Serpent Black Mamba : son venin, un nouveau médicament antidouleur ? - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/10/2012 à 13h46 par mich.


SERPENT BLACK MAMBA : SON VENIN, UN NOUVEAU MÉDICAMENT ANTIDOULEUR ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Serpent Black Mamba : son venin, un nouveau médicament antidouleur ?

 

Le serpent mamba risque d'être très convoité prochainement. Des chercheurs français de Sophia Antipolis viennent de publier dans la revue Nature, les résultats d'une étude révélant que son venin possédait des propriétés semblables à celles d'un analgésique de catégorie III, effets secondaires indésirables en moins. Cela laisse penser que le venin de ce serpent pourrait être par la suite, utilisé pour créer une nouvelle classe de médicaments antidouleur.

Le serpent mamba mesure jusqu'à 4 mètres de long et peut tuer un homme en 20 minutes. Mais des chercheurs français lui ont trouvé une autre propriété : son venin contiendrait des mambalgines, protéines aussi efficaces en terme d'antidouleurqu'un analgésique de catégorie III, avec cependant moins d'effets secondaires indésirables. Les résultats viennent d'être publié par la revue Nature.

L'équipe de chercheurs de Sophia Antipolis, menée par Eric Lingueglia a fait cette analyse après avoir testé le venin du serpent sur des souris, avec succès. Cela fait cinq ans que ces chercheurs français étudient les propriétés du venin du serpent mamba.

Cette découverte pourrait aboutir à la création d'une nouvelle classe de médicaments antidouleur, encore plus puissants que la (mot censuré par algorithme) mais sans ses effets indésirables.

Trouvaille d'autant plus étonnante que l'expérience n'avait nullement pour but à l'origine, de s'attaquer à une nouvelle forme de médicaments antidouleur révolutionnaire.

L'équipe de chercheurs ayant à l'origine comme objet d'étude, l'effet des venins animaux sur les canaux ioniques, rapporte futura-sciences.

Auparavant, ils avaient déjà fait une découverte de ce type, en découvrant deux composés analgésiques dans le venin de la mygale et celui de l'anémone de mer.

 

Un article de newsring.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Contacter notre équipe : vivant12@free.fr

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : newsring.fr

Source : www.newsring.fr