Notre-Dame-des-Landes : Résistance au projet d'aéroport (1) - Pôl'Ethique

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/10/2012 à 17h45 par mich.


NOTRE-DAME-DES-LANDES : RÉSISTANCE AU PROJET D'AÉROPORT (1)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Notre-Dame-des-Landes : Résistance au projet d'aéroport (1)

 

Titre initial :
Notre-Dame-des-Landes. Un autre camp détruit

 

Le Coin, un des camps retranchés des opposants à l'aéroport, a été détruit en début d'après-midi après l'expulsion de ses occupants. Une nouvelle manifestation de soutien est prévue ce soir à Nantes.

Nouvelles actions des forces de l'ordre

Les forces de l'ordre ont investi en début d'après-midi le Coin, un des camps des opposants à l'aéroport, et l'ont détruit après expulsion de ses occupants. D'autres gendarmes équipés de baudriers se trouvaient en début d'après-midi dans le forêt de Rohannes, où des militants restaient installés dans des arbres.

Les anti-aéroport ont par ailleurs appelé à une nouvelle manifestation de soutien, ce soir devant la préfecture de Loire-Atlantique, à Nantes. Des contrôles d'identité préventifs étaient menés à la gare de Nantes.

 

 

Manifestation jeudi soir à Nantes

Environ 150 personnes se sont rassemblées ce jeudi en début de soirée devant la préfecture de Nantes, pour protester contre les expulsions sur le site et contre le "tout-répressif". Le groupe s'est ensuite scindé en deux pour se diriger, sous la pluie, vers la place Royale, en plein centre-ville, dans une ambiance calme. Ils se sont regroupés peu après 20h pour lancer des slogans hostiles à Jean-Marc Ayrault. Ils sont ensuite allés manifester devant le siège local du PS, près duquel les CRS ont pris place. Les lignes 1, 2 et 3 du tramway ont été bloquées.

 

 

Journée tendue sur le site

La journée a été très tendue ce jeudi aux abords de Notre-Dame-des-Landes, où des affrontements ont opposé 500 CRS et gendarmes à environ 150 opposants. Barrages, barricades, gaz lacrymogènes, cocktail molotov... La zone, censée être "sous contrôle" depuis mardi, a été le théâtre d'une véritable "guerilla bocagère", avec de petits groupes de manifestants mobiles, d'autres installés en hauteur dans des arbres et des forces de l'ordre détruisant des barrages aussitôt remontés. Le tout dans la boue et sous la pluie, qui n'a pas cessé.

 

 

Appel à des rassemblements de soutien samedi

Les militants ne désarment pas : la coordination des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes a lancé un appel à un rassemblement, ce samedi, au Pont Morand, à Nantes, en soutien aux expulsés sur la zone. Même démarche avec un rendez-vous ce même samedi, mais cette fois à Quimper.

Trois personnes interpellées jeudi matin sur le site

Trois personnes ont été interpellées jeudi matin sur le site du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, puis laissées en liberté. Une opération massive d'évacuation a été lancée mardi par 500 gendarmes et CRS, délogeant 150 occupants. Depuis, le périmètre est totalement bouclé.

 

 

"Les anciens occupants illégaux continuent de s'opposer aux forces de l'ordre dont l'objectif est de libérer les voies de circulation pour assurer la vie quotidienne des riverains. Les forces de l'ordre font face à des jets de pierre, de bouteilles et de cocktails Molotov", a détaillé la préfecture de Loire-Atlantique ce jeudi. Les opposants au projet, dont les deux tiers occupent les lieux depuis deux à trois ans, ont exprimé leur détermination à rester sur place.

Le futur aéroport Grand Ouest est sensé remplacer celui de Nantes Atlantique. Le projet a été déclaré d'utilité publique par l'Etat et dispose du soutien des collectivités locales. Mais des agriculteurs et des anarchistes s'y opposent, soutenus nationalement par Europe Ecologie-Les Verts, la Parti de gauche et le MoDem. En cause : le coût de l'aéroport, son l'impact environnemental et les expropriations qui en découlent.

 

Un article de Arthur Bayon avec Anthony Fouchard, publié par letelegramme.com

 

 

Note de TS :

(1) 31 aoüt 2012 : L'aéroport du Grand Ouest au coeur d'un désaccord PS-EELV

16 octobre 2012 : Notre-Dame-des-Landes: opération d'évacuation de maisons squattées

17 octobre 2012 : Notre-Dame-des-Landes: Les gendarmes ouvrent la piste de l'aéroport

18 octobre 2012 : Paroles de Campagne à Notre Dame des Landes

18 octobre 2012 : Guérilla bocagère à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d'aéroport

Ce projet d'aéroport Grand Ouest, destiné à remplacer en 2017 l'actuel aéroport de Nantes Atlantique situé au sud de l'agglomération, a été déclaré d'utilité publique par l'Etat et est soutenu par les collectivités locales socialistes.

Mais il est contesté sur place par les agriculteurs et les anarchistes, ainsi que, à l'échelle nationale, par EELV, le Parti de Gauche ou le Modem.

 

En savoir plus

 

A suivre. Geo et Mich suivent ce dossier de très près.

 

 

Notre association est APOLITIQUE  

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Arthur Bayon avec Anthony Fouchard

Source : www.letelegramme.com