Pérou: la fin de la civilisation de Caral ou l'avertissement du climat - Premium

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/10/2009 à 18h19 par laurence.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Pérou: la fin de la civilisation de Caral ou l'avertissement du climat

Information sélectionnée par Laurence

CARAL (Pérou) - La disparition de la plus vieille civilisation des Amériques, il y a 3.600 ans à Caral, au Pérou, est sans doute due à une combinaison de séismes et de phénomènes climatiques, selon des études récentes, riches en enseignements à l'heure du réchauffement climatique.

Le site de Caral-Supe, inscrit en juin au Patrimoine mondial de l'Unesco, est un joyau de l'archéologie péruvienne, contemporain de l'Egypte des pyramides du haut de ses 5.000 ans.

Bâti au pied des Andes, à 20 km du Pacifique, il étale ses trésors sur 620 hectares: pyramides, terrasses, complexes cérémoniels et résidentiels.

Caral "avait réussi un développement transversal, intégrant gens de la côte, des montagnes et d'Amazonie", explique Ruth Shady, l'archéologue péruvienne qui a "redécouvert" le site il y a 15 ans exactement.

C'est elle qui a lancé les fouilles ayant permis d'établir la date de naissance de la civilisation de Caral, apparue 44 siècles avant l'empire Inca.

Cette société sophistiquée - Caral est un réseau de villes et villages - avait créé une planification urbaine sans précédent en Amérique et développé des connaissances en astronomie, médecine et ingénierie.

Pour lire la suite de l'article cliquez sur lien utile

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter laurence
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr