Les bactéries résistantes tueront-elles bientôt 10 millions de personnes par an ? - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/08/2016 à 20h00 par Exo007.


LES BACTÉRIES RÉSISTANTES TUERONT-ELLES BIENTÔT 10 MILLIONS DE PERSONNES PAR AN ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les bactéries résistantes tueront-elles bientôt 10 millions de personnes par an ?

 

Un rapport britannique publié 19 mai
annonce la mort de millions de
personnes si aucune mesure n'est
prise pour lutter contre le
développement des bactéries
multi-résistantes aux antibiotiques.

(...)

 

12.500 décès par an France

 

« Nous sommes dans une période de rupture dont la gravité nous échappe encore, explique Antoine Andremont, directeur du laboratoire de bactériologie de l'hôpital Bichat à Paris. Pour le moment, nous disposons presque toujours d'au moins un antibiotique qui fonctionne. Mais il arrive désormais qu'un patient souffre d'une infection résistante à tous les antibiotiques dont nous disposons. Il est alors très difficile de le soigner ». En 2012, l'Institut national de veille sanitaire indiquait que 158.000 personnes ont contracté une infection à bactéries multi-résistantes -c'est-à-dire résistantes à plusieurs familles d'antibiotiques- en France cette année-là. Parmi elles, 12.500 sont décédées.

 

Mais d'où viennent donc ces bactéries résistantes aux antibiotiques ?

 

 

«La résistance aux antibiotiques existait dans la nature bien avant que l'homme ne découvre les antibiotiques», explique Yves Millemann, un enseignant-chercheur de l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort, spécialisé dans les questions de résistance bactérienne. En effet, les antibiotiques -substances chimiques qui agissent sur le fonctionnement des bactéries, et qui, de ce fait, inhibent leur croissance ou les tuent- sont produits dans la nature par des micro-organismes tels que les champignons ou les bactéries elles-mêmes! «Une bactérie qui produit un antibiotique contre d'autres bactéries peut donc posséder un gène de résistance contre cet antibiotique, afin qu'elle ne s'intoxique pas avec son propre poison», poursuit Yves Millemann.

 

Et les bactéries, invisibles mais très évolutives, coopèrent entre-elles pour s'échanger les gènes qui les protègent.

 

Pas de frontières

 

Avec l'utilisation abusive d'antibiotiques, tant dans l'élevage animal que dans la médecine humaine, une pression de sélection s'est installée. En contact avec des antibiotiques, les bactéries possédant un ou plusieurs gènes de résistance ont été sélectionnées et ont prospéré au détriment de celles qui ne possédaient pas le précieux gène.

(...)

 

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Cécile Thibert,
publiée par sante.lefigaro.fr
et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

Sur le même sujet :

Dans 30 ans, les bactéries
tueront plus que le cancer

Phagothérapie : des virus
contre les bactéries
résistantes aux antibiotiques

Cette nouvelle super-bactérie
signe le début de la fin
des antibiotiques

ETATS-UNIS. Une "superbactérie"
résistante aux
antibiotiques détectée

 

12 widgets GRATUITS
de contenu, à insérer en copier-coller,
pour enrichir votre page

 

 

Singulier bracelet de survie et
de contact, offert à tout adhérent de
l'Association, avec SIFFLET d'URGENCE !
Un cadeau original utile pour la planète

Savez-vous que les flux RSS sont
l'avenir de l'Internet informatif ?

 

 


.


.


.

 


.

 

 

Auteur : Cécile Thibert; sante.lefigaro.fr