Stoppons le projet de scierie géante qui risque de détruire la forêt du Morvan (pétition) - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/03/2013 à 19h17 par mich.


STOPPONS LE PROJET DE SCIERIE GÉANTE QUI RISQUE DE DÉTRUIRE LA FORÊT DU MORVAN (PÉTITION)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Stoppons le projet de scierie géante qui risque de détruire la forêt du Morvan (pétition)

Le bois de Tronçay a été occupé, toute la journée du 4 février 2013, par une cinquantaine d'opposants au projet Erscia. Soixante-dix gendarmes ont été mobilisés. - DESTRADE Pierre. Source

 

MAJ

 

Communiqué des occupants du bois de Troncay

 

À l'abri des regards, un projet de scierie géante est en train de voir le jour dans la forêt du Morvan où nous vivons, et risque de détruire cet écosystème riche et unique.

Depuis début février, nous occupons pacifiquement le bois du Tronçay pour le protéger des tronçonneuses et pelleteuses qui prépareront le terrain pour les travaux de la société Erscia qui souhaite implanter ce gigantesque complexe industriel. Il comprend un incinérateur qui polluera l'eau et l'environnement ?

Pour attirer l'attention de l'opinion et des médias, nous avons lancé une pétition demandant à Erscia et aux autorités françaises l'abandon de ce projet qui va dévaster la forêt. Nous avons besoin de votre soutien car dans quelques jours, la préfecture de Nevers pourrait ordonner notre expulsion pour laisser la place aux bûcherons...

Merci de cliquer ici pour signer notre pétition

La méga-scierie d'Erscia prévoit de traiter près de 1900 m3 par jour, soit une coupe quotidienne de 3 hectares, l'équivalent de 4 terrains de football toutes les 24 heures. De telles installations favorisent l'industrialisation massive de la sylviculture en Bourgogne et en France. A l'image de l'agriculture intensive, nos forêts deviendront des champs d'exploitation nécessitant engrais et pesticides, générant destructions et pollutions ?

En plus d'un désastre écologique, ce projet contribuera à aggraver la crise économique et sociale dans la région. En effet, les scieries du département de la Nièvre, déjà en difficulté, ne pourront pas supporter la concurrence déloyale auxquelles elles seront soumises. Créer 120 emplois sur le site pour en perdre 300 sur le reste du département est sans intérêt ?

 

 

En choisissant Erscia plutôt qu'une économie locale, solidaire et respectueuse de l'environnement, nos élus favorisent les intérêts des actionnaires du groupe, plutôt que ceux de la population et un modèle d'exploitation outrancière, plutôt que le développement durable du département. Mais s'ils réalisent que nous sommes soutenus par des milliers de citoyens, ils devront faire machine arrière.

Merci de signer notre pétition pour placer la protection de la forêt avant ces intérêts dévastateurs

 

Une pétition de l'association Adret Morvan, publiée par change.org et relayée par SOS-planete

 

Vidéo sur le sujet

 

5 février 2013 : 50 manifestants opposés au projet Erscia protestent contre une coupe d'arbres

Aux entrées principales du bois, des gendarmes ont bloqué l'accès à la parcelle. « Notre présence vise à assurer la sécurité des employés comme des opposants lors de la coupe des arbres », indique-t-on du côté de la gendarmerie. À midi, une quarantaine de militaires était sur place. En début d'après-midi, trente de plus sont venus en renfort, de Cosne-sur-Loire et Decize. Sur place, le maire de Sardy-lès-Épiry, Thierry Pauron a constaté l'opposition entre forces de l'ordre et contestataires, sans vouloir ajouter de commentaires.

En savoir plus sur la manifestation du 4 février 2013

 

Les tronçonneuses à l'assaut de la biodiversité

Des associations déterminées

FNE et les associations, ADRET Morvan, Autun Morvan Écologie, CAPEN 71, DECAPIVEC, Nièvre Cher Allier et SOBA Nature Nièvre, sont choquées par un tel acharnement qui, une fois encore, démontre que les acteurs politiques et économiques sont dans l'incapacité totale de modifier leur rapport à la nature.

« Ce que nous voulons faire comprendre c'est que lorsqu'il y a des espaces industriels vides, il est bien dommage de détruire une forêt pour créer une zone industrielle ».

Source

 

En savoir plus sur La forêt de Tronçais

La forêt de Tronçais est une forêt domaniale française de 10 600 ha située dans l'Allier. Constituée principalement de chênes sessiles, elle a la réputation d'être la plus belle futaie de chênes d'Europe. Elle est gérée par l'Office national des forêts.

La forêt de Tronçais abrite une faune et une flore diversifiées, grâce à la taille et l'ancienneté du massif.

(...) Il existe depuis 1996, une réserve biologique intégrale d'une surface de 98 ha.

 

Carabes à reflet cuivré à Tronçais

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Les occupants de la ZAD du bois du Troncay et l'association Adret Morvan

Source : www.change.org