Les asticots : la protéine du futur ? - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/12/2011 à 18h23 par Mich.


LES ASTICOTS : LA PROTÉINE DU FUTUR ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les asticots : la protéine du futur ?

 

Les mouches pourraient être la solution d'un besoin grandissant de nourriture pour les animaux agricoles. En effet, selon de récentes analyses, les agriculteurs auront besoin de produire 70% de nourriture en plus d'ici 2050 afin de pouvoir répondre à une demande toujours plus grande.

A l'heure actuelle la farine de poisson et le soja sont les principales sources de protéines pour les animaux de la ferme tels que les poulets ou les porcs. Mais elles deviennent de plus en plus chères au fur et à mesure que les stocks de poissons, les terres cultivables et l'eau se font eux plus rares.

L'entreprise sud-africaine Agriprotein mène actuellement des recherches afin de transformer des produits perdus en sources de protéines pour les animaux agricoles. La clé de cette production c'est la mouche « Musca Domestica » ou mouche domestique ou plutôt ses larves appelés asticots.

Ceux-ci font partie de l'alimentation naturelle des poulets, des porcs et même des poissons. Agriprotein a donc décidé d'industrialiser cette source de nourriture.

En quelques jours une mouche femelle peut donner entre 500 et 750 oeufs. Ceux-ci sont alors collectés, pesés et les larves sont nourries avec du sang de porc récolté dans les abattoirs. Ce sang est un produit perdu qui trouve ainsi une nouvelle utilité en devenant la principale source de nourriture pour ces larves qui deviendront elles-mêmes sources de nourriture pour la volaille et les porcs.

Si les mouches sont porteuses de maladies, ses asticots sont eux des «nettoyeurs». On les utilise d'ailleurs dans certains hôpitaux pour soigner des blessures puisqu'ils sont friands des tissus morts ! De plus quand on analyse cette nouvelle farine d'asticots, il en ressort que sa composition nutritionnelle et sa digestibilité sont comparables à la farine de poisson et surpassent même celles du soja.

L'entreprise compte se développer à grande échelle d'ici 2012 et produire entre 5 et 10 tonnes de protéines de larves par jour ! On dirait donc bien que la mouche tant détestée ait un rôle important à jouer dans la production de nourriture du futur!

 

Un article de rtl.be

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : rtl.be

Source : www.rtl.be