Corail, une reproduction annuelle spectaculaire - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/09/2011 à 22h32 par Kannie.


CORAIL, UNE REPRODUCTION ANNUELLE SPECTACULAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Corail, une reproduction annuelle spectaculaire

 

La reproduction des coraux, un phénomène observable à l'oeil nu

Le corail est un animal marin qui ne se reproduit qu'une fois par an, offrant un spectacle extraordinaire à l'oeil humain. Tous les récifs de coraux libèrent au même instant leurs larves dans les courants marins, produisant un nuage d'oeufs qui créera une nouvelle colonie de corail...

Le corail, animal millénaire en danger

Animal vivant, la famille du corail regroupe plus de 700 variétés différentes aux formes et aux couleurs différentes et surprenantes. Le corail se rapproche du groupe des méduses par sa physiologie, et se nourrit du zooplancton présent dans les fonds sous-marins.

Le corail vit dans tous les océans du monde, qu'ils soient chauds ou froids. On retrouve des récifs coralliens à la Réunion, en Australie, au large de la Scandinavie... dans des profondeurs pouvant atteindre les 4000 mètres.

Le corail est un animal qui vit en colonie. Lorsqu'il se fixe sur une roche, après sa naissance, le corail dresse un calice autour de lui, qui est une sorte de muraille de calcaire fermée par un plancher. Le calice constitue à la fois le squelette des coraux et leurs gîtes protecteurs. Le corail construit en permanence des loges, lorsque l'une est terminée, il ajoute un étage.

 


 

Le corail ne s'installant jamais seul sur une roche marine, rapidement les constructions de coraux se multiplient et forment des colonies et des récifs coralliens très vastes. La Grande Barrière de Corail près de l'Australie s'étend sur plus de 2000 km.

Les récifs de coraux ont une importance capitale en matière d'écologie et d'économie. Ils permettent de protéger la biodiversité du milieu marin, et donc la reproduction de nombreuses espèces de poissons qui trouvent refuge dans les lagons.

Malheureusement, les récifs de corail sont fragiles et menacés par le dérèglement climatique, la pollution par les produits chimiques, la pêche avec des moyens destructifs (cyanure, dynamite...). Les centres de recherches océanographiques estiment que 15% des récifs de corail disparaitront dans les 10 à 20 ans à venir.

Le corail, un frai spectaculaire

Les colonies de coraux sont soit mâles, soit femelles, et pour certaines hermaphrodites. Les spermatozoïdes du corail mâle sont conduits par les courants marins jusque dans les polypes des coraux femelles. La fécondation a lieu dans le polype, et produit un oeuf qui se transforme en larve appelée plantula en quelques jours.

Les coraux expulsent les larves dans l'océan au même moment, ce qui entraine la formation de nuages de plantula qui sont ensuite entrainés par les courants marins. La dérivation du nuage de larves au gré du courant peut durer de une à huit semaines.

Au cours de son périple, le nuage est soumis à de nombreuses menaces (dispersion par les courants, prédateurs marins). Les larves survivantes finissent par se fixer sur un plancher solide sur lequel elles fabriquent un plancher calcaire qui permettra le développement de la future colonie de corail.

Le corail se reproduit en général un fois par an au cours des mois de septembre et d'octobre. L'expulsion des milliers de larves contenues dans le corail se produit la plupart du temps peu après la pleine lune et lorsque le temps est clair.

Cette ponte spectaculaire peut être observée en direct par les personnes pratiquant la plongée sous-marine. Cependant, certains clubs de plongée, en Guadeloupe par exemple, proposent aux touristes ou aux amateurs une soirée de plongée pour découvrir ce phénomène naturel incroyable.

Reproduction des colonies de corail

La ponte massive des plantulas qui donnent naissance à de nouveaux récifs de corail ne se produit qu'une fois par an, en septembre ou octobre. Les récifs coralliens s'apprêtent à ce frai avec parfois six mois d'avance.

Durant ce laps de temps précédant l'expulsion de larves, les oeufs arrivent progressivement à maturation, passant par toute une gamme de couleurs éclatantes: rose, rouge, orange, blanc, qui donnent leurs teintes extraordinaires aux récifs de corail.

La ponte a lieu la plupart du temps au cours des nuits qui suivent la pleine lune, et d'autant plus si le temps est dégagé. A cette période de l'année, les marées ne varient que très légèrement et l'eau est à la température idéale pour la ponte du corail.

Environ une demi-heure avant l'expulsion, les oeufs s'amalgament en paquet et se regroupent devant les orifices d'expulsion du corail. Les groupes de plantulas sont lâchés par les coraux au même instant sur toute la longueur du récif, et sont entrainés par le courant océanique.

Ce phénomène de la ponte des récifs de corail est observable par l'oeil humain. Les larves du corail vont flotter plusieurs jours au gré des courants avant de se fixer et de donner naissance à une nouvelle colonie de corail.
 

Un article publié par lEuroMag

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : lEuroMag

Source : www.leuromag.com