La chute de débris spatiaux va se multiplier - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/12/2011 à 19h07 par Mich.


LA CHUTE DE DÉBRIS SPATIAUX VA SE MULTIPLIER

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La chute de débris spatiaux va se multiplier

 

Titre initial :
La chute de débris spatiaux va se multiplier, selon la Société astronomique de Bourgogne

 

Après l'entrée dans l'atmosphère du 3e étage de la fusée Soyouz TMA-03M, vendredi vers 17H30, qui a suscité l'étonnement de dizaines de témoins côte-d'oriens, Eric Chariot, de la société astronomique de Bourgogne revient sur cet évenement "rare" mais qui pourrait se répéter de manière plus fréquente ces prochaines années.

"Nous sommes sûrs, désormais, qu'il s'agit du 3e étage de la fusée russe" entame-t-il, coupant court aux rumeurs courant encore sur la toile. "Certains pensent qu'il s'agit des panneaux solaires de l'ISS, qui ont reflété le soleil. Mais la trainée lumineuse qui a suivit l'objet prouve que ce n'est pas cela."

Même si l'observation de la chute de ce débris spatial reste "exceptionnelle", le passionné d'astronomie relève que ce type d'événement pourrait se produire plus fréquemment dans les années à venir, compte tenu de la masse grandissante de dêchets spatiaux qui gravitent désormais au dessus de nos têtes. Une récente étude de l'ESA estime d'ailleurs qu'ils sont au nombre d'un million, certains gros comme une voiture, et la plupart plus petits qu'une balle de tennis.

Un fragment de satellite tombe "rue de Cosmonautes"

"Il faut savoir que des centaines de satellites ont été envoyés dans l'espace, dont certains de manière non officielle, depuis les années 50. Depuis, un grand nombre ne sont plus en fonctionnement", explique-t-il, avant d'ajouter que "ceux-ci finissent forcément par retomber sur terre, attirés par les résidus d'atmosphère présents à cette altitude".

En septembre dernier, la retombée d'un satellite de la Nasa de 3,6 tonnes avait inquiété l'Europe et les Etats-Unis, sans finalement faire de dégâts.

"Toutefois, il faut savoir que, 95 % des objets qui rentrent dans l'atmosphère se désintègrent, quelque soit leur taille", explique Eric Chariot, assurant qu'"une pluie de satellite est inimaginable".

Pour l'anecdote, un fragment du satellite russe dont la mise en orbite a échoué vendredi est tout de même retombé sur Terre, s'écrasant sur le toit d'une maison située "rue des Cosmonautes" dans un village de Sibérie.

 

Un article de Marie Morlot, publié par bienpublic.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Marie Morlot

Source : www.bienpublic.com