Il y aurait 60 milliards de planètes habitables dans la Voie Lactée - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/07/2013 à 21h02 par Jacky.


IL Y AURAIT 60 MILLIARDS DE PLANÈTES HABITABLES DANS LA VOIE LACTÉE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Il y aurait 60 milliards de planètes habitables dans la Voie Lactée

 

Notre galaxie contiendrait plus de 60 milliards d'exoplanètes habitables, selon une nouvelle étude. Les naines rouges pourraient abriter un nombre de planètes habitables plus élevé que prévu.

Le nombre de planète où pourraient vivre des extra-terrestres est plus important que ce que l'on croyait jusqu'ici. Notre galaxie, la Voie Lactée, abriterait 60 milliards de planètes habitables. Les naines rouges, des étoiles plus petites et moins brillantes que le soleil, pourraient en effet abriter un nombre de planètes habitables plus élevé que prévu, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Astrophysical Journal Letters et reprise par le site MaxiSciences.

 

 

"La plupart des planètes de la Voie lactée orbitent autour de naines rouges", explique Nicolas Cowan, du Northwestern's Center for Interdisciplinary Exploration and Research in Astrophysics. Pour que la vie soit possible sur ce type de planète, il est impératif que l'eau y soit présente à sa surface à l'état liquide. Ce qui implique que la planète ne se situe ni trop près, ni trop loin de son étoile.

Jusqu'ici les spécialistes supposaient qu'au moins une planète habitable tournait autour de chacune de ces étoiles. Mais ce chiffre aurait été sous-estimé, car on n'aurait pas assez tenu compte de l'importance des nuages, selon cette nouvelle étude. "Les nuages causent à la fois le réchauffement et le refroidissement de la Terre", précise l'un des auteurs.

Effet de serre

"Les nuages reflètent la lumière du soleil pour refroidir les choses et ils absorbent les radiations infrarouges depuis la surface pour provoquer un effet de serre. C'est ce qui contribue à garder la Terre suffisamment chaude pour abriter la vie".

 

Le télescope spatial James Webb
 

Cela implique que la zone habitable autour des naines rouges est plus vaste que ce qu'on croyait. Pour confirmer la présence et le rôle des nuages, les chercheurs comptent sur le télescope spatial James Webb qui sera opérationnel en 2018.

 

Un article de LV, déniché par Mich, publié par lci.tf1.fr et relayé par SOS-planete

 

 

Scandale en Ariège : 450 euro d'amende pour la vente de tomates anciennes non cataloguées !!!

Boycotter Monsanto en famille cet été ? Un jeu d'enfant : voici les marques...

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mardi, 12971 visiteurs

 

Auteur : LV

Source : lci.tf1.fr