Arctique : des animaux victimes de pathogènes venus d'ailleurs - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/02/2014 à 14h11 par Fred.


ARCTIQUE : DES ANIMAUX VICTIMES DE PATHOGÈNES VENUS D'AILLEURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Arctique : des animaux victimes de pathogènes venus d'ailleurs

 

Les animaux de l'Arctique sont aujourd'hui menacés par de nouveaux pathogènes qui se mettent à voyager du sud vers le nord, et inversement. Un phénomène qui serait dû à la fonte accélérée des glaces arctiques d'après les scientifiques.

C'est une nouvelle conséquence inattendue du réchauffement climatique et de la fonte des glaces. Si ces phénomènes menaçant de nombreux animaux, les exposant à des conditions auxquelles ils ne sont pas adaptés, d'autres espèces en profitent. C'est le cas des bactéries et autres agents pathogènes, d'après les scientifiques.

 

 

En effet, en Arctique, les animaux sont désormais exposés à des maladies auxquels ils n'avaient jamais fait face auparavant. "Avec le changement climatique, nous réalisons qu'il existe une possibilité sans précédent pour que des agents pathogènes se déplacent vers de nouveaux environnements et y provoquent des maladies", a expliqué à la presse Michael Grigg, parasitologue à l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses.

Et cette perspective aurait déjà commencé à s'exprimer à travers plusieurs exemples.

Un parasite de chat chez les bélugas

Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert chez des baleines blanches ou bélugas le Toxoplasmose gondii, du jamais vu.

(...)

 

 

Comment ces pathogènes sont-ils arrivés là ?

Grâce au dégel des glaces dans lesquels ils étaient piégés, expliquent les scientifiques. C'est le cas du Sarcocystis pinnipedi qui était jusque là séquestré dans les glaces avant d'être libéré.

(...)

Ces dernières années, l'Arctique a perdu environ 75% de ses glaces pérennes.

(...)

 

Pour voir la vidéo, c'est par ICI

 

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Émeline Ferard, publié par maxisciences.com et relayé par SOS-planete

 

La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude Aldous Huxley

 

Deux nouveaux modules d'actualité : Les JO de Poutine - Méditerranée et gaz sarin

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Émeline Ferard

Source : www.maxisciences.com