La plus terrible des nouvelles : Mon$anto extermine les derniers tigres etc - Cage à fou ;o)

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/08/2013 à 10h59 par mich.


LA PLUS TERRIBLE DES NOUVELLES : MON$ANTO EXTERMINE LES DERNIERS TIGRES ETC

  • EDITEUR de l'actualité (sans http://www.) : Association Terre sacrée
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La plus terrible des nouvelles : Mon$anto extermine les derniers tigres etc

 

Note préliminaire : drôle d'hommage au Vivant !!! Pas drôle du tout en fait, mais plein d'espoir en nous-mêmes !!!

 

Il nous reste les oreilles ?
Alors enceintes à donf !!!

 






 

Pardonnez-moi les Amis, vous les Amis de la Vraie Vie, mais ce matin je me suis réveillé en larmes.

J'aurais aimé me lever, à deux, à quatre ou à mille pattes, me lever en tout cas du bon pied et dans un monde meilleur que celui dans lequel je m'étais lâchement endormi.

Mais non, ce monde était bel et bien de pire en pire. C'était l'été caniculaire. Il faisait froid. L'iceberg était toujours là, droit devant et il grossissait à vue d'oeil...

 

Je savais aujourd'hui, en allumant machinalement mon ordinateur, que je n'allais pas apprendre une bonne nouvelle.

Mais j'avais fini par m'habituer à toutes ces horreurs. Du moins je le croyais. Je faisais confiance à ma combinaison protectrice de lanceur d'alerte

 

En 1969, l'Homme a marché sur la Lune.
Aujourd'hui il marche sur la tête !!!

 

Pourtant, le Soleil était toujours là, fier comme un dieu de participer à cette mystérieuse création.

Il pointait à peine son nez dans le ciel, déjà si bleu, si calme et, au beau milieu des feuilles toujours vertes, il commençait à caresser tendrement les arbres qui lui faisaient une de ces fêtes !

Des oiseaux piaillaient.

Par-dessus le toit de ma maison. On aurait dit des gosses dans une cour de récré !

 

 

Mais non, quelque chose de plus en plus sombre se préparait en coulisses.

Quelque chose de vraiment trop sombre.

En effet, à l'autre bout du monde, des hommes s'affairaient à préparer des boulettes de viande empoisonnée au Roundup de Mon$anto, pour exterminer les derniers tigres de la planète.

Les tigres !!! Ces animaux majestueux qui ne feraient pourtant de moi qu'une bouchée, et bien ces créatures nobles et tranquilles, je les aimais...

Et mes petits-enfants ne les rencontreraient plus que dans les zoos.

 

 

Et il allait en être de même pour la plupart des mammifères, sauf ceux que nous incarcérons toute leur vie pour leur viande ou leur lait, et ceux que nous adoptons pour ne pas se sentir trop seuls au monde.

En liberté, il ne resterait que les limaces, les cigales et d'autres insectes s'étant adaptés tant bien que mal à la chimie de la mort des industriels, des politiciens et des financiers.

Dans leurs cages dorées, choisies sur catalogue, mes petits enfants devraient se consacrer à des tâches idiotes et inutiles. A travers les barreaux, avec un peu de chance, ils verraient, virevoltant dans un ciel, méconnaissable et gris, quelques nuées de limaces muettes, échappées d'on ne sait quel laboratoire véreux !

 

 

Non ! Non ! Non ! Qui a laissé faire ça ? vont forcément penser mes petits-enfants.

Nos grands-pères ? Nos grands-mères ? Ce n'est pas possible, j'ai du mal à y croire.

Nous auraient-ils mis au monde pour nous faire souffrir ?

Comment être fiers d'eux maintenant ? Un enfant ne peut pourtant qu'être fier d'avoir été mis au monde par ses ancêtres. Non ?

Savaient-ils qu'ils deviendraient nous et vivraient dans la honte et non de la poussière au fond d'une tombe ?

 

 

Comment peut-on se faire du mal à soi-même ?

Les larmes coulent maintenant comme une rivière salée. Je suis dans l'impossibilité d'endiguer ce flot morbide. J'ai trop mal. Trop honte d'appartenir à cette espèce qui rase tout sur son passage, pour un profit illusoire.

Toutes mes idées s'entremêlent. Tout s'embrouille dans ma tête d'Homme. Je n'y comprends plus rien.

Mais y a-t-il quelque chose à comprendre ?

 

 

La révolte ?

Mais où en trouver la Force ?

En nous ? Dans notre coeur ?

Mais peut-on se révolter seul ou en petit comité ?

Et contre qui au juste ? Contre quoi ?

Que sont devenus mes amis qui savent comme moi ? Pourquoi préfèrent-ils désormais profiter des derniers rayons de l'astre encore visible, plutôt que de lutter contre l'innommable qui se pavane pourtant en direct à la télé ?

 

 

Sont-ils des traitres ?

Se sont-ils vendus comme des ignares pour un petit plaisir fugitif sans lendemain, privant à jamais leur descendance de tous les plaisirs possibles ?

Ont-ils été achetés au marché des esclaves ?

Je ne sais pas. Je ne sais plus. J'allais dire je ne veux pas savoir, je vais finir, comme tout le monde, par m'emparer du premier parasol venu et aller me faire masser le dos avec les nanoparticules du CNRS sur une plage pleine à craquer, suspendu à un crochet de boucher...

Non, cela n'est pas dans ma nature... et cependant l'idée m'en traverse l'esprit.

Mais, ce serait trop facile !

 

 

Ah ça oui : on m'a bien éduqué.

Eduqué à donner la patte.

Alors, moi comme un bon chien, j'ai d'abord donné la patte croyant à un nouveau jeu.

Et quand j'ai vu que c'était pour me la couper, j'ai couru me réfugier dans les WC de l'école... "maternelle".

De là, dans l'odeur des excréments d'élèves bien appliqués, j'ai vu qu'on coupait les pattes de presque tous mes camarades de classe.

 

 

Je ne sais pas s'il y avait d'autres enfants, prostrés dans les WC d'à côté.

En tout cas, ils ne pleuraient pas.

Certainement de peur qu'on ne les entende,

peur de perdre leurs jeunes pattes...

 

 

Alors je suis devenu moi. J'ai toujours toutes mes pattes, mais je souffre parce que tout le monde se moque maintenant de moi, parce que je ne boîte pas comme eux et que c'est pas beau et pas bien d'avoir quatre pattes comme tous les autres animaux.

Que faire maintenant ?

Leur dire que le maître est un loup de carnaval ? Et nous un troupeau de moutons confiés à l'instituteur par nos parents trompés ?

Mais ils n'ont plus d'oreilles non plus.

 

 

On les leur a aussi coupées.

Ils n'entendraient pas.

Je suis désespéré.

 

 

C'est pourquoi j'écris ces mots avec des 1 et des 0, en espérant qu'un jour leurs yeux repousseront et que quelqu'un de vivant saura décrypter ces hiéroglyphes.

Parce qu'on a aussi arraché les yeux à tous mes camarades de classe.

Je l'ai vu, de mes yeux vu, terré dans les cabinets de l'école maternelle et toute ma vie, j'aurai cette image gravée dans ma mémoire :
le maître,
le bon mètre censé nous enseigner à devenir kilomètre
et qui arrache, un à un, les yeux de ses élèves....

 

 

Mes congénères me disent, entre deux cotcot, que je suis un idiot, qu'ils ont toujours des yeux.

Que certains yeux sont bleus et d'autres marrons.

Qu'il y en a même des vert émeraude...

Mais moi je sais bien que ce ne sont pas des yeux. Mais des appareils greffés dans les orbites évidés dans la cour d'une école de campagne, la veille d'un Noël de Pâques, enfin je ne sais plus. Nos calendriers divergent complètement.

 

 

Olala ! Ce réveil ! Peut-être dois-je aller me recoucher et dormir jusqu'à ce que mort s'en suive ?

Mais cela est IMPOSSIBLE : la mort n'existe pas et je sais que je vais devenir mes propres petits-enfants et que je vais me réveiller dans leur crâne et derrière les barreaux.

Qu'ai-je fait ? Ai-je commis un crime ? Quel crime ? Celui d'avoir voulu comprendre le comment du pourquoi ?

 

 

Je veux savoir quel crime exactement j'ai perpétré, pour être là entre quatre murs. Et la poule, dans son espace de vie ne dépassant pas la surface d'une feuille de format A4, elle-aussi veut savoir. Et la vache sur ses tapis roulants, elle aussi, veut savoir ? Et le tigre ? Lui aussi veut savoir. Le tigre !!! Il était si fier de manger ses proies pour participer au renforcement des belles espèces sauvages et libres pour les rendre plus viables, donc moins malades, moins souffrantes, plus heureuses de vivre et de transmettre la Vie.

 

 

O Tigre, mon beau tigre, mon bien-aimé, pardon, pardon pour toi, mais toi tu sais en fait que l'Homme a perdu la raison et qu'il s'est crucifié lui-même pour imiter -sous la contrainte !- un Jésus de passage, sans en comprendre le pourtant vivant message.

 

 

Non ! Non ! Tout cela n'est pas sérieux !

Il va se passer quelque chose.

Bientôt.

Venant de nous et pas des extraterrestres ou d'une colère de la Terre.

Quelque chose de radical.

Qui malheureusement, dans un premier temps, va faire beaucoup beaucoup de mal...

Et puis, un tout petit peu plus tard, qui va nous étonner tous !!!

Les peuples vont se lever. C'est mathématique !

Crac crac : E = aime ces deux !!!

 

 

Et ce sera le jour et le Soleil s'ébrouera dans le ciel, si bleu, si calme, dans les feuilles de nouveaux arbres, dans les cellules de forêts toutes neuves.

Et tout le monde chantera comme des oiseaux...

 

Un jet du Mich qui vous demande pardon pour ce message, hiéroglyphes édités en exclusivité par SOS-planete pour expliquer aux Hommes des générations futures qu'il existait un tout autre monde avant Mon$anto et qu'il y avait des tigres, des rhinocéros, des éléphants et pas seulement des hippopotames volants et des palmiers à huile...

 

Extinction des espèces : plus que 3200 tigres à l'état sauvage

Thaïlande : les tigres tombent comme des mouches

Boycotter Monsanto en famille cet été ? Un jeu d'enfant : voici les marques...

Le saviez-vous ? Il n'y a plus de sel marin bio. Les océans sont trop pollués

 

 

Légende amérindienne : la part du colibri, pour un monde plus humain (hymne à la Vie !!!)

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants

Etre Soi ou jet d'un humain qui croit en l'Homme, malgré l'asservissement ambiant

Nous, les esclaves modernes

Message à ceux qui croient que quelqu'un a créé le monde

Deviens lanceur d'alerte, ne serait-ce que pour toi-même

Participe à la mise en ligne des 32000 pages de SOS-planete, au développement de nos projets et à la réussite de cette mission d'éveil des consciences Quelques euros placés dans la bonne case peuvent faire la différence !!!

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

Dimanche, 7338 visiteurs

 





Auteur : Mich

Source : www.terresacree.org