La Terre "est un Titanic spatial" face à la menace des astéroïdes - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/02/2010 à 20h52 par Jacques.


LA TERRE "EST UN TITANIC SPATIAL" FACE À LA MENACE DES ASTÉROÏDES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

La Terre "est un Titanic spatial" qui peut se heurter à un astéroïde, il faut donc créer un bouclier anti-astéroïde mondial, a estimé jeudi 18 février 2010 à Vienne Anatoli Zaïtsev, directeur général du Centre russe de défense planétaire, cité par les médias russes.

La Terre "est un Titanic spatial qui peut se heurter à un iceberg spatial - un noyau de glace d'une comète - ou à un rocher spatial - un astéroïde - à tout moment", "nous savons les conséquences d'une telle collision, mais à la différence du Titanic, nous n'avons pas de canots de sauvetage", a noté M.Zaïtsev, lors de la 47e session d'une sous-commission du Comité des Nations Unies des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique.

Le système de protection de la Terre contre les astéroïdes doit être créé d'ici cinq ans, à son avis. Il permettra de détecter les grands astéroïdes quelques années ou décennies avant qu'ils atteignent la Terre.

Les petits astéroïdes d'une taille de plusieurs dizaines de mètres, qui représentent 99,5% des objets spatiaux évoluant près de notre planète, seront détectés à l'approche de la Terre. Le bouclier doit être capable d'écarter la menace de collision en quelques jours suivant l'apparition d'un astéroïde menaçant.

La création du bouclier anti-astéroïdes coûtera entre trois et cinq milliards de dollars, soit quatre à sept fois de moins que le programme américain Apollo, selon M.Zaïtsev.

Le nouveau bouclier doit comprendre un service international de contrôle terrestre, deux services de contrôle et d'interception - en Eurasie et en Amérique, deux Centres régionaux de défense planétaire et au moins sept satellites d'observation et d'interception.

"Les satellites doivent être conçus conjointement par les agences spatiales russe, américaine, européenne, chinoise, japonaise, indiennes et autres. Cela permettra de créer des petits satellites d'un poids de 100 kg", de l'avis du chercheur.

Toutefois, il faut commencer par signer des accords internationaux réglementant l'utilisation du nouveau système pour prévenir la mise en place d'armes spatiales permettant d'attaquer des cibles terrestres au moyen d'astéroïdes, a conclu le chercheur.

Source : notre-planete-info

Info recueillie par Jacques

Pour en savoir plus sur la situation planétaire