Ego et responsabilité collective : l'ultra-individualisme serait-il passé de mode ? - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/10/2013 à 20h00 par mich.


EGO ET RESPONSABILITÉ COLLECTIVE : L'ULTRA-INDIVIDUALISME SERAIT-IL PASSÉ DE MODE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ego et responsabilité collective : l'ultra-individualisme serait-il passé de mode ?

 

Titre initial :
La montée des inégalités remet l'Etat à l'honneur

 

L'ultra-individualisme serait-il passé de mode ?

Les signaux émis par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale, naguère adeptes du "consensus de Washington", décalogue qui a fondé la prééminence du "marché" sur l'Etat, laissent à penser que le collectif pourrait faire son retour.

Les bouleversements de la planète sont porteurs de risques, rappelle le "Rapport 2014 sur le développement dans le monde", publié le 6 octobre par la Banque mondiale : chômage dû aux coups de boutoir de la mondialisation, catastrophes dues au réchauffement climatique, instabilité financière et sociale due à la concurrence acharnée, criminalité due à la pauvreté...

Le rapport de la Banque mondiale constate que "la plupart des individus sont fondamentalement mal placés pour surmonter des chocs importants (la maladie du chef de famille), des chocs systémiques (une crise financière) ou de multiples chocs (une sécheresse suivie d'une poussée des prix alimentaires). La gestion du risque exige une prise de responsabilité collective et la poursuite d'actions concertées aux différents niveaux de la société, depuis les ménages jusqu'à la communauté internationale".

 

 

Conclusion : "Les pouvoirs publics ont un rôle primordial à jouer : assumer la gestion du risque systémique, créer un environnement propice à la mise en oeuvre d'interventions concertées et à l'exercice de la responsabilité collective et apporter un soutien direct aux populations vulnérables."

(...)

 


La suite est payante sur lemonde.fr

 

Un article de Alain Faujas, publié par lemonde.fr et relayé par SOS-planete

 

Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l'Histoire est la leçon la plus importante que l'Histoire nous enseigne. Aldous Huxley

Hier, 8518 visiteurs sur SOS-planete

Affaire Greenpeace : l'ONG Terre sacrée appelle au boycott des prochains jeux olympiques d'hiver

 

 

Deviens colibri-lanceur d'alerte pour le Bien de TOUS LES VIVANTS
sans exception

Fais ta part !

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Alain Faujas

Source : www.lemonde.fr