Compil' n° 13 de Jacky - Les animaux, sensibles et intelligents, toujours maltraités par l'homme - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/07/2015 à 22h24 par Jacky.


COMPIL' N° 13 DE JACKY - LES ANIMAUX, SENSIBLES ET INTELLIGENTS, TOUJOURS MALTRAITÉS PAR L'HOMME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Compil' n° 13 de Jacky - Les animaux, sensibles et intelligents, toujours maltraités par l'homme

 

Pour lire l'intégralité d'un article de la compil', cliquer sur son titre

 

* Le commerce d'espèces menacées prospère sur le Net

 

Le commerce d'animaux en voie de disparition connaît un important succès sur internet. L'International Fund for Animal Welfare (IFAW) a fait le constat qu'en début de cette année, 33.006 animaux menacés, parties de corps d'animaux sauvages ou produits dérivés ont été proposés sur 280 plate-formes internet dans 16 pays, dont la Belgique, en l'espace de 42 jours.

"Ce type de délit prend des proportions alarmantes et constitue une menace silencieuse pour les espèces menacées, tels les éléphants, reptiles et oiseaux, les contrevenants pouvant commettre leurs méfaits anonymement", indique Azzedine Downes, président et CEO d'IFAW. M. Downes précise que plus de 100.000 éléphants sont morts ces trois dernières années des suites des agissements des voleurs d'ivoire, alors qu'en 2013 en Afrique du Sud, plus de 1.000 rhinocéros ont été massacrés pour leurs cornes.

(...)

 

 

* Les ressources halieutiques, menacées de disparaître

 

La production de poissons dans la région Alaotra Mangoro est en chute libre depuis quelques décennies. Outre la dégradation environnementale, la pêche effrénée due à une démographie galopante en est aussi une cause.

Un constat inquiétant. Les ressources halieutiques et de la pêche sur toute l'étendue d'Alaotra-Mangoro s'amenuisent d'année en année. Rien de tout ce qui a été prévu n'a pas marché en matière de protection de la faune aquatique, à l'image des poissons, des variétés endémiques de canards, et des lémuriens. Certaines espèces sont en voie de disparition, à jamais, depuis que les habitants vivant autour du lac Alaotra augmentent, à cause d'un taux de natalité en croissance continue.

(...)

 

 

* Les rhinocéros, une espèce menacée

 

Le braconnage de rhinocéros en Afrique du Sud a atteint un nouveau record cette année.

Le gouvernement a indiqué mercredi que 1.020 animaux ont été abattus par des braconniers malgré d'importants moyens déployés par les autorités.

L'Afrique du Sud abrite 70% des rhinocéros de la faune mondiale.

(...)

 

* L'Afrique du Sud envisage de légaliser le commerce de cornes de rhinocéros

 

Espèce en voie de disparition, le rhinoceros est la cible des braconneurs, notamment en Afrique du Sud. Pour freiner le commerce illégal de cornes de rhinocéros et limiter le braconnage, le gouvernement sud-africain envisage éventuellement de légaliser la vente de cornes.

Le commerce illégal de cornes de rhinocéros constitue un enjeu important pour l'Afrique du Sud qui abrite 73% de l'ensemble des rhinocéros sauvages et 83% des rhinocéros africains.

(...)

 

 

* Mer méditerranée : la disparition du grand requin blanc pourrait déséquilibrer la chaîne alimentaire

 

Le grand requin blanc est une espèce de requin de la famille des lamnidés. Avec une taille de plus de 6 mètres, il est l'un des plus grands poissons prédateurs vivant dans les océans. Bien qu'ils soient considérés comme dangereux pour l'homme, leur présence est sollicitée, souligne le biologiste Primo Micarelli, fondateur du centre des requins au sein de l'aquarium Mondo Marino en Toscane.

20 Minutes s'est intéressé sur la disparition de ces requins en mer Méditerranée en interviewant le spécialiste italien à l'occasion de la conférence sur les requins en Méditerranée qui se tient actuellement à la Maison des Océans à Paris.

(...)

 

 

* Un cerf aux dents longues repéré en Afghanistan

 

Il ne s'agit pas d'un vampire déguisé en cerf, mais bien d'une espèce rare de la famille des cerfs porte-musc d'Asie centrale. L'animal a été repéré dans le nord de l'Afghanistan par une équipe de recherche dirigée par l'ONG Wildlife Conservation Society (WCS).

Il y a plus de 60 ans que cette espèce insolite n'avait pas été observée, selon le communiqué de l'ONG (en anglais) publié le 31 octobre. La dernière trace remonte à 1948, lorsqu'une équipe de scientifiques danois traversant la région avait repéré la bête.

(...)

 

 

* L'Europe a perdu 421 millions d'oiseaux en 30 ans

 

L'Europe abrite 421 millions d'oiseaux de moins qu'il y a 30 ans et la gestion actuelle de l'environnement apparaît incapable d'enrayer l'hécatombe de nombreuses espèces récemment encore communes, révèle une étude publiée lundi par le journal scientifique Ecology Letters.

Appliquer de nouveaux schémas agricoles

Cette disparition alarmante de la faune ornithologique européenne est liée aux méthodes modernes d'agriculture et à la disparition de l'habitat. « C'est un avertissement qui vaut pour toute la faune européenne. La manière dont nous gérons l'environnement est insoutenable pour nos espèces les plus communes », explique Richard Gregory, de la Société royale pour la protection des oiseaux, qui a co-dirigé l'étude.

(...)

 

 

* La mort du rhinocéros blanc

 

Nous avons appris la mort de Sunni, la semaine dernière. Sunni avait 34 ans, c'était un rhinocéros blanc du nord. Et sa mort est un événement majeur pour toute l'espèce. Sunni est né dans un zoo de la République Tchèque. Il a été réintroduit il y a 5 ans de cela en pleine nature, dans un parc du Kenya.

Il était le dernier mâle en âge de se reproduire. Quand on dit le dernier, c'est le dernier. Pas le dernier de ce parc, le dernier du Kenya ou le dernier de l'Afrique. Non, le dernier tout court, au monde. Des rhinocéros blancs du nord, il n'en reste désormais plus que six. C'est la fin. La disparition de la sous-espèce.

(...)

 

 

* Les éléphants d'Afrique sont en voie d'extinction

 

Plus de 100'000 éléphants d'Afrique ont été tués en 2010 et 2012, et des quantités de plus en plus importantes d'ivoire sont vendues dans un nombre croissant de boutiques en Chine, dénoncent dans un rapport conjoint les associations Save The Elephants et The Aspinall Foundation.

(...)

 

 

* Biodiversité : vers une sixième extinction de masse

 

Dans une indifférence quasi générale, notre planète entre dans une phase d'extinction de masse causée par l'homme, la sixième depuis que la vie s'est diversifiée sur Terre il y a de cela 500 millions d'années.

Surexploitation des ressources, surconsommation, suroffre, surcapacités technologiques, changement climatique, déforestation... les hommes se livrent à une destruction massive des écosystèmes à l'échelle planétaire, et notre mode de développement condamne probablement une espèce toutes les 20 minutes.

(...)

 

* La biodiversité en miettes

 

La disparition de la biodiversité à cause des activités humaines atteint un rythme sans précédent selon un rapport du Fonds mondial pour la nature.

Un rapport récemment publié par le Fonds Mondial de la Nature, faisant état du recul important de la biodiversité mondiale et de l'étendue sans cesse grandissante de l'empreinte écologie humaine, nous donne vaguement l'impression d'être pris dans le jour de la marmotte... version 2.0.

(...)

 

 

* Vers l'extinction des animaux sauvages ?

 

Un rapport de WWF établit que la moitié des espèces animales sur terre a déjà disparu et que la tendance "ne donne aucun signe de ralentissement".

En 40 ans, l'homme a fait disparaître plus de la moitié des animaux sauvages de la planète. C'est en tout cas le constat posé par le rapport Planète vivante 2014 de l'ONG WWF. "Les différentes formes du vivant sont à la fois la matrice des écosystèmes permettant la vie sur terre, et le baromètre de ce que nous faisons vivre à notre planète", écrit le directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF International), Marco Lambertini. "Et en nous désintéressant de leur sort, nous courons à notre perte", alerte-t-il.

(...)

 

Une compil' de Jacky, publiée par Demain l'homme

 

 

Si vous pensez qu'un petit geste de votre part n'est qu'un
simple battement d'aile de papillon sans importance, sachez
que ceci est une vulgaire manipulation des a$$ervi$$eurs. En réalité,
nous sommes une Force, un Pouvoir qui les dépasse !

En novembre 2014, plus de 200.000 visiteurs
et plus de 2,4 millions de pages vues !!!
Dons recueillis : 55 euros

 

Nous recherchons des rédacteurs bénévoles.
Mission de confiance. Inutile d'être Einstein ;o)
Juste vouloir donner un peu de Soi pour les autres...

Presse alternative libre (?) :
des infos quotidiennes de Demain l'Homme
vous n'allez plus pouvoir vous en passer

 

bonial – protegez l'environnement en plantant un arbre

Auteur : Jacky - Terresacree.org