Faire son potager pourrait devenir illégal - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/08/2013 à 18h24 par colibrix.


FAIRE SON POTAGER POURRAIT DEVENIR ILLÉGAL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
Faire son potager pourrait devenir illégal

 

Oui vous avez bien lu, une récente loi proposée par l'Union Européenne pourrait sanctionner les personnes possédant leur propre potager.

On entend par cette loi qu'il serait illégal d'avoir ses propres plants, de reproduire ou de commercialiser des grains de végétaux non soumis à une analyse admise par l'Agence européenne des variétés végétales.

Samedi 25 mai 2013, ce sont près de 300 000 personnes à travers le monde qui ont manifesté contre les conséquences de cette loi et contre Monsanto.

Une marche mondiale

De nombreux producteurs et petits agriculteurs estimant leurs droits bafoués se sont mobilisés lors d'une marche pacifique qui s'est déroulée dans 428 villes dans 58 pays samedi dernier. Mais que revendiquaient-ils ?

L'objet de cette marche mondiale avait pour but de protester contre l'entreprise américaine Monsanto qui produit des semences génétiquement modifiées. Cette entreprise très controversée suite à la commercialisation de produits prouvés toxiques (Roundup, PCB...) n'est autre qu'un géant de l'industrie semencière.

Si cette loi est dictée, Monsanto sera en conséquence le grand bénéficiaire puisque les jardiniers du dimanche qui cultiveront leurs propres plantes à partir de graines non réglementées seront des hors la loi et devront donc dépendre d'une entreprise comme Monsanto pour cultiver leur potager.

Un des protestataires déclarait sur RTL : «nous voulons rester libres de manger ce que nous voulons et ce que nous cultivons et libres de cultiver les variétés anciennes».

L'Eurodéputé José Bové, s'insurge quant à lui contre une telle disposition qui est selon lui "contreproductive et dangereuse", rapporte RTL.

Les précisions de l'UE

Alors que les OGM se développent aux États-Unis avec un amendement autorisant la culture des plantes génétiquement modifiées, la Commission Européenne, elle, précise que "l'utilisation de semences dans les jardins privés n'est pas régie par la législation de l'UE et les jardiniers amateurs pourront continuer à acheter tout type de matériel végétal et à vendre leurs semences en petites quantités ".

Suffisant pour rassurer les producteurs ?

 

Alimentation : quels risques présentent les OGM pour notre santé ?

 

Un article publié par developpementdurable.com et relayé par SOS-planete

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Découvrez nos posts qui font le buzz sur la Toile
Inscrivez-vous ou connectez-vous au nouvel espace membres
Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter
Le site étrange qui dérange même les anges !
Recommandez-le à vos amis

 

Auteur : Développement Durable

Source : www.developpementdurable.com