Papouasie : Les papillons géants sont en voie d'extinction - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/07/2012 à 22h38 par mich.


PAPOUASIE : LES PAPILLONS GÉANTS SONT EN VOIE D'EXTINCTION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Papouasie : Les papillons géants sont en voie d'extinction

 

Une nouvelle espèce de papillon est actuellement menacée de disparition en raison de la destruction de son habitat naturel.

Tellement gros qu'on ne le voit pas disparaître. Et pourtant... Le plus grand papillon du monde, Ornithoptera Alexandrae de son nom scientifique ou plus communément papillon de la Reine Alexandra, qui peut mesurer jusqu'à 31 centimètres d'envergure, semble sans défense face à la dévastation de son habitat naturel.

Ce sont en l'occurrence les exploitations d'huile de palme, dont la demande mondiale est en plein expansion, qui comme en Indonésie sont les principales contributrices de la déforestation massive observation en Papouasie – Nouvelle-Guinée. Un déboisement effréné qui bouleverse d'ores et déjà la biodiversité locale.

Enregistré pour la première fois en 1906 par le naturaliste Albert Meek au cours d'une expédition dans le pays, l'espèce centenaire a du souci à se faire. En raison de couleurs différentes, en plus d'une importante différence de taille entre les mâles et les femelles, il a fallu du temps avant que les papillons géants ne soient réunis sous une même appellation.

D'un commun accord, les spécialistes ont par ailleurs justifié leur taille anormalement grande par un manque de prédateurs dans leur écosystème, en raison du climat hostile qui règne dans la région.

 

 

Une des nombreuses espèces menacées par la déforestation

La plus grande menace qui pèse aujourd'hui sur ces papillons est la disparition progressive de leur habitat naturel côtier, dans la province d'Oro. Aussi sont-ils désormais cantonnés dans le plateau de Managalas.

« Je suis très inquiet pour l'avenir de cette espèce car les basses plaines composées de sept blocs isolés où elle se trouve ne sont que de petites parcelles de forêt tropicale entourées d'exploitations d'huile de palme, de café et de cacao », a détaillé Eddi Malaisa, agent de protection de la faune au sein du gouvernement provincial d'Oro, cité par nos confrères du Guardian.

Le papillon de la Reine Alexandra est actuellement classé dans la première catégorie de la liste des espèces menacées établie par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction).

En plus de la destruction de son environnement, il souffre également du braconnage, la valeur de certains spécimens pouvant atteindre jusqu'à 8 500 dollars (environ 6 900 euros). Il va falloir faire vite, même si le délit de non-assistance à papillon en danger n'existe malheureusement pas.

 

 

Un article de Guillaume Pagès, publié par Zegreenweb

D'autres articles passionnants sur zegreenweb

 

Afficher la Source

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Guillaume Pagès