Deux nouveaux amas globulaires pour la Voie lactée - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/10/2011 à 23h37 par Mich.


DEUX NOUVEAUX AMAS GLOBULAIRES POUR LA VOIE LACTÉE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Deux nouveaux amas globulaires pour la Voie lactée

 

Les amas globulaires contiennent des étoiles parmi les plus anciennes de la Voie lactée. Ils ont servi à déterminer sa forme et l'on vient juste d'en découvrir deux nouveaux grâce à la campagne de sondage de la Voie lactée (VVV) utilisant le télescope Vista de l'ESO.

Les amas globulaires sont des concentrations sphéroïdales très denses de quelques centaines de milliers d'étoiles en moyenne qui se sont formées dans les premiers milliards d'années de l'histoire de l'univers observable. Leurs tailles sont comprises entre quelques dizaines et quelques centaines d'années-lumière.

Bien que peu nombreux (on en contait jusqu'à présent 158), ils ont joué un rôle décisif en astronomie lorsque Harlow Shapley a entrepris, à partir de 1914, d'utiliser ceux en orbite autour de la Voie lactée pour déterminer la taille de la Galaxie et la position qu'y occupait le Soleil. Il arriva finalement au résultat escompté en 1918.

Les astronomes de l'ESO ont utilisé le regard pénétrant dans le domaine de l'infrarouge du télescope Vista situé à l'Observatoire Paranal au Chili pour effectuer un sondage appelé Vista Variables in the Via Lactea (VVV). S'affranchissant du pouvoir d'extinction de la poussière très présente dans les parties centrales de la Voie lactée, il a permis leur étude de manière systématique.

 



Un zoom vertigineux dans les profondeurs de la Galaxie en direction de VVV CL001, le nouvel amas globulaire

 

Cette stratégie a payé puisque les chercheurs ont découvert deux nouveaux amas peu brillants, restés indétectables jusqu'à présent. Le premier, baptisé comme il se doit VVV CL001 était en fait caché pas très loin d'un autre amas sur la voûte céleste, UKS 1.

Si cet amas apparaît très brillant sur les images de la vidéo ci-dessus ou de la photo ci-dessous, c'était en réalité le moins lumineux connu à ce jour.

Le premier amas globulaire binaire de la Voie lactée ?

Cette association sur la voûte céleste n'est peut-être pas due au hasard car les chercheurs envisagent que VVV CL001 soit gravitationnellement lié à UKS 1. Si cela devait se confirmer, ce serait une grande première car on serait en présence du premier amas globulaire binaire de la Voie lactée.

Un autre amas a aussi été découvert et il s'agit de VVV CL002. Dans son cas, on pourrait être en présence de l'amas globulaire connu le plus proche du centre de la Voie lactée.

Notre galaxie recèle probablement encore bien des surprises, par exemple au niveau de ses bras étudiés grâce à la raie à 21 cm de l'hydrogène. On devrait en savoir plus quand la mission Gaïa sera en orbite pour faire de l'archéologie galactique.

 

Un article de Laurent Sacco, publié par Futura-Sciences

D'autres articles scientifiques passionnants sur futura-sciences.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Laurent Sacco

Source : www.futura-sciences.com