Des tracteurs dans l'assiette : un communiqué-solution répondant à la colère verte des éleveurs - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/05/2016 à 15h04 par colibrix.


DES TRACTEURS DANS L'ASSIETTE : UN COMMUNIQUÉ-SOLUTION RÉPONDANT À LA COLÈRE VERTE DES ÉLEVEURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
Des tracteurs dans l'assiette : un communiqué-solution répondant à la colère verte des éleveurs

 

De l'huile sur le contre-feu

pour tenter d'éteindre le Grand Incendie

qui se propage à une vitesse affolante ;o)

 

 

Rendons obligatoire le LABEL "Origine FRANCE garantie",
y compris pour les sous-produits transformés

 

Mise à jour régulière de ce Post d'actualité et de réflexion

Reproduction libre de quelques extraits sous réserve de mention de la source

 

La FOLL journée des éleveurs français

 

 

Communiqué de Demain l'Homme du 23 juillet 2015

 

L'ONG Terre sacrée apporte son soutien inconditionnel à la manifestation nationale des agriculteurs français.

Nous nous mettons évidemment à la place des pauvres touristes d'été pour les désagréments occasionnés.

 

Mais chacun doit comprendre qu'il en va carrément du sort de la Vie sur Terre, de notre bien-être, de notre santé, de notre capacité à vivre libre et heureux dans un monde qui -malgré l'ouverture rendue soudaine par le levier Internet- chaque jour se replie un peu plus sur lui-même et devint totalement UNIFORME !!!

Cette lutte, PACIFIQUE et joyeuse, c'est aussi bien entendu pour nos enfants et petits-enfants que nous la menons. Il n'est pas question en effet que, sous prétexte de la croissance à tout prix, nous ne leur léguions ainsi que des dettes

 

 

Le saviez-vous ?

 

Chaque enfant qui naît aujourd'hui doit rembourser, durant toute sa vie, une dette équivalente à 6 C3 neuves suréquipées, dont leurs parents n'auront même pas pu jouir !!!

A force de marcher sur la tête,
le cerveau humain devient plat ;o)

 

 

Saluons pour une fois au passage les phrases prononcées par François Hollande à Dijon devant les agriculteurs, jeudi matin dès 8h30 :

"Il faut agir sur les prix. Les distributeurs doivent rendre des comptes pour des prix qui rémunèrent les éleveurs. L'agriculture est notre richesse. Les agriculteurs sont de grands entrepreneurs. Il faut les aider sur le long terme."

"les restaurations collectives, les cantines n'achètent pas assez nos produits. Nous allons agir pour que ça change. (...) Sur les restaurations locales, il faut faire en sorte que les approvisionnements soutiennent les agriculteurs de France."

Le Président reconnaît des "lourdeurs administratives insupportables
pour les agriculteurs."

"Les intermédiaires doivent rendre des comptes !"

 

Toutefois ceci n'est pas assez !

 

 

Voici les propositions de notre ONG :

 

1°) Déclarer l'embargo sur les importations d'animaux, en provernance des fermes industrielles étrangères et notamment d'Allemagne, pays qui cumule l'invasion des fermes de 40.000 vaches maltraitées à des salaires de pacotille, au seuil de l'esclavage.

 

Pour la viande et le lait, nous devrions ne faire appel qu'aux agriculteurs locaux passionnés par leur beau travail utile à l'ensemble des concitoyens. Cela est valable pour tous les pays d'une planète, qui n'en peut plus et se passerait volontiers de tous ces intermédiaires inadmissibles et particulièrement pollueurs

 

2°) Revaloriser les petits et moyens élevages. Respecter les animaux, lesquels sont -comme nous- des êtres sensibles, ayant besoin des rayons du Soleil pour brouter et ruminer en paix, ainsi que pour fabriquer la fameuse vitamine D, indispensable à la croissance harmonieuse de nos bébés

Saviez-vous que le lait produit par la ferme des 1.000 vaches est un lait carencé qui provoque le nanisme et le stre$$ ?

 

 

3°) Accorder des crédits à moins de 2% aux jeunes qui désirent vivre à la campagne. Cela en finirait -une bonne fois pour toutes- avec
l'imbécile exode rural

Réduire au maximum possible les intermédiaires.

Appliquer à la viande et ses sous-produits une TVA particulière, d'intérêt général, calculée non plus sur le prix avant son affichage aux consommateurs, mais sur la somme que les producteurs
reçoivent réellement.

 

Il n'est tout de même pas normal que de la ferme à l'assiette, le steack passe de 7 €uros le kilo à 100 €uros une fois dans l'assiette

 

Ce $ystème, invraissemblable et pourri jusqu'à la moelle, est donc à revoir de A à Z en passant par les z'ommes politiques, ces derniers devant se remémoriser qu'ils ne sont ni les valets des Multinationales agro-alimentaires, comme Monsanto & Cie, ni les sbires de l'hystérie et de l'avidité des financiers manipulateurs et mafieux

 

Tout un programme !

 

Enfin bref, c'est ce que nous ferait comprendre la plus idiote des Intelligences Artificielles, qui nous rappellerait sans doute que nos cerveaux d'humanoïdes avancés -soit-disant summun actuel de l'évolution terrestre- sont tout de même bien bridés par des siècles et des siècles de bourrage de crâne ;o)

 

 

4°) L'ensemble des pays du monde, voulant se la jouer à l'occidentale, réclame maintenant leurs deux "beefteaks Hi-Tech" par jour.

On ne peut les blâmer, mais ceci est tout simplement IMPOSSIBLE, la Terre ne nous ayant pas été livrée avec des rallonges

D'abord la viande n'est bonne à la santé qu'à petites doses. La plupart des céréales apportent en effet en moyenne autant de protéines que la viande. Dans le cas donc d'un régime presque végétarien équilibré (ajout de fèves par exemple), aucun acide aminé ne manque.

Ensuite, la quantité croissante du méthane largué dans l'atmosphère, par les rots méthaneux de nos armées de bovins, mettrait vite un frein à l'immobilisme de la pollution planétaire, due au largage inconscient de nos dévastateurs
gaz à effet de serre...

 

 

Nous pensons avoir fait là le tour du problème

 

Nous remercions les paysans pour leur courage, ainsi que -une fois n'est pas coutume !- le couple Hollande-Valls qui a l'air de se ranger avec Sagesse du côté des éleveurs en colère.

Merci aussi aux artisans de l'ombre...

Apportons chacun notre petite pierre au Mouvement en devenant conscients de nos responsabilités de consommateurs et d'amis des animaux, en mangeant moins de viande, mais d'origine locale et française. Par conséquent goûteuse, de meilleure qualité et bonne pour notre santé et celle de la planète Terre

 

Evidemment pensons à cliquer ICI

 

Plus d'hésitation : Achetons local et Français !

 

Vive la République ! Vive la France libre et néanmoins sécurisée ;o)

 

Un communiqué de l'ONG Terre sacrée, publié par Demain l'homme
ex SOS-planete

 

 

Dans la crise des éleveurs, Hollande marche sur un fil

Crise des éleveurs : à Dijon, Hollande défend des mesures structurelles

Crise des éleveurs : à qui la faute ?

Crise des éleveurs : levée progressive des barrages

Crise des éleveurs : un conseil des ministres européens
de l'Agriculture en septembre

Crise des éleveurs : et si la solution était chez les consommateurs ?

 

 

Notre équipe a cruellement besoin de
rédacteurs bénévoles durables
pour faire face aux prédateurs jetables ;o)

De sacrés secrets révélés dans notre newsletter bimensuelle GRATUITE
à paraître bientôt

 

 


 

 

                                                

Auteur : ONG Terre sacrée - Site web Demain l'Homme