Ile Callot : fin du conte de fée pour les griffes de sorcières - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/04/2011 à 13h01 par geof.


ILE CALLOT : FIN DU CONTE DE FÉE POUR LES GRIFFES DE SORCIÈRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ile Callot : fin du conte de fée pour les griffes de sorcières

 
Titre original : Sur l'île Callot, la fin du conte de fée pour les griffes de sorcières - Carantec
 

Une nouvelle opération d'arrachage de griffes de sorcières, une espèce invasive, va se dérouler cette semaine sur l'île Callot. En 2008, la première campagne d'arrachage avait été interrompue dans la précipitation. Faute de communication, les Callotins avaient sorti leurs griffes pour protéger leurs plantes.

Chantier d'arrachage

Sur l'île Callot, « une population importante de griffes de sorcières prospère, expliquait alors la mairie. Un chantier d'arrachage a été mené, puis interrompu début 2008, en raison de demande d'explications complémentaires sur la nature et l'objectif de cette opération. La griffe de sorcière est en effet une plante appréciée ! ». Originaires d'Afrique du Sud, les îliens avaient introduit les griffes de sorcières pour ses qualités ornementales, mais aussi pour fixer les dunes.

Depuis, Morlaix communauté ne s'y risque plus sans en avoir informé les Callotins. Dans le cadre du partenariat entre Morlaix communauté et le lycée de Suscinio, « il est prévu d'intervenir sur les espaces naturels sensibles départementaux situés sur l'île Callot, à l'occasion d'une semaine de stage pratique du 28 mars au 1 er avril, informe Morlaix communauté. Il s'agit d'une classe de BTS Gestion et protection de la nature, option gestion des espaces naturels, composée de 32 élèves ».
 


 

L'objectif du stage est de sensibiliser les étudiants à une « problématique à laquelle ils seront confrontés durant leur parcours professionnel : les plantes invasives, précise le communiqué. En effet, après la destruction des milieux naturels, la prolifération d'espèces exotiques est considérée comme la seconde cause de disparition de la biodiversité dans le monde ».

Plantations d'oyats

Il est envisagé de poursuivre le chantier engagé visant à « limiter la propagation des populations de griffes de sorcières sur les parcelles départementales. Au sud de l'île, il s'agira d'arracher les repousses de griffes de sorcières sur les zones traitées par le dernier chantier ; au nord, de poursuivre le chantier d'arrachage », détaille-t-on.

Sur les deux sites, « les plants situés directement en front de dune ne sont pas concernés par le chantier d'arrachage ». Une ganivelle basse va être mise en oeuvre sur une centaine de mètres, entre le sentier de la parcelle située en retrait de la plage (sud-est de l'île) et le front dune. L'espace créé sera planté d'oyats.
 

Un article de ouest-france, publié par ouest-france
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : ouest-france

Source : www.ouest-france.fr