Ah ! Si tous les gens qui pensent du mal de moi, savaient à quel point je pense du bien d'eux ! - Premium

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/10/2016 à 21h30 par colibrix.


AH ! SI TOUS LES GENS QUI PENSENT DU MAL DE MOI, SAVAIENT À QUEL POINT JE PENSE DU BIEN D'EUX !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ah ! Si tous les gens qui pensent du mal de moi, savaient à quel point je pense du bien d'eux !

 

Avec l'espoir que ce post
serve à d'autres Amis
de la Vie
qui se retrouvent
dans la même situation que nous,
face à l'injustice, l'ignorance,
la méchanceté, la haine, le mépris,
l'indifférence, l'égocentrisme, la lâcheté,
la mesquinerie et que sais-je encore
que l'homme va bien finir par inventer

 

Même si les bras vous en tombent...

"NE BAISSEZ JAMAIS LES BRAS !!!"

nous dit Nicolas Hulot à cette adresse

 

 

Il était une fois des amis

 

Ces amis s'aimaient, jouaient, riaient, festoyaient, prenaient du plaisir à vivre pleinement autour d'un pot. Ils s'entraidaient, refaisaient le monde. Ils vivaient ensemble un bout de vraie vie, malgré l'adversité.

 

 

Une de leurs grandes passions était de chercher à résoudre les mystères des lieux magiques de Provence. Ainsi ils se retrouvaient souvent dans la Nature et la plénitude de l'être.

 

 

Plus les jours passaient et plus la Nature leur paraissait d'une Beauté inconcevable : dès les premiers rayons du Soleil, les oiseaux chantaient sans s'arrêter. Ils étaient heureux de vivre eux aussi. Tout était harmonie, gentillesse, Bonheur, Amour. Paix.

 

 

Et puis un jour, en discutant autour d'un feu, ils en vinrent à se poser des questions essentielles sur le pourquoi des étoiles, le pourquoi des arbres, le pourquoi des insectes qui faisaient toujours leur travail bénévole de jardinier. Avec passion.

 

Le pourquoi

de la Conscience !

 

 

Ils en vinrent un jour à l'humanité actuelle, aux guerres, aux massacres d'innocents, aux génocides à répétition, aux injustices, aux inégalités, au racisme, aux ghettos ressurgis d'un passé pas si lointain, au chacun chez soi, au chacun replié sur soi, dans sa cage dorée familiale, souvent payée à crédit pour le restant de leur petite vie.

 

 

Ils virent l'omniprésence de la télé, des smartphones et de la pensée unique que ces appareils distillaient, jour après jour, jusqu'à la lobotomisation quasi complète des cerveaux.

 

 

Ils en vinrent à la vie que l'on faisait vivre à la plupart de leurs congénères : la course à l'argent, à l'argent pour se remplir le ventre, à l'argent pour s'acheter des choses inutiles et se payer la dernière caisse à la mode, suréquipée pour épater les autres.

 

 

Ils en vinrent aux forêts dévastées de Provence, mais aussi aux lambeaux restants des forêts tropicales, à nos cousins les Grands singes qu'on éradique industriellement pour notre Nutella. Ils en vinrent au massacre accéléré des espèces : mille à dix mille fois plus rapide que dans les temps préhistoriques.

 

 

Ils en vinrent aux poulets, aux cochons, aux canards, entassés dans des halls industriels étouffants et qui ne tiennent plus debout tant ils sont drogués au Lexomyl, lequel se retrouve dans nos assiettes.

 

 

Ils en vinrent au manège des vaches laitières qui ne voient jamais le Soleil et ne produisent plus de vitamine D dans leur lait.

 

 

Il se posèrent alors une

question : POURQUOI ?

 

Et ils décidèrent de faire tout
ce qui était en leur pouvoir, à
leur tout petit niveau d'humain,
pour tenter de remédier à cette
horreur inacceptable

 

Ils voulaient FAIRE LEUR PART,
leur toute petite part...
de minuscules colibris

 

 

Clef pour portes ouvertes :
intégrale de la légende
amérindienne du colibri
et du toucan (vidéo)

Légende enseignée par les Shuars
à Cédric Mercier, Président de
notre Association, lors de son
voyage en Amazonie

 

 

En 1999, ils créèrent -sur la base de l'Amitié et de la solidarité- une petite association sur Internet pour alerter la population que la Terre semblait avoir un big problème et ne tournait plus exactement vraiment rond.

 

 

Pendant dix ans, ça a été formidable. Ils ont rencontrés des gens de tous bords, fait des expériences uniques, goûté un peu de vraie vie au cours de cercles chamaniques d'Amazonie... Par exemple.

 

 

Et puis, ils se sont aperçus que les charlatans grouillaient de toutes parts. Même en lisière de forêt vierge. Leur Association a même été traitée de secte. Et les gens se sont mis à dire : on est trop petits; on n'arrivera rien à changer; autant repeindre à l'or fin nos chaînes de soi-disant esclaves modernes.

 

 

C'était faux bien entendu :

NOUS SOMMES LES 99%

 

 

Certains "écologistes" brassois leur ont même dit un jour que les indiens d'Amazonie n'étaient pas des hommes, que les espèces avaient toujours disparu, que les pesticides chimiques étaient incontournables, qu'il y avait trop de phoques, trop d'oiseaux, trop de papillons et qu'il fallait laisser de la place à notre espèce. Ils ont baissé les bras pour aller jouer à la pétanque ou à je ne sais quoi encore, pour passer le temps offert.

 

 

Et puis, nombre d'anciens "amis" se sont mis en tête de nous diviser, d'exclure certains de nous, parmi les plus actifs, de leurs fêtes annuelles pour mieux nous dissocier. Certains nous ont même fait tomber dans des traquenards innommables, prétendant qu'on aurait mieux fait de laisser Hitler finir son travail purificateur avec les juifs, avant de laisser les américains venir nous libérer du joug des nazis.

Mais peut-être que la personne en question ne savait pas vraiment ce qu'était la Shoah, le plus grand génocide industriel de l'Histoire (6 millions de morts) après celui des indiens d'Amérique du Nord (100 à 200 millions de morts).

Tous ces gens devaient en tout cas se sentir bien mal dans leur peau. A cause sans doute de notre existence même : nous les dérangions dans leur train-train quotidien. Point barre !

 

 

Alors, face à une telle lâcheté, nous avions décidé de ne plus parler de l'état de la planète à nos "amis" proches.

Parallèlement, sur Internet, presque plus personne ne donnait ne serait-ce qu'un seul euro pour nous aider à tenir bon dans notre lutte pour les générations présentes et futures. Et ce jusqu'à mettre en péril notre Association de "loustics du Var (sic TMC)" et laisser la porte grande ouverte aux oppresseurs. Le phénomène devenait général. C'était nous les empêcheurs de tourner en rond, nous les responsables ! Les dérangeurs ! Donc les dérangés...

 

 

Cependant -PARADOXALEMENT-

105.000 visiteurs par jour

L'équivalent de la ville de Rouen, chaque jour, à nos portes ;o)

venaient toujours s'informer

sur notre dispositif Demain l'Homme

 

Allez savoir pourquoi ?

 

 

Pire : Je cite maintenant mot à mot quelques extraits d'une longue lettre calomnieuse que nous avons reçue il y a quelques jours d'une certaine Madame G., laquelle se prétend pourtant "écologiste" : nos théories sont -d'après elle- paranoïaques, des délires de... MAGIE NOIRE...
Oui oui : de la MAGIE NOIRE !!!

 

 

Passage intégral sans correction orthographique de la lettre envoyée -voici quelques jours- à Mich, Secrétaire Général de l'Association Terre sacrée :

 

Ah, Michel, si, tu pourrais peut être essayer de faire appel au dernières bribes de raison qui restent au fond de ton cerveau et te rendre compte de à quel point tu pourris la vie de Marc.... (1) Il est celui qui malgré tout reste à tes cotés, te soutient dans les moments difficiles, est là pour toi, c'est le dernier de tes amis...

 

 

Et toi en remerciements, tu lui pourris la vie, en agressant les gens qu'il aime, en ne pensant, toujours et encore qu'a toi et tes délires.....

Je vais finir en te disant Michel que tu devrais te faire interner, te faire prendre en charge dans une structure spécialisée afin de laisser celui qui s'occupe de toi souffler un peu, retrouver un peu de paix dans sa vie...

 

 

Au moins tu devrais comprendre qu'il faut que tu acceptes d'aller consulter afin d'être pris en charge médicalement parlant...

Franchement ce n'est pas à toi que je pense, je pense à Marc qui doit encore et encore ...

 

(fin de la lettre de calomnie de Madame G,
déposée chez le notaire de l'Association)

 

 

En lisant cela, il y en a qui se marre. Et je pense en priorité à Mon$anto & Cie et à tous les hommes politiques véreux qui sont à leur solde !!! Il doivent se dire : on a réussi notre coup : ils se bouffent entre eux. On va pouvoir enfin finaliser notre plan sur toute la planète...

 

 

J'en finis là.

A vous de vous faire une idée.
Notre site est notre témoignage
vivant. Inutile d'en rajouter.
Vous pouvez nous envoyer vos
commentaires à vivant12@wanadoo.fr.
Ils seront transmis aux personnes
concernées

 

 

 

Carpe Diem durable pour

tous et Vive la Vie !!!

 

 

Une phrase qui m'a été suggérée par Marc, le martyr :

 

Ah ! Si tous les gens qui

pensent du mal de moi,

savaient à quel point

je pense du bien d'eux !

 

(1) Marc est mon meilleur Ami depuis 23 ans.
Il est administrateur de l'Association depuis 1999

 

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un coup de gueule du Mich,
avec l'accord de l'administration
de l'association Terre sacrée,
publié par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

La dénonciation calomnieuse mensongère
peut pousser au suicide un humain
innocenté par la Justice

Il vaut toujours mieux subir une
injustice
que de la commettre

 

 

Le Tribunal Monsanto pour
mettre fin à l'agro-industrie
chimique polluante et écocide

Dictat européen et vapotter :
dire avec des pincettes extraterrestres
ce que chacun pense tout bas

Pour vous mettre l'eau à la bouche,
voici le premier défi lancé aux
visiteurs de Premium

 

 

 

 

 

 

 


.


.

 

 

Auteur : Mich avec l'accord de l'administration de terresacree.org - Demain l'Homme