Climat : les gouvernements sommés d'agir après le nouvel avertissement du Giec - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/04/2014 à 23h10 par Fred.


CLIMAT : LES GOUVERNEMENTS SOMMÉS D'AGIR APRÈS LE NOUVEL AVERTISSEMENT DU GIEC

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Climat : les gouvernements sommés d'agir après le nouvel avertissement du Giec

 

L'avertissement toujours plus sévère lancé lundi par les experts du Giec sur les impacts croissants du changement climatique doit pousser les dirigeants de la planète à faire plus contre le réchauffement, soulignent experts et ONG.

"La Terre est dans le pétrin", résume le Fonds mondial pour la nature (WWF) après la publication de ce nouveau rapport.

 

 

Le Giec pointe en effet les risques d'insécurité alimentaire, de déplacements massifs de populations, de pénurie d'eau, mais aussi de conflits dans certaines régions du monde, pour cause de dérèglement climatique.

Le rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) de l'ONU, publié au Japon, "renforce un constat qui fait réfléchir : le changement climatique est réel, il survient maintenant et il affecte les vies et les moyens de subsistance des populations, aussi bien que les fragiles écosystèmes dont dépend la vie", estime le WWF qui, avec d'autres ONG, espère que ce nouvel avertissement sera cette fois entendu.

 

 

Ce nouveau constat est "comme une histoire avec deux fins", l'une qui parle "d'inaction" et l'autre "du moment à saisir pour opérer des changements", selon la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres. "La fin est sans aucun doute déterminée par nos choix aujourd'hui", ajoute-t-elle, appelant à "accélérer et intensifier les efforts" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer les risques inhérents au réchauffement.

La communauté internationale est engagée depuis de longues années dans de complexes et laborieuses négociations sous l'égide de l'ONU pour lutter contre le changement climatique.

Le prochain grand rendez-vous de ce processus, toujours marqué par l'échec de Copenhague en 2009, a lieu à Paris fin 2015 avec pour objectif de parvenir à un accord global contraignant de limitation des émissions de gaz à effet de serre et, exigence des pays les plus pauvres, une mobilisation de fonds pour les aider à s'adapter au réchauffement.

 

 

(...)

"Comme le confirment les experts du GIEC, pour le climat, il y a urgence, mais il n'y a pas de fatalité", veut aussi croire le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

"Des solutions existent. Elles passent par l'adaptation de nos modèles économiques aux exigences du développement durable et par l'accélération de la transition énergétique", ajoute-t-il.

D'autant que le "message" du Giec est "clair", affirme le climatologue Jean Jouzel : "Si on réussit à limiter le réchauffement à 2°C, il n'y aura pas d'impacts majeurs."

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article publié par presseocean.fr et relayé par SOS-planete

 

Le rapport du Giec en dix points

 

Il y une chose pire encore que l'infamie des chaînes, c'est de ne plus en sentir le poids. Gérard Bauër

Le philosophe Jiddu Krishnamurti s'exprime sur la transformation de soi

Trop puissant moteur de recherche sur l'ensemble des 35.000 pages (BDD 1999-2014) : ENQUÊTER, RECHERCHER, GRANDIR...

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Source : www.presseocean.fr