Le terrible échéancier ou à quand la fin des haricots ? ;o) - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/07/2013 à 23h58 par mich.


LE TERRIBLE ÉCHÉANCIER OU À QUAND LA FIN DES HARICOTS ? ;O)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
Le terrible échéancier ou à quand la fin des haricots ? ;o)

 

On aurait pu croire les gisements géologiques inépuisables. Mais il n'en reste pas pour des millénaires, ni même pour des siècles, mais seulement pour quelques dizaines d'années.

Preuve qu'à cette allure notre civilisation technologique n'est pas du tout durable sous sa forme actuelle et qu'elle doit évoluer au plus vite.

Mais nous avons peut-être 50 ans d'avance sur notre temps, car les ressources ne manifestent encore aucun signe de pénurie !

Ce terrible échéancier, dont pratiquement personne n'a entendu parler (mise à part la fin du pétrole), nous amène à nous interroger sur le fonctionnement inconscient de notre civilisation qui s'apprête à livrer aux générations futures une Terre vidée de ses richesses et de sa substance.

Notre planète n'est pas infinie. On le sait. Ses ressources sont limitées et ne peuvent satisfaire ad vitam eternam les exigences voraces de milliards d'êtres humains.

Nous devons anticiper la pénurie proche des matières premières et, si possible, garder de ces dernières pour les générations futures, en vivant tout simplement autrement.

Sinon, demain, des conflits de toutes sortes risquent d'éclater pour l'accaparement des gisements énergétiques et métalliques restants. Cela en moins d'une petite génération !

Si nous voulons éviter le pire, retroussons nos manches! Une nouvelle civilisation reste à inventer, ici et maintenant, plus propre, plus économe, plus respectueuse et dont l'objectif premier soit réellement le bonheur de tous et non le profit égocentrique de quelques uns au détriment de tous les autres.

 

Le terrible échéancier qui ébranle l'homme de la rue, tout cerveau intelligent

 

 

NB : ces dates ne sont que des évaluations, concernant l'épuisement des gisements exploitables à un coût admissible, au rythme actuel de consommation. Il ne faut bien sûr pas prendre ces dates à la lettre.

 

2018 : fin du hafnium

2021 : fin de l'argent

2022 : fin de l'antimoine

2023 : fin du palladium

2025 : fin de l'or

fin du zinc

On n'y pense pas, mais sans l'acier galvanisé nous ne pourrions ériger de gratte-ciels, ni d'ailleurs fabriquer de voitures, voire la grande majorité des machines qui envahissent le quotidien de plus en plus d'humains.

L'acier galvanisé est fait d'une âme de fer mêlée à un peu de carbone et plongée dans un bain de zinc en fusion. Le zinc assure une protection durable contre la corrosion. Ainsi 76 ans après son érection, l'Empire State Building tient-il toujours debout. Sans le discret zinc, le fer constituant son armature aurait rouillé depuis longtemps et les 102 étages d'un des plus hauts building américains (après la Sears Tower) seraient actuellement réduits à un amas de gravats.

Or on vient d'apprendre que les mines de zinc seront totalement épuisées en 2025, en même temps que les mines d'or et d'indium. Et cela partout dans le monde.

(...)

Source

fin de l'indium

2028 : fin de l'étain

2030 : fin du plomb

2038 : fin du tantale

2039 : fin du cuivre

2040 : fin de l'uranium

2048 : fin du nickel

2050 : fin du pétrole

2050 : fin du lithium

2064 : fin du platine

2072 : fin du gaz naturel

2087 : fin du fer

2120 : fin du cobalt

2139 : fin de l'aluminium

2158 : fin du charbon

 

A quand la fin des haricots ? ;o)

 

 

Les sources proviennent essentiellement de L'USGS (le service géologique des Etats unis) : http://minerals.usgs.gov

et de Science et Vie hors série N° 243, construire un monde durable, de Juin 2008 : http://www.mondedurable.science-et-vie.com
   
Lorsque nous utilisons d'autres sources, elles sont indiquées dans les pages décrivant chaque élément. 

 

Un article de SOS-planete

 

La fin programmée de la civilisation du gâchis

A priori, quelque chose ne tourne plus rond du tout sur cette planète.

(...)

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Association Terre sacrée

Source : www.terresacree.org