A noter que les liens Connexion et Poster sont réservés aux futurs rédacteurs

Depuis 17 ans, notre Association dévoile TOUTE INJUSTICE et prépare le terrain aux gamins de demain. Cependant nous nous sentons parfois un peu seuls et le doute est redoutable. L'Humain n'a-t-il donc pas l'intelligence d'adapter PACIFIQUEMENT ce futur sans âme qu'on lui impose ? Pourtant

  • Afficher le flux RSS
  • Ajouter une actualité
« 1013 1014 1015 1016 »

ABEILLES : CONCLUSIONS INQUIÉTANTES DE L'EFSA SUR L'IMPACT DES PESTICIDES

Postée le 18/01/2013 à 21h47

Abeilles : conclusions inquiétantes de l'EFSA sur l'impact des pesticides
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Trois types de produits seraient en cause, avec un impact sur le nectar et le pollen. La Commission européenne a indiqué qu'elle allait prendre des mesures.

La Commission européenne pourrait proposer d'interdire l'utilisation de certains pesticides après les conclusions "inquiétantes" rendues mercredi par l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur leur impact létal pour les abeilles.

"L'EFSA a rendu mercredi des conclusions inquiétantes sur l'impact de trois types de produits sur le nectar et le pollen", a expliqué Frédéric Vincent, porte-parole de Tonio Borg, commissaire européen en charge de la Santé et des Consommateurs. Il a indiqué que cet avis avait été demandé par la Commission.

(...)

En une quinzaine d'années, une mortalité passée de 5 à 30%

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de sciencesetavenir, publié par sciencesetavenir.nouvelobs.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : sciencesetavenir

Source : sciencesetavenir.nouvelobs.com

Article relayé par : Fred

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

UN OURS POLAIRE GÉANT QUI FOND COMME SA BANQUISE

Postée le 18/01/2013 à 21h27

Un ours polaire géant qui fond comme sa banquise
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Un ours de glace géant prend depuis vendredi le hall de la gare de Bruxelles-Midi pour la banquise. Assis au milieu des navetteurs, il fond petit à petit. Comme son habitat, l'Arctique, menacé par le réchauffement climatique. Le WWF alerte.

L'Arctique est menacé. Et avec lui, toute la planète. Mais le principal symbole de la catastrophe climatique imminente est sans doute l'ours polaire, dont l'habitat fond comme neige au soleil.

Pour alarmer, le WWF a installé un ours de glace géant, assis paisiblement dans le hall de la Gare du Midi. Il est le symbole de la campagne Arctic Home, qui démarre dans le monde entier.

Le dernier refuge de glace

Le projet-phare de cette campagne : préserver une zone appelée le «dernier refuge de glace». Cette zone grande comme l'Espagne et la France couvre 1,4 million de km2 sur le Groenland et le Canada. Les scientifiques pensent que c'est là que la glace va persister le plus longtemps avec les tendances de réchauffement climatique actuelles.

En plus d'un don annuel d'1 million d'euros par Coca-Cola pendant trois ans (lire ci-dessous), le WWF a besoin de vous pour financer son action. D'où cette statue de glace.

L'argent financera la recherche scientifique pour mieux comprendre les ours polaires et les effets du changement climatique sur leur habitat. Mais le WWF compte aussi organiser un sommet mondial sur l'ours polaire et soutenir les communautés inuits locales.

Si vous fondez pour les ours polaires, ne soyez pas frileux.

 

Faites un don pour préserver le «dernier refuge de glace»

Le site de la campagne

Les infos sur le site du WWF

 

Note de Julien RENSONNET :

Coca-Cola en lutte contre le réchauffement climatique : hypocrite ?

Coca-Cola associe son image au WWF dans cette campagne «Arctic Home». Bien sûr, en plus du million d'euros annuel promis, la puissance de frappe marketing du géant pétillant va aider l'ONG. Mais cette campagne, jolie pub pour redorer une image parfois écornée, n'est-elle pas hypocrite dans le chef de Coca-Cola ?

«Absolument pas !», assure Liesbeth Denys, porte-parole de Coca-Cola Belgique. «D'abord parce que le WWF et Coca-Cola sont associés depuis 2007. Ensuite, parce que chacun bénéficie du savoir-faire de l'autre. Nous contribuons à la campagne par notre connaissance du marketing et la force de frappe d'un réseau de millions de consommateurs. Le WWF de son côté amène son expertise scientifique».

D'accord. Mais Coca-Cola n'est pas spécialement réputé pour épargner notre planète : eau gaspillée, transport massif... Cette campagne n'est-elle pas qu'un écran de fumée (de CO2)?

«Notre collaboration dépasse l'événementiel», promet Liesbeth Denys. «Depuis que le WWF nous est associé, Coca-Cola surveille davantage son comportement quotidien en faveur du développement durable. En Belgique, notre consommation d'énergie a ainsi diminué de 14 % grâce à ce partenariat.

Avec ses outils de calcul et d'analyse, le WWF nous aide aussi à réduire notre utilisation d'eau et la quantité de nos emballages. Enfin, dans le monde, nous travaillons sur 7 grands cours d'eau pour la préservation de l'eau. Dont le Danube est le symbole».

 

Un article de Julien RENSONNET, publié par lavenir.net et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Julien RENSONNET

Source : www.lavenir.net

Article relayé par : Fred

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

UNE NOUVELLE ESPÈCE DE LÉZARD À MADAGASCAR

Postée le 18/01/2013 à 21h13

Une nouvelle espèce de Lézard à Madagascar
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Une équipe internationale de chercheurs a découvert une nouvelle espèce de lézard à Madagascar. Baptisé "Moby Dick", l'animal ressemble étrangement à un cétacé.

Sirenoscincus mobydick, c'est le nom scientifique attribué à une nouvelle espèce de lézard, découverte récemment par des chercheurs français, allemands américains et malgaches dans les forêts sèches du Nord-Ouest de la Grande île.

L'animal présente un "plan d'organisation morphologique" qui rappelle celui des cétacés, note le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de Montpellier qui a officialisé l'information. D'où l'appellation "Moby Dick", en référence au grand cachalot blanc du célèbre roman de Herman Melville, un immense classique de la littérature mondiale.

Ce lézard à l'allure intrigante est dépourvu de ses pattes postérieures et sa peau est dépigmentée. Il vit sous terre, ce qui explique probablement la forme de ses yeux, à peine visibles.

Cette nouvelle espèce de lézard fouisseur « présente une combinaison unique de caractéristiques anatomiques au sein des vertébrés terrestres que sont les amphibiens, les reptiles, les mammifères et les oiseaux », a décrit un représentant du Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive, un laboratoire regroupant des chercheurs du CNRS, de l'université de Montpellier, de SupAgro, et du CIRAD.

 

Un article publié par linfo.re et relayé par SOS-planete

 

Afficher la Source

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Source : www.linfo.re

Article relayé par : Fred

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

VIVE LE PRÊT SANS INTÉRÊT

Postée le 18/01/2013 à 20h01

Vive le prêt sans intérêt
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

« Les banques veulent votre bien, tout votre bien » AMET-DYTER

Le prêt avec intérêts, l'abandon de l'or comme contrepartie de la monnaie émise et l'abandon de la création monétaire aux banques privées sont les causes majeures des principaux problèmes actuels de notre civilisation.

La doctrine «faire travailler son argent» est vraiment le plus grand tour d'illusion jamais inventé ! Le chômage augmente, il n'y a plus de travail, mais nous faisons «travailler» notre argent sans se rendre compte que c'est ce «travail» qui détruit nos emplois ! L'argent travaille à nous appauvrir, à nous détruire, à faire de nous les esclaves de cet argent que l'on croit faire travailler !

Si un de vos ancêtres avait emprunté 1 gramme d'or à la naissance de Jésus-Christ, vous devriez rembourser aujourd'hui aux descendants une masse d'or équivalente à trois fois le poids de la terre ! Voyez l'aberration !

Avec ce système, l'enrichissement se fait automatiquement et uniquement en fonction du temps qui passe. En donnant suffisamment de temps au «système», l'accumulation de richesse entre les mains de ceux qui ont le pouvoir d'émettre de la monnaie devient telle qu'il arrive un moment où la situation se trouve totalement déséquilibrée. C'est le jackpot !

Thomas Jefferson l'avait bien compris lorsqu'il disait «celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation» et les présidents américains James Madison et Abraham Lincoln qui avaient remis en question la création monétaire privée ont d'ailleurs été assassinés.

L'abandon de l'or comme réserve d'échange représente l'autre facette de la même pièce du problème : il ne serait pas possible de prendre le contrôle de toute l'économie mondiale s'il n'existait pas cette possibilité d'émettre de la monnaie en quantité quasi illimitée (et donc, de générer les intérêts qui vont avec).

En abandonnant l'or, et en permettant que la grande majorité de l'argent existe seulement sous forme de chiffres virtuels dans des comptes bancaires, il devient possible de créer un système où les déséquilibres s'accentuent inexorablement avec le temps, pour finalement entrainer l'accumulation de toutes les richesses mondiales entre les mêmes mains.

Lorsque vous contractez un prêt, vous ne payez les premières années pratiquement que les intérêts ; donc si vous voulez rembourser votre prêt au bout de quelques années, il vous faut presque rembourser l'intégralité du prêt, puisqu'au début vous n'aviez remboursé que les intérêts ! Si ce n'est pas de l'escroquerie ce n'en est pas loin !

 

 

Avec ce système basé sur les intérêts, en quelques années, à l'échelle mondiale, cela veut dire qu'il faut rembourser plus que l'argent mis en circulation. Au final, les intérêts à payer sont supérieurs au capital emprunté. Il faut donc s'endetter sans cesse, et il n'est pas besoin d'être économiste pour comprendre que ce système est sans fin ! La dette des Etats en est un exemple flagrant ; en France par exemple, rien que les intérêts de la dette représentent 50 milliards d'euro annuels.

Ce système permet aux rentiers de s'enrichir sur le dos de ceux qui travaillent, ils peuvent ainsi léguer à leurs descendants des revenus substantiels, tandis que les autres hériteront des dettes et devront continuer à travailler pour... rembourser !

Tant que le prêt avec intérêts continuera à exister, et tant que les banques pourront créer de l'argent pratiquement sans limite, aucune amélioration ne peut être attendue de la part de ce «système». Pour éviter toute dérive et tentation, il faut donc que le système de banques et de crédit soit mis sous contrôle de la population, l'expropriation et la socialisation des établissements existants est un acte de salut public !

 

Un article de 2ccr.unblog.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Conscience Citoyenne Responsable

Source : 2ccr.unblog.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

L'HERBE COMME SOURCE DE PROTÉINES POUR NOURRIR LA PLANÈTE !

Postée le 18/01/2013 à 10h04

L'herbe comme source de protéines pour nourrir la planète !
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Face à la perspective d'une possible pénurie alimentaire mondiale à l'horizon 2050, toutes les voies de recherche sont explorées, de l'aquaculture à la consommation d'insectes en passant par le végétarisme. Mais la solution viendra peut être... de l'herbe ?

La société NIZO Food Research, basée à Ede-Wageningen aux Pays-Bas, a réussi à extraire les protéines de l'herbe, notamment la RuBisCO qui, sous ses différentes formes, est la protéine la plus abondante sur Terre.

Selon René Floris, chercheur chez NIZO, "Nous savons maintenant isoler les protéines de l'herbe et les utiliser dans de multiples préparations alimentaires. Si nous parvenons à donner à ces protéines une texture de viande, pourquoi ne pas proposer aux consommateurs des steaks d'herbe ?"

L'herbe présente l'avantage de pousser partout et d'être riche en protéines. Malheureusement, notre estomac ne sait pas digérer ces fibres végétales. C'est pourquoi nous ne pouvons pas consommer les acides aminés présents dans l'herbe. Cela est d'autant plus dommage que nous ne savons pas fabriquer tous les acides aminés dont nous avons besoin alors que l'herbe contient tous ces acides aminés.

 

 

Ce qui est certain, c'est que les perspectives d'utilisation de cette protéine de l'herbe sont sérieuses car la RuBisCO est plus nourrissante que le soja ; elle se digère mieux et, contrairement au soja, elle n'a pas besoin d'être complétée par des additifs.

 

Un article de Georges Simmonds, publié par rtflash.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Georges Simmonds

Source : www.rtflash.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

LA VIE EST-ELLE VENUE DE L'ESPACE ?

Postée le 18/01/2013 à 09h14

La vie est-elle venue de l'Espace ?
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Les astronomes ont trouvé dans le cosmos des traces d'un produit chimique précurseur des éléments de la vie près d'une région de formation d'étoiles située à environ 1000 années-lumière de la Terre.

Cette molécule identifiée est de l'hydroxylamine, qui est constituée d'atomes d'azote, d'hydrogène et d'oxygène. L'hydroxylamine peut réagir avec d'autres composés, tels que l'acide acétique, pour former des acides aminés nécessaires à la vie.

Certains scientifiques pensent que les ingrédients de la vie sont formés à froid, à partir du gaz, de la poussière et du plasma qui composent les nuages interstellaires.

Les comètes, les astéroïdes et les météores se formant dans ces nuages, ils auraient intégré ces "briques" du vivant et les auraient ensuite transportées sur d'autres planètes, comme la Terre, ce qui aurait pu, dans un environnement propice, déclencher l'apparition de la vie telle que nous la connaissons, c'est-à-dire basée sur la chimie du carbone.

Pour tester cette théorie, les scientifiques recherchent les empreintes chimiques des composés chimiques simples présents dans les nuages ??interstellaires. Ces composés sont les constituants élémentaires qui forment les molécules indispensables à la vie, tels que les acides aminés ou les nucléotides qui composent l'ADN.

Ces dernières années, les scientifiques ont découvert plusieurs différentes molécules prébiotiques dans l'Espace et cette présence d'hydroxylamine dans le Cosmos conforte la théorie d'un possible "ensemencement" de la Terre par des météorites qui auraient permis l'apparition de la vie sur notre planète.

 

Un article de Georges Simmonds, publié par rtflash.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Georges Simmonds

Source : www.rtflash.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

ÇA GÈLE À FUKUSHIMA !

Postée le 18/01/2013 à 08h56

ça gèle à Fukushima !
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Vue d'ensemble de la zone de stockage de l'eau radioactive contaminée,
menacée par le froid

 

COMME ANNONCÉ LE GEL MENACE LA CENTRALE FUKUSHIMA ET SES KILOMÈTRES DE CANALISATIONS D'EAU

Les dernières chutes de neige sur la région de Fukushima n'ont pas fondu comme on le voit sur cette photo de la web cam de l'aéroport de Fukushima prise le matin du 17 janvier à 13H 27 heure locale.

Avec cette vague de froid sans précédent depuis la catastrophe de Fukushima, les prochaines heures sont donc décisives pour les centaines de réservoirs de stockage d'eau contaminée, et les kilomètres de canalisations d'eau qui participent au refroidissement des réacteurs. Il est à espérer que la proximité de la mer crée un micro-climat à la centrale nucléaire qui permette de passer ce cap difficile.

Les conditions devraient être normalement plus douces au bord de la mer, toutefois les prévisions annoncées pour la ville Tomioka, située à proximité même de la centrale nucléaire sinistrée, montrent seulement un léger passage en températures positives dans le milieu des après midi des jours froids, mais sans différence notables la nuit, avec des températures de – 8°C à – 10°C .

Après un combat contre les très hautes températures des coeurs fondus des réacteurs, c'est maintenant le gel qui menace les installations sinistrées, et paradoxalement tout le système de refroidissement provisoire.

 

Un article publié par fukushima-informations.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : FUKUSHIMA INFORMATIONS

Source : fukushima-informations.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

DES TERRES RARES DANS LES BOUES ROUGES DE LA JAMAÏQUE

Postée le 18/01/2013 à 08h38

Des terres rares dans les boues rouges de la Jamaïque
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Les boues rouges, le résidu pollué du raffinage de la bauxite en alumine, pourraient offrir un important gisement de terres rares à la Jamaïque.

L'Institut Jamaïcain de la Bauxite (JBI) vient de signer une lettre d'intention (Memorandum of Understanding) avec Nippon Light Metal, un producteur japonais d'aluminium, pour la construction d'une usine pilote destinée à extraire des terres rares des boues rouges, résidus du raffinage de la bauxite en alumine.

Ces boues rouges, à l'origine d'une catastrophe écologique en Hongrie (voir l'article de l'époque), pourraient offrir à l'ile la possibilité de développer un secteur économique nouveau.

 

 

C'est le ministre jamaïcain des Sciences, de la technologie, de l'Energie et des Mines, Philip Paulwell, qui a annoncé la nouvelle devant la chambre des représentants le 15 janvier.

Le projet pilote, qui a déjà reçu l'aval de l'Agence Nationale de l'Environnement et de la Planification, doit encore recevoir le feu vert des agences de régulation.

« L'objectif final de Nippon Light Metal est d'extraire environ 1 500 tonnes de terres rares par an », a précisé le ministre. La concentration de terres rares dans les boues rouges de Jamaïque est nettement plus importante que dans d'autres zones, a-t-il souligné.

Comparant les prix des oxydes de terres rares et de l'alumine, il a rappelé que le prix d'un kilo du premier était dix fois supérieur à celui d'une tonne de poudre blanche.

Le producteur japonais amènera les 3 millions de dollars nécessaires au lancement du projet et en assurera le financement. Les terres rares extraites seront partagées également entre le Japonais et l'Etat jamaïcain. Les gouvernements des deux pays soutiennent le projet qui devrait être lancé en février.

Dans les années 1980 et 1990, la Jamaïque avait déjà tenté d'extraire des terres rares de ses boues rouges mais ne disposait pas à l'époque des équipements nécessaires.

 

Un article de Daniel Krajka, publié par indices.usinenouvelle.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Daniel Krajka

Source : indices.usinenouvelle.com

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

DISPUTE D'ASTRONOMES SUR LA MASSE DE LA VOIE LACTÉE

Postée le 17/01/2013 à 19h14

Dispute d'astronomes sur la masse de la Voie lactée
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Dans ses Contemplations, Victor Hugo évoque "l'astronome, inondé de rayons", qui "pèse un globe à travers des millions de lieues". Si l'on sait aujourd'hui mesurer avec précision la masse du Soleil, des planètes qui l'entourent, de leurs satellites ou bien celle des étoiles lointaines, la tâche est autrement plus compliquée lorsqu'il s'agit non plus d'astres mais d'une galaxie tout entière comme la Voie lactée – à laquelle nous appartenons.

Le problème principal tient au fait qu'on ne peut se "contenter" d'additionner la masse des quelque 200 à 400 milliards d'étoiles qu'elle contient.

Etalées dans une grande spirale d'environ 100 000 années-lumière de diamètre, elles ne sont pas les seules constituants de la galaxie. Ce disque, déjà immense, est englobé dans un halo galactique encore plus grand où, en plus de quelques étoiles, on trouve du gaz et une part non négligeable d'un ingrédient mystérieux : la matière noire.

Les astrophysiciens ne la voient pas parce qu'elle n'émet pas d'ondes électromagnétiques. Dans ce cas précis, contrairement à ce que disait Victor Hugo, les astronomes ne sont pas "inondés de rayons"... Ils ignorent aussi la nature de cette matière noire mais supposent de plus en plus qu'elle est composée de particules n'interagissant pas avec la matière ordinaire dont vous et moi sommes faits.

Mais, malgré tous ces points d'interrogation, ils savent qu'elle est là car ils constatent les effets de sa masse sur l'ensemble de la galaxie. Sans matière noire, la Voie lactée n'aurait vraisemblablement pas pu se former ni conserver sa stabilité au fil du temps.

Quelle balance utiliser pour "peser" un ensemble aussi vaste et hétéroclite que notre galaxie ? Suivant l'outil qu'ils utilisent, les astronomes parviennent à des résultats très différents comme l'illustrent les deux derniers travaux en date, pas encore publiés, mais qui ont déjà fait parler d'eux.

Le premier est une étude américaine menée à l'aide du célèbre télescope spatial Hubble. Ses auteurs se sont intéressés à une galaxie sphérique naine, Leo I. Découverte en 1950, elle présente la particularité de naviguer dans le voisinage de la Voie lactée à 850 000 années-lumière de nous, c'est-à-dire aux confins du halo galactique.

(...)

Les astronomes sont donc loin d'être d'accord et se disputent sur la meilleure manière de déterminer la masse galactique. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, ses approximations aussi.

L'ennui, c'est de ne pas réussir à réduire la largeur de la fourchette car, comme l'expliquent dans leur article les auteurs de la seconde étude, passer d'une masse élevée à une masse plus faible "a d'importantes répercussions pour les simulations numériques qui tentent de reproduire les galaxies du type Voie lactée".

Or, c'est en partie de ces simulations que dépend aujourd'hui notre compréhension de la structure des galaxies, de la manière dont elles se sont formées et aussi de leur devenir.

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Pierre Barthélémy, publié par passeurdesciences.blog.lemonde.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Pierre Barthélémy

Source : passeurdesciences.blog.lemonde.fr

Article relayé par : Fred

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

LES INDUSTRIELS DU PLASTIQUE S'INTÉRESSENT (ENFIN) AUX DÉBRIS MARINS

Postée le 17/01/2013 à 18h33

Les industriels du plastique s'intéressent (enfin) aux débris marins

 

La filière plastique mondiale commence à s'intéresser au problème des déchets plastiques rejetés et s'accumulant en mer.

Elle a pris des engagements lors de la 5ème Conférence Internationale sur les débris marins qui rassemblait les principales associations de fabricants de matières plastiques du monde à Miami en mars 2011. En décembre 2012, elle a publié un rapport d'étape pour présenter ses actions.

« Les matières plastiques n'ont évidemment pas leur place dans nos océans. Elles doivent être utilisées et réutilisées de façon responsable, pour être recyclées et valorisées énergétiquement. Ce rapport démontre la volonté de notre industrie d'imaginer des solutions collaboratives efficaces », souligne Steve Russell, Vice-Président des Plastiques de l'American Chemistry Council.

Ce rapport fait état de plus de 140 projets, en cours, réalisés ou planifiés. Il fournit des exemples d'initiatives cherchant à limiter l'accumulation des plastiques en mer. Ces initiatives sont mises en place dans certains pays et peuvent être dupliquées ailleurs.

En mars 2011, les principales associations mondiales représentant les fabricants de matières plastiques ont signé une Déclaration Générale par laquelle elles s'engagent publiquement à combattre la pollution marine par les déchets plastiques. Elles ont identifié six axes de travail principaux.

Ceux-ci se concentrent sur l'éducation, la recherche, les politiques publiques, le partage des bonnes pratiques, la collecte et le recyclage du plastique. Depuis, d'autres associations ont rejoint le mouvement. En décembre 2012, 58 associations, représentant 54 pays, étaient signataires de cette déclaration.

Le problème est-il réellement grave ?

(...)

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Matthieu Combe, publié par techniques-ingenieur.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12@free.fr

 





Auteur : Matthieu Combe

Source : www.techniques-ingenieur.fr

Article relayé par : Fred

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

« 1013 1014 1015 1016 »


3160......6190


91120......informations, actualités, news, France, Europe, Monde


151180 .....Droits de l'Homme et de son environnement, éthique, écologie, nature, science et technologie


211240 ..... 241270

.


.

Demain l'Homme, ex SOS-planete




Ce WIKI a été fondé en février 1999, par l'association française indépendante Terre sacrée, à but non lucratif. Il est nourri en permanence par une poignée de bénévoles, soucieux du Futur de la Terre. A ce jour, il contient plus de 30.000 articles-de sources vérifiées- concernant l'état de notre maison bleue et il répertorie toute injustice évidente, portant atteinte à la dignité des êtres vivants et de leur Environnement, lesquels sont -par Nature- INDISSOCIABLES !

.

Nous appelons de nos voeux une civilisation mondiale
diversifiée, plus équitable, ainsi qu'un progrès de la
technologie
, à condition qu'une éthique authentique
l'accompagne, anticipant d'éventuelles conséquences
désastreuses
. Le bonheur de l'Humanité et la santé
durable de notre fragile écosystème, sont ainsi
nos quotidiens combats PACIFIQUES

.

Oui mais : pour continuer à vous informer,
librement
et en toute indépendance, nous avons
besoin d'une participation financière
de votre part
. Oh, une toute petite part :
celle du colibri qui tente
d'éteindre le Grand Incendie !

Avec tous les êtres de bonne volonté,
citoyens du monde

.
.


Financement participatif, pour avoir accès à tous nos modules

.
.

Notre intention est de tenter de transmettre aux générations futures l'héritage d'une planète habitable et accueillante.

.

Afin de maintenir sur le Web cette Base De Données interactive et de l'améliorer à l'aide d'ordinateurs et logiciels informatiques plus performants, ainsi que par l'embauche de dessinateurs et programmeurs, afin donc de pouvoir poursuivre notre action qui porte -en souterrain- presque chaque jour ses fruits, le soutien régulier de la communauté active des internautes conscients est absolument VITAL

.

Merci - Action

.
.

Demain l'Homme

.

.
.

.
.

.

« 1013 1014 1015 1016 »