Observation de l'éruption solaire la plus puissante depuis 2004 - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/02/2010 à 21h41 par Jacques.


OBSERVATION DE L'ÉRUPTION SOLAIRE LA PLUS PUISSANTE DEPUIS 2004

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Observation de l'éruption solaire la plus puissante depuis 2004

Une éruption solaire de classe M8.3, la plus puissante depuis 2004, s'est produite vendredi 12 février, à 11h26 GMT, a annoncé l'Institut de physique Lebedev (FIAN) de Moscou sur le site internet de l'observatoire solaire russe TESIS.

"L'éruption n'a duré que 14 minutes, de 14h22 à 14h36 heure de Moscou (11h22 à 11h36 GMT). Elle a eu un précurseur: une éruption plus faible, de classe C7.9 sur l'échelle GOES, soit 10% seulement de l'intensité de niveau M8.3, s'est produite vers 10h20 (07h20 GMT) dans le même secteur", est-il indiqué dans un communiqué du Laboratoire d'astronomie des rayons X du Soleil de l'Institut FIAN.

Les éruptions solaires sont rangées dans 5 classes - A, B, C, M, et X - en fonction de la puissance du rayonnement X. Chaque classe correspond à une éruption d'une intensité dix fois plus importante que la précédente.

La classe minimale, notée A0.0, correspond à une puissance de rayonnement sur l'orbite de la Terre de 10 nanowatts par mètre carré. Au sein d'une même classe, les éruptions solaires sont classées de 1 à 10 selon une échelle linéaire (ainsi, une éruption solaire de classe X2 est deux fois plus puissante qu'une éruption de classe X1).

Des éruptions accompagnées d'un flux de rayonnement de plus d'un million de nanowatts, classées X17, ont été enregistrées fin octobre 2004, lors du maximum solaire précédent.

Si l'éruption solaire avait été 20% plus intense, elle aurait atteint le niveau X, le plus élevé, précisent les chercheurs russes, qui utilisent les données recueillies par les satellites occidentaux GOES et SOHO pour analyser l'activité du Soleil.

L'observatoire solaire russe TESIS, installé à bord de la sonde Koronas-Photos, est en panne depuis décembre 2009.

Source : Notre planète info

Info recueillie par Jacques

Pour en savoir plus sur la situation planétaire