Côte d'Ivoire - Stopper les plantations de cacao dans les réserves naturelles protégées ! - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/08/2016 à 23h47 par Exo007.


CÔTE D'IVOIRE - STOPPER LES PLANTATIONS DE CACAO DANS LES RÉSERVES NATURELLES PROTÉGÉES !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Côte d'Ivoire - Stopper les plantations de cacao dans les réserves naturelles protégées !

 

Les primates ont totalement disparu dans 13 des 23 réserves protégées de Côte d'Ivoire. C'est le terrible constat de recherches menées par des scientifiques dans le pays africain
La cause principale est la destruction des forêts pour les plantations de cacao
Demandons aux autorités ivoiriennes de protéger l'habitat des singes

 

Lors de leurs recherches dans les 23 réserves forestières de Côte d'Ivoire pour trouver deux espèces menacées de primates, les scientifiques de l'Université de l'Ohio ont établi un terrible constat : les forêts sont détruites dans presque tous les parcs nationaux

« Certaines réserves protégées de Côte d'Ivoire n'abritent plus aucune forêt ni primate mais des plantations de cacao à perte de vue » déplore l'anthropologue W. Scott McGraw. Et le chercheur de nous alarmer : « Le Diane Roloway pourrait être la prochaine espèce à disparaitre. »

Les cultures de cacao mises en place par les habitants de pays voisins ayant fui la guerre ont pris des proportions insoupçonnées puisqu'elles recouvrent deux tiers des réserves forestières protégées de la Côte d'Ivoire. La perte de cet habitat a provoqué la chute spectaculaire des populations de chimpanzé et autres primates.

 

 

Heureusement certaines réserves sont relativement épargnées comme à Dassioko Sud et à Port Gauthier. Malgré 23 717 hectares de plantations illégales de cacao, leurs forêts côtières abritent encore trois espèces de primates menacées d'extinction : le Diane roloway, le Mangabey couronné et le Chimpanzé verus. Ces forêts sont à ce jour leur dernier refuge.

La présence de forêts et de primates dans ces deux réserves s'explique en grande partie par l'action de patrouilles au cours des dernières années. En 2013, des gardes forestiers y ont découvert 167 hectares de plantations illégales de cacao, neutralisé des centaines de pièges et signalé 150 braconniers. Faute de financement, il n'y a plus de patrouilles aujourd'hui

Remettre en place des patrouilles de surveillance est la première et indispensable mesure à prendre pour la conservation des forêts et la survie des primates

 

Écrivons aux gouvernement ivoirien !

 

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Sylvain Harmat,
publiée par sauvonslaforet.org
et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

Sur le même thème :

Cacao et déforestation

 

 

Voir aussi :

Côte d'Ivoire: les prix
du cacao seront
fixés par l'Etat

La Compagnie fruitière
mettra € 10 millions
dans la banane bio
en Côte d'Ivoire

 

 

 

 

La Vérité ? Mieux vaut en rire : Tour du monde en 5 minutes,
mort de rire dans un fauteuil ;o)

Immense victoire pour les associations :
les semences anciennes ne sont
plus interdites en France !

Cobayes humains et crème solaire : les vacances
sacrées, la plage, le test géant des nanoparticules

 

 

 


.


.

 

 

Chaque jour -pour 1€ par mois-
vous trouverez dans ce module privé,
le nectar récolté par les colibris,
lanceurs d'alerte
de Demain
l'Homme.
Mais vous découvrirez
aussi des rubriques spécialement
dédiées, étonnantes, souvent
vertigineuses, auxquelles la version
gratuite ne donne pas accès.

 

 

 

 

 

Auteur : Sylvain Harmat; sauvonslaforet.org