JO de Rio 2016 : l'eau sale et contaminée infecte les athlètes - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/08/2016 à 00h42 par Fred.


JO DE RIO 2016 : L'EAU SALE ET CONTAMINÉE INFECTE LES ATHLÈTES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
JO de Rio 2016 : l'eau sale et contaminée infecte les athlètes

 

JO 2016 : Evi Van Acker malade « à cause de l'eau sale et contaminée de Rio »

 

Selon le coach de la navigatrice gantoise, les eaux sales de la baie de Rio ont eu raison de l'état de santé d'Evi Van Acker.


(...)

Ce dernier affirme que la navigatrice serait diminuée suite à une bactérie venue des eaux de Guanabara Bay, où se disputent les compétitions de voile.

(...)

 

 

Fin juillet, plusieurs médias avaient déjà confié l'inquiétude de nombreux Brésiliens et sportifs quant à la pollution dans la baie de Rio. Un cadavre, des excréments et des ordures par dizaines avaient même été repérés par les journalistes sur place. Depuis, les organisateurs des Jeux ont tenté de dégager au maximum ces ordures afin d'assurer l'organisation des épreuves de voile.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité publiée par lesoir.be
et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Ben, on vous l'avait bien dit :

Conseil pour les athlètes des J.O. 2016 : ne pas boire la tasse dans la baie de Rio

 

 

12 widgets GRATUITS
de contenu, à insérer en copier-coller,
pour enrichir votre page

 

 

La Vérité ? Mieux vaut en rire : Tour du monde en 5 minutes,
mort de rire dans un fauteuil ;o)

Immense victoire pour les associations :
les semences anciennes ne sont
plus interdites en France !

Cobayes humains et crème solaire : les vacances
sacrées, la plage, le test géant des nanoparticules

 

 

 


.


.


.

 

 

Chaque jour, vous trouverez dans
ce module privé, le nectar récolté
par les colibris, lanceurs d'alerte
de Demain l'Homme. Mais vous
découvrirez aussi des rubriques
spécialement dédiées, étonnantes,
souvent vertigineuses, auxquelles
la version gratuite ne donne pas accès.

 

 

 

Auteur : lesoir.be