Gentech-News 424/2019 - Animaux d'élevage; génie génétique; contamination; - Premium

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/10/2019 à 12h05 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gentech-News 424/2019 - Animaux d'élevage; génie génétique; contamination;

 

............

 

 

Demain l'Homme -ex SOS-planete- est un flux quotidien d'informations sourcées, d'actions et de réflexions, publiées depuis 1999 par les lanceurs d'alerte bénévoles d'une Association indépendante, dont l'idéal est la défense de l'Humain et de la biodiversité du Vivant

 

Note 1: Pour lire la totalité d'un article, cliquer sur son titre

Note 2: Dans chaque article se trouve une version en français

 

GTN 424.1 Les animaux d'élevage génétiquement modifiés emploient à la fois des critiques de la recherche et du génie génétique

 

Depuis l'avènement de nouvelles méthodes de génie génétique, la recherche utilisant le génie génétique ne s'est pas arrêtée aux animaux de ferme. Deux rapports publiés récemment par Friends of the Earth (septembre 2019) et A Bigger Conversation & Compassion in World Farming (août 2019) le démontrent de façon critique. Les animaux d'élevage doivent être aussi résistants aux maladies et avoir un rendement aussi élevé que possible, par exemple grâce à une viande particulièrement musclée. Toutefois, les auteurs expriment des préoccupations éthiques et sanitaires particulières en ce qui concerne la consommation de ces produits génétiquement modifiés. (GMWatch, 17.9.19)

 

 

GTN 424.2 La modification du génome introduit involontairement de l'ADN étranger dans les animaux

 

Des chercheurs japonais ont découvert que les applications normalisées des techniques de modification génétique chez les animaux transféraient involontairement l'ADN d'autres espèces animales. Par exemple, l'ADN de bovins, de chèvres et de bactéries a été transplanté chez la souris. Cette contamination non intentionnelle peut conduire, entre autres, à la transmission d'agents pathogènes tels que des virus d'une espèce animale à une autre. (Independent Science News, 23.9.19)

 

 

GTN 424.3 Une déviation de l'étiquetage des OGM en Tasmanie, au Japon et en Australie ?

 

En Tasmanie, au Japon et en Australie, la déréglementation de certains organismes génétiquement modifiés est un problème. Les autorités de ces trois pays soutiennent que les produits des nouvelles méthodes de génie génétique (SDN-1) ne se distinguent pas des organismes naturellement mutés. GMWatch contredit cette évaluation. Si les sociétés de développement sont obligées de fournir des informations sur le séquençage de l'ADN pour leurs produits, elles sont alors identifiables. En cas de déréglementation, les consommateurs courent le risque de consommer sans le savoir des aliments génétiquement modifiés. (Examiner, 3.9. 19 / Slowfood, 9.9.19 / GMWatch 24.9.19).

 

 

GTN 424.4 Avec boycott contre le mélange du GV et du saumon conventionnel

 

Des groupes environnementaux canadiens et américains demandent aux industries de l'aquaculture et des fruits de mer de boycotter les oeufs de saumon AquaBounty en prévision d'une foire aux fruits de mer à Montréal. AquaBounty produit des oeufs de saumon naturels et génétiquement modifiés dans la même plante. Ainsi, le risque d'erreur humaine et le mélange accidentel d'oeufs de saumon qui en résulte est élevé. Le boycott est destiné à prévenir ce danger. (Canadian Biotechnology Action Network, 13.09.2019)

 

 

GTN 424.5 Lutte contre les moustiques avec des bactéries non génétiquement modifiées

 

La bactérie Wolbachia est présente naturellement dans la moitié des espèces d'insectes et vit dans leurs cellules. Lorsqu'un moustique mâle infecté par le Wolbachia s'accouple avec une femelle non infectée, ses oeufs deviennent stériles, ce qui entraîne une perte complète de la reproduction. Lorsque les mâles infectés se propagent, la propagation de la dengue, du virus Zika et d'autres maladies transmises par les moustiques peut être contrôlée naturellement. En d'autres termes, les méthodes de génie génétique pour la lutte contre les maladies sont superflues. (Pursuit / GMWatch, 2.9.19)

 

 

Une actualité de SAG, publiée par gentechfrei.ch et relayée par Demain l'Homme, ex SOS-planete

 

 

Les 3 précédents sujets:

Gentech-News 423/2019 - Amazonie en feu; moustiques GM; coton Bt; normes éthiques; climat - L'atelier

Gentech-News 422/2019 : génie génétique; ciseau génétique CRISPR; forçage génétique; quels progrès ? - L'atelier

Gentech-News 421/2019 : génie génétique; nouvelles technologies; chimères homme-animal; - L'atelier

 

Les Gentech-news sont rédigées par SAG. Une vue d'ensemble de toutes les informations, les références ainsi que tous les articles de fond peuvent être consultés sur notre page d'accueil : Gentech-news.

 

La légende du colibri et du toucan, présentée avec humour par le jeune écolo belge Félicien Bogaerts - L'atelier

 

 

 

Aux actes citoyens !

En général, même pour l'état de santé de l'Homme et de la Terre, les trop riches, ça ne donne [b]jamais rien ![/b] Les pauvres, eux, ont toujours trois fois rien à [b]partager[/b]...

Fenêtre scrollable

 

 

 

 


abonnés

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

.........


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

 

....

 

 

 

 

...Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - L'atelier

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

Carpe Diem

 

 

.....

 

Partager

 

Auteur : SAG; gentechfrei.ch

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr