus simple expression :
un pouce, deux pieds et un cerveau automate.

 

 

Vous êtes en train de détruire les services publics essentiels, ceux qui faisaient la cohésion, qui donnaient du sens aux relations humaines. Pourquoi ?

 

Parce qu'il faut suivre le dictat de l'économie mondiale ultralibérale, cette fameuse économie qui a rendu 1% de la population propriétaire de 50 % des richesses de cette planète !

 

 

Vous allez bientôt obtempérer aux injonctions de Washington pour créer le grand marché transatlantique dont vous savez qu'il ne fera qu'ajouter
de la richesse au un pour cent dominant !

Alors, votre journée républicaine, vous savez ce qu'on en pense, hein !
Vous pensez que c'est comme çà que vous allez perpétrer
l'esprit du 11 janvier ?

 

 

Vous nous aviez promis une Europe Sociale avec une finance au service d'une économie durable. Or, par quelques tours de magie, vous nous avez trahis en favorisant les entreprises multinationales destructrices de l'environnement.

Tant que vous ne vous occuperez pas des vrais problèmes de fond, ceux pour lesquels les citoyens vous ont élus, vous n'aurez pas de journée républicaine, parce que cette démocratie n'est qu'une illusion entretenue
à Sciences Po et à l'ENA !

Il ne suffit donc pas de décréter une journée de l'Amour pour que
l'Homme devienne Homme. La société civile doit prendre son destin en main
et ne pas le confier aux illusionnistes

 

 

Je suis Juif. Je suis Mohammed. Je suis Marie.
Je suis Dupond noir. Dupont blanc

 

Un article de "Je suis Jacky", relayé par "Je suis Demain l'homme"

 

Pour vous faire couper la tête, cliquer ICI

 





Auteur : Jacky - terresacree.org