Ce que nous faisons pour nous même disparaît avec nous. Ce que nous faisons -pour les autres et le monde- est immortel et demeure. A. P.
Depuis la nuit des temps se transmet la folle singularité. Ce site, consacré aux gardiens de la Terre, amoureux de la Vie, n'en est qu'un faible reflet, légué à nos enfants et petits-enfants, afin qu'ils puissent par eux-mêmes retrouver le chemin des racines et voyager pleinement dans la Conscience

A noter que les liens Connexion et Poster sont réservés aux futurs rédacteurs

Le module isolé d'actualités quotidiennes

Choix du module >>>

  • Afficher le flux RSS
  • Ajouter une actualité

LES BÊTISES DES HUMAINS...

Postée le 10/07/2013 à 01h29

Les bêtises des humains...
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

No comment

 

Un dessin déniché sur facebook.com et relayé par SOS-planete

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Source : www.facebook.com

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • bêtise - 
  • humain

ALLAIN BOUGRAIN-DUBOURG : "MODIFIER LA RÉGLEMENTATION CONCERNANT L'ANIMAL" (AUDIO)

Postée le 10/07/2013 à 00h34

Allain Bougrain-Dubourg : "Modifier la réglementation concernant l'animal" (audio)
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Si j'étais Président

 

 

Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), plaide pour que l'animal soit notamment considéré comme un être vivant et non comme un simple "bien meuble de l'homme" dans le Code Civil.

Il souhaite dans la même veine une application stricte des directives européennes sur les dates de chasse.

Allain Bougrain-Dubourg se prononce également en faveur d'une véritable éducation à la protection de la faune, organisée à l'école. Il appelle surtout à vraiment préparer et financer une transition énergétique qui s'annonce inéluctable.

 

Une émission de Raphaël Ebenstein, publiée par franceinfo.fr et relayée par SOS-planete

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Auteur : Raphaël Ebenstein

Source : www.franceinfo.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

LA VIANDE, SON IMPACT SUR LES ANIMAUX, NOTRE SANTÉ ET LE CLIMAT (VIDÉO IMPRESSIONNANTE)

Postée le 09/07/2013 à 23h34

Visiter ce module par catégorie : Alimentation et santé - Médecine alternative

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Une vidéo de SANTECmedia (2013) avec PETA, dénichée par Jean-Frédéric, publiée par youtube.com et relayée par SOS-planete

 

PDF comparatif et détaillé sur les conditions d'élevage des porcs et des poulets, industriels ou labellisés AB et label rouge

 

Note du Cèdre :

Ce reportage HD est particulièrement bien documenté, pas sectaire du tout (pas d'extrémisme de consommation végétarienne stricte par exemple) et absolument PAS ENNUYEUX.

ATTENTION ! Il est IMPRESSIONNANT et peut choquer les âmes sensibles ! Pourtant, nous devons absolument connaitre l'impact de ce que nous faisons avec nos cervelles, nos dents et nos systèmes digestifs...

C'est pour cela qu'il est conseillé de diffuser cette vidéo, sans aucune modération, tout autour de vous et sur les réseaux sociaux.

 

Note de Pam :

Et oui, le bio n'est guère mieux, c'est pas forcement pro-nature, c'est juste fait pour une meilleure "marchandise" à nous vendre...

Au final, c'est juste du marketing, les animaux sont toujours considérés comme des produits et transportés puis abattus dans les mêmes conditions que leurs homologues d'élevages industriels !!! Barbarie que l'on se permet puisqu'on les considère inférieur !

Triste Humanité...

 

Pour la filière viande bio, c'est pareil !

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : SANTECmedia (2013) avec PETA

Source : www.youtube.com

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

BRUGES : UN DELPHINARIUM DE L'HORREUR HUMAINE (PÉTITION)

Postée le 09/07/2013 à 23h32

Bruges : un delphinarium de l'horreur humaine (pétition)
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

«Dolphin Bay Adventure» au Boudewijn Seapark

La loi belge, dans son arrêté royal du 10/08/1998 article 3.9, définit le parc zoologique comme étant "tout établissement accessible au public où sont détenus et exposés des animaux vivants..., y compris les delphinariums (mais à l'exclusion notamment des cirques)".

Le Boudewijn Seapark serait donc un zoo, dont la caractéristique est qu'à l'exception de quelques otaries, de phoques et de rapaces, il n'enferme principalement qu'une seule espèce, le grand dauphin de l'Atlantique ou Tursiops truncatus, connu pour être l'animal doté du plus puissant cerveau au monde, avec l'homme. Ce mammifère marin hautement social, doté de cultures sophistiquées, ne peut s'épanouir pleinement qu'au sein de vastes espaces et d'un grand nombre de congénères.

A Bruges, ils ne sont que 6. Ces dauphins exécutent en moyenne deux shows par jour.

On peut s'étonner qu'un zoo donne à voir ses animaux en spectacle. Si la chose est encore courante en Chine, et qu'elle le fut en Occident jusqu'au début du XXième siècle (avec le "goûter des chimpanzés" au zoo de Londres), ce n'est plus le cas aujourd'hui. Imagine-t-on les gorilles du Zoo d'Anvers rouler à vélo sous les bravos des spectateurs ? Ou ses tigres sauter dans des cerceaux de feu ?

Le delphinarium ne fait pourtant pas mystère dans sa véritable identité. Il ne dit pas : « Venez donc voir comment nous sauvons des cétacés en grave danger d'extinction (ce qui n'est déjà pas le cas du Tursiops) en les faisant se reproduire en toute sécurité puis en les réintroduisant en milieu naturel».

Non. Ce qu'il dit, c'est : « NESTLÉ PURE LIFE : RENCONTREZ NOS DAUPHINS POUR LA PREMIÈRE FOIS DANS L'EAU !» ou bien «Nos 6 dauphins vous feront vivre un spectacle impressionnant d'une demi-heure dans le delphinarium ! (...)

Puisqu'il s'agit d'un spectacle et qu'il est annoncé comme tel, nous sommes donc allés voir le dernier show en date du Boudewijn Seapark.

La foule qui se précipite sous le dôme est impressionnante.(...)

Quant au delphinarium entièrement renouvelé, la déception est grande : à part un nouveau décor en contreplaqué qui nous offre un paysage de mer et de cocotiers, au lieu de l'affreux port de pêche floridien d'antan –rien n'a vraiment changé. Le bassin central a été légèrement réduit au profit des deux enclos latéraux réaménagés.

 

 

D'emblée, l'odeur de chlore vous prend à la gorge. On se croirait dans une piscine municipale. L'eau est d'un bleu étincelant.

Pourtant, lorsqu'on s'approche des vitres, les fonds ridicules de 3 à 5 mètres –le dauphin mesure 3 mètres– sont salis d'algues noires. Les murs totalement nus de cette prison interpellent. Là encore, comme le rappelait Ric O'Barry, même un serpent au zoo a droit à quelques branches, à des feuilles, à de la terre. Ici, rien que du béton.

Les cétacés nagent ça et là, sans but, visiblement nerveux à l'approche de leur show. Car le show, c'est le boulot.

Il va falloir faire le maximum pour satisfaire les attentes des Maîtres. On les aime bien, nos maîtres, on ne connaît qu'eux. Ils sont gentils, ils nous soignent, mais aussi parfois ils nous rendent malades avec leurs médicaments. Et puis ils sont très sévères si l'on se trompe. Pas de bout de maquereau surgelé pour combler la petite faim lancinante qui tenaille les détenus depuis le jour de leur capture ou depuis leur enfance. Si le Maître est fâché, pas de coup de sifflet, pas de poisson.

(...)
 

 

D'abord, un peu d'éducation (pour respecter la loi) sous une forme minimale et vivement expédiée. La sono n'ayant manifestement pas été remise à neuf depuis 1988, une voix de femme à peine audible nous explique qu'en mer, c'est l'horreur. La liberté, c'est l'esclavage !

Elle récite son texte sur fond de musique dramatique pendant que les dauphins font à peu près n'importe quoi pour plaire à leurs dresseurs. "Les requins, les orques, les monstrueuses tonnes de déchets dans les mers... La POLLUTION !".

La leçon est claire : mettez tous les cétacés en bassin, ils seront à l'abri.

Et tant qu'on y est, mettez aussi tous les hommes en cellule, il y aura moins d'accidents de la route.

Ah ! Retour de la pédagogie : l'un des dauphins apporte un vieux gobelet de plastique aux dresseurs. Il faut nettoyer les océans. OK. On s'en souviendra, surtout avec le parrainage de Nestlé Aquarelle et ses bouteilles plastiques faites pour durer mille ans. Ce tour, annoncé comme éducatif, était déjà pratiqué en 1998 par Iris et Ivo, les derniers survivants du zoo d'Anvers. Il semble que les détritus marins aient plutôt augmenté depuis.

Le dauphin tire l'embarcation. Là aussi, c'est un vieux tour pratiqué depuis plus de dix ans par le Zoo de Duisburg. Très pédagogique, en effet. On voit ça tous les jours en mer.

Peu à peu, le spectacle devient franchement confus. Est-ce par manque de bon scénographe ou parce que les dauphins se démènent trop pour gagner leur poisson ? Allez savoir ! On dirait que les numéros s'enclenchent sans la moindre logique. Un dauphin vient se percher sur le bord du bassin.

 

 

Douloureux pour la gorge, grosse pression sur le ventre. A déconseiller aux femelles enceintes. La petite Yotta qui garda son foetus mort dans le ventre avant qu'on ne le lui retire à la main, pourrait nous en dire plus sur ce sujet.

(...)

Vous pensiez avoir tout vu ! Mais non ! Voici le rodéo aquatique ! Le top du top, le clou du spectacle, son apothéose : monter à cheval sur un dauphin !

Là encore, on se retrouve en plein cirque, mais aussi dans le vieux symbole de l'Homme dominant la Bête. Rien à voir, en tous cas, avec les cultures si subtiles et la vie sociale si complexe du peuple cétacé.

Le show touche à son terme. Les dauphins vous saluent de la nageoire. Un sommet d'anthropomorphisme !

(...)

La voix au micro fait de la retape : « N'oubliez pas que vous pouvez être photographié avec nos chers dauphins (20euros) » tandis que les gradins se vident. Des gosses courent encore le long des vitres mais les détenus, désormais indifférents, se collent au portique qui mène aux deux petits bassins arrière. Un vrai repas les y attend sans doute ou simplement un peu de calme. Ils dormiront jusqu'au spectacle suivant, en fin d'après-midi.

Et puis demain, cela recommencera. Et puis le surlendemain. Pour Puck, cette vie réduite se poursuit depuis près 1988.

 

 

Comment tient-elle le coup ? Rage de survivre ? Traitement au Valium ? Pourquoi ne pas le lui demander, initier un véritable dialogue avec cette grande ancienne de 45 ans qui vécut son enfance dans les eaux claires des Caraïbes ? Rien n'existe à ce niveau. Aucun programme de recherche sur la communication croisée. Les captifs aiment pourtant bien ce genre d'expériences, plus respectueuses de leurs capacités cognitives, et quiles distraient. Mais non. Ici, rien.

Aucune autre stimulation que le show. Un cirque. Rien qu'un cirque.

Boudewijn Seapark, illégal ?

"Le spectacle du Boudewijn Seapark suit une musique forte et inappropriée et se compose principalement de dauphins exécutant des acrobaties typiques d'un cirque pour divertir le public. Cela viole la loi belge sur les zoos qui exige que tous les spectacles d'animaux se concentrent sur les caractéristiques et le comportement naturels des animaux".

Enquête Born Free 2011 sur les zoos de l'Union Européenne (2010) P 43 et suivantes

En fait, à bien d'autres égards, le delphinarium de Bruges, qui opère désormais sans licence dans la plus parfaite impunité, contrevient à la loi belge sur les zoos.

L'Arrêté royal du 10 AOUT 1998 relatif à l'agrément des parcs zoologiques exige par exemple dans son article 3 "qu' un contact direct entre le public et les animaux dangereux soit rendu impossible par des barrières maintenant une distance suffisante ».

 

 

Pas dangereux, les dauphins ?

Les cas d'attaques sont pourtant innombrables, partout où l'on peut descendre dans l'eau avec des cétacés captifs. La transmission de maladie peut également s'avérer dramatique, tant pour le dauphin que pour le visiteur.

L'article 4 contient des dispositions importantes : "Toute personne qui détient un animal,..., doit prendre les mesures nécessaires afin de procurer à l'animal une alimentation, des soins et un logement qui conviennent à sa nature, à ses besoins physiologiques et éthologiques, à son état de santé et à son degré de développement, d'adaptation ou de domestication."

Difficile de dire que les besoins éthologiques sont ici rencontrés. Aucune mention n'est faite par la loi des besoins psychologiques, affectifs ou sociaux, supposés inexistants chez les "animaux". Quant à la domestication, difficile d'affirmer sans rire que les dauphins de Bruges le sont !

3 d'entre eux viennent directement de l'océan et 3 autres sont nés d'une mère et d'un père capturés. En l'occurrence le père de tous les dauphins du Boudewijn Seapark est le défunt Tex, dont le nom est scrupuleusement omis de tous les panneaux d'affichage.

Difficile aussi de prétendre que les bassins de Bruges constituent "un logement qui convienne à la nature" d'une espèce migratrice.

L'éclairage, la température, le degré d'humidité, la ventilation, la circulation d'air et les autres conditions ambiantes du logement des animaux doivent être conformes aux besoins physiologiques et éthologiques de l'espèce."

L'éclairage ne fournit aucun rayon UV, présent dans les rayons du soleil et nécessaire à la synthèse vitaminique. Les dauphins de Bruges ne vont jamais à l'extérieur et ne savent même plus ce que signifie le vent, les vagues ou la caresse du soleil sur leur dos...

L'article 24 dispose que "le parc zoologique doit établir un programme éducatif et informatif notamment à l'attention d'élèves, basé sur une introduction à la biologie, à l'écologie et à la conservation de la nature... Au cas où des représentations d'animaux sont organisées, leur comportement naturel doit être mis en évidence, tous comme dans les commentaires qui sont fournis."

Le spectacle du Delphinarium de Bruges n'apprend rien sur la vie sociale ou les compétences cognitives des cétacés. Les seules informations données au public concernent la physiologie et l'anatomie du dauphin. Un poisson qui respire.

Certes, des programmes spéciaux payants sont proposés aux écoles. Mais les enfants y apprendront comment on dresse un dauphin.

Enfin l'article 27 précise que le responsable doit, pour chaque animal, ou groupe d'animaux, inscrire dans un registre différents renseignements prévus par l'arrêté royal (comme par exemple l'origine et la date d'acquisition ou la date de naissance), et que ce registre doit être complété par le médecin vétérinaire par certaines autres informations (comme en cas de mortalité, la date et la cause de la mort).

Pour l'instant, les données relatives au delphinarium de Bruges ne semblent jamais avoir été communiquées de manière officielle, du moins pas au niveau public. Il n'existe aucun équivalent européen du Marine Mammal Inventory Report américain.

En gros, faites ce qui vous chante.

Et surtout faites tourner la machine économique. Les nombreux sponsors du parc vous en seront reconnaissants !

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Signez les deux pétitions pour la fermeture du delphinarium de Bruges, le Boudewijn Seapark

 

Un article publié par freedolphinsbelgium.wordpress.com et relayé par SOS-planete

 

 

Onkalo : voyage dans le tombeau nucléaire finlandais

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Dimanche, 5187 visiteurs

 





Auteur : FREE DOLPHINS BELGIUM

Source : freedolphinsbelgium.wordpress.com

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

DES PRIVILÉGIÉS GAVÉS D'ARGENT PUBLIC

Postée le 09/07/2013 à 23h03

Visiter ce module par catégorie : Philosophie - Réflexions sur l'être humain

Des privilégiés gavés d'argent public
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Comme vous le savez, Laurence Parisot, la grande pourfendeuse des dépenses publiques vient de rejoindre le Conseil Economique Social et Environnemental où elle touchera 3786,76 euros mensuels issus du budget de l'Etat.

On pourra s'étonner que notre amie Laurence qui déclarait, il y a encore peu : « Nous avons besoin de faire des économies. La France est adduite à la dépense publique et il faut qu'on sorte de cette logique-là » ne fustige pas le coût exorbitant d'une institution dont l'utilité reste à prouver, et qui a un budget de prés de 40 millions d'euros !

Elle y retrouvera plusieurs membres du Medef qui siègent déjà dans le groupe des entreprises dont Benoît Roger-Vasselin, l'actuel Président de la Commission Relations du Travail, Emploi et Formation de l'organisation patronale. Gattaz, un de ses prédécesseurs au MEDEF qui s'appelait alors le CNPF (Conseil National des Pleurnichards Français) fait partie des récipiendaires de la Légion d'Honneur qui est désormais donnée « à n'importe qui ! ».

Il faut supprimer tous ces pseudos commissions, ces groupes et leurs chargés de mission, les rapporteurs de n'importe quoi, qui n'existent souvent que pour recycler d'anciens grands patrons, des politiques n'ayant pas été réélus et tout un système de copinage.

« La vie, la santé, l'amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? » disait entre autre cette grande philosophe à la tête du MEDEF. La précarité ne concerne bien sûr que les manants. Les belles gens, elles, sont génétiquement pérennes et indispensables à la nation, tout en gardant bien sûr des rémunérations annexes et leurs jetons de présence des conseils d'administration de diverses sociétés du CAC 40.

Les trois à quatre milles euros qu'ils perçoivent d'argent public ne représentent pas grand-chose pour eux, alors qu'ils feraient le bonheur de millions de français...

Oui Madame, il faudra, un jour, que vous m'expliquiez pourquoi vous êtes totalement « contre l'Etat » mais que vous sollicitez, enfin le MEDEF, des millions de subventions par an.

Et oui, l'Etat providence que Laurence Parisot et le Medef rêvent de démanteler à parfois de bons côtés... car en fait ce qui gêne ces gens, ce n'est pas tant que l'Etat soit en déficit ou dépense de l'argent dans l'éducation, la santé, pour embaucher dans la fonction publique ou aider les plus défavorisés, non, ce qu'ils ne supportent pas c'est que d'autres qu'eux profitent de cet argent.

Pensent-ils vraiment qu'ils sont meilleurs que les autres et qu'ils le méritent ? Ne se rendent–-ils pas compte que sans la puissance publique, ils ne sont rien ? Depuis les infrastructures, route, énergie, assainissement, en passant par la formation de leur personnel et sans oublier les juteux marchés publics, tout ce qu'ils ont, ils nous le doivent directement ou indirectement.

Non contents de vouloir de plus en plus d'argent sous forme de subventions, ils demandent constamment des réductions d'impôts ou de cotisations, pour être compétitif et stopper le chômage, parait-il ! Alors que cette politique n'a pas réduit le chômage, mais l'a au contraire augmenté.

Quant à la compétitivité, elle est sérieusement plombée par les rémunérations et les dividendes qu'ils se distribuent allégrement ! Si eux ont besoin de nous, nous, nous n'avons pas besoin d'eux, ils ne servent à rien, ne créent rien, ne produisent rien, ils vivent seulement du fruit de notre travail.

Il est grand temps de les mettre à la porte et de réquisitionner ce qu'ils nous ont pris. Ces riches peuvent partir ou ils veulent, mais avant, il leur faut rendre ce qu'ils nous ont volé !

 

Un article de Alex TERRIEUR, publié par 2ccr.unblog.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour découvrir la "haute philosophie" des grands patrons, cliquer ICI

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Auteur : Alex TERRIEUR

Source : 2ccr.unblog.fr

Article relayé par : Jacky

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

MONSANTO, CHEVRON... ET EVO !

Postée le 09/07/2013 à 22h09

Monsanto, Chevron... Et Evo !
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Faire rimer écologie, droit et démocratie : luttes et victoires juridiques contre les multinationales.

Les intérêts économiques mieux protégés que les citoyens

Lorsque j'ai commencé mes recherches pour préparer mon intervention au Forum sur la justice internationale du 8 juin dernier, j'ai été frappée par l'impression qu'en ce domaine, comme en tant d'autres hélas, on marche sur la tête. C'est le monde à l'envers.

Premier exemple : aujourd'hui faucher des organismes génétiquement modifiés (OGM) est considéré comme juridiquement répréhensible, mais empoisonner des millions de personnes, non.

En 2009, des victimes de l'agent Orange, cet herbicide ultra toxique du géant de l'agrochimie Monsanto, utilisé pendant la guerre du Vietnam, ont été déboutées par la Cour suprême des États-Unis.

En France, des faucheurs volontaires sont condamnés à payer 73 000 euros au même Monsanto. Et comme si cela ne suffisait pas, dans certains cas c'est carrément Monsanto qui poursuit les paysans. La multinationale vient ainsi de gagner son procès contre un agriculteur aux États-Unis qui avait retrouvé des OGM chez lui sans les avoir plantés. Il n'est pas le premier.

En 2011, alors que leurs champs avaient été contaminés par les semences OGM de Monsanto, des paysans en agriculture biologique ont été traînés en justice par la multinationale, pour « dérogation à leurs conditions de patente ». Autrement dit : pour avoir utilisé sans les payer les semences invasives de la firme !

Imaginez que quelqu'un dépose le virus de la grippe pour ensuite aller cracher sur tout le monde et gagner de l'argent à chaque fois que quelqu'un l'attrape... La qualité de leurs cultures ruinées et sommés en sus de s'expliquer devant la justice, ils se sont réunis et c'est une soixantaine d'associations agricoles, fermes familiales, semenciers, associations agricoles bio mais aussi conventionnelles sans OGM, qui ont décidé de contre-attaquer et ont lancé une procédure contre Monsanto au printemps, soutenus par 270.000 citoyens.

La Public Patent Foundation, fondation pour les licences libres, a déposé plainte en leur nom pour réagir contre les poursuites engagées par centaines pour violation de brevet.

 

 

Dans la série « le monde à l'envers », il y a donc Monsanto contre les paysans, mais il y a aussi le CAC 40 qui poursuit les fonds éthiques, militants et organisations non gouvernementales (ONG).

Alors que la responsabilité d'un certain nombre d'entreprises du CAC40 en termes de pollution, de dégâts sur l'environnement et la santé publique sont manifestes, en 2012 c'est un géant du pétrole qui porte plainte contre un fonds « éthique » : Chevron attaque en justice le fonds d'investissement Trillium, accusé de collusion avec des ONG !

Au Royaume Uni, c'est EDF qui a réclamé 5 millions d'euros à l'encontre de 21 militants de défense du climat qui avaient occupé pendant une semaine, en octobre 2012, deux cheminées de la centrale au gaz d'EDF de West Burton pour dénoncer le plan gouvernemental de construction de 40 nouvelles centrales à gaz.

Et derrière EDF, c'est bien l'État Français, actionnaire majoritaire du groupe, qui poursuivait ainsi les militants... Cette affaire ayant soulevé un vent de protestation dans les rangs de Greenpeace ou d'Attac France, les poursuites ont finalement été abandonnées en mars dernier, mais les militants sont toujours poursuivis par les autorités anglaises.

On ne peut s'empêcher de se souvenir évidemment qu'en France, les militants de défense de l'environnement ont été exclus par les parlementaires du Parti Socialiste au Sénat du champ de la proposition de loi présentée par le Front de Gauche sur l'amnistie sociale, bloquée depuis avec la bénédiction du gouvernement à l'Assemblée nationale.

Récapitulons. Les multinationales attaquent les paysans, le gouvernement poursuit les militants, et maintenant regardons la fin du triptyque, celle où le serpent se mord la queue : les gouvernements attaqués par les multinationales.

La multinationale suédoise de l'énergie Vattenfall a par exemple réclamé 3,7 milliards de dollars d'indemnités à l'Allemagne à la suite de sa décision de sortir du nucléaire. Et ce n'est pas une exception. Le nombre de litiges enregistrés au Centre international de règlement des différends relatifs à l'investissement (CIRDI), un forum lié à la Banque mondiale, a explosé.

(...)

 

 

Total, possédant une filiale au Canada et ayant investi dans l'exploration des gaz de schiste en France, pourrait donc poursuivre l'État français. Chevron, ExxonMobil ou Shell, qui détiennent et exploitent des concessions de gaz et huiles de schiste en Europe, pourraient eux-aussi assigner un État européen devant les tribunaux pour cause de moratoire ou d'interdiction de la fracturation hydraulique. Et bien entendu ces litiges sont arbitrés par des tribunaux privés...

Un véritable « business » juridique qui enrichit un petit cercle de cabinets, d'arbitres, d'avocats et de bailleurs de litiges : certains font payer leurs prestations 1000 dollars par heure et par avocat.

Peu étonnant, dans ces conditions, qu'ils délivrent une interprétation de la notion d'investissement favorable aux plaignants, c'est à dire aux multinationales. Et une fois de plus, les intérêts économiques l'emportent sur l'intérêt général.

A la mondialisation de la finance et du commerce, répond la mondialisation des luttes et résistances

Face à ce constat, certains pays se rebellent : ainsi, l'Australie n'autorise plus les mécanismes d'arbitrage État-investisseur dans ses accords commerciaux. La Bolivie, l'Équateur et le Vénézuela se sont de leur côté retirés du CIRDI. Et surtout, la société civile se mobilise et s'internationalise. Puisque les multinationales jouent le jeu libéral et cynique de la mondialisation, à la fois pour tirer les coûts vers le bas et produire dans les pays où la législation environnementale est défaillante, et pour bénéficier de la protection de leurs investissements, la résistance citoyenne se mondialise aussi.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Corinne Morel Darleux, publié par blogs.mediapart.fr et relayé par SOS-planete

 

Note de Jacques : nous pouvons sans hésiter parler de DICTATURE mondiale de la finance et des conséquences désastreuses qu'elle engendre

 

Pétition pour le démantèlement de Monsanto

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Auteur : Corinne Morel Darleux

Source : blogs.mediapart.fr

Article relayé par : Jacky

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

BRETAGNE : DES REQUINS ENVAHISSENT LES CÔTES

Postée le 09/07/2013 à 20h12

Bretagne : des requins envahissent les côtes
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

Une suite au film «Les dents de la mer» ? Non, ce sont les côtes bretonnes et plus particulièrement celles de l'archipel des Glénan (Finistère) qui recèlent un nombre «exceptionnel» de requins pèlerins par rapport aux années précédentes, rapporte l'Association pour l'étude et la conservation des sélaciens (APECS).

Le requin pèlerin, le deuxième requin le plus gros du monde avec 12 mètres de long en moyenne, vient régulièrement visiter la Bretagne sud au début de l'été.

Cette année, le nombre de ces squales de passage sur nos côtes a été bien plus important que les précédentes.

«Le 6 juin, avec des conditions météorologiques optimales, l'archipel des Glénan s'est transformé en véritables autoroutes pour requins», s'est félicité l'APECS. Un exploit rendu possible grâce à l'hiver particulièrement pluvieux qui a charrié les nutriments jusque dans les eaux côtières et a apporté de l'eau douce, créant un environnement propice à la venue de ces squales.

 

 

2013 est bien une «année exceptionnelle» en ce qui concerne les requins pèlerins : plus de 160 individus ont été dénombrés depuis le printemps dont 100 dans le Finistère sud. Un nombre qui n'avait pas été atteint depuis 2007. L'association se réjouit d'autant plus que 2012 avait été la pire année depuis que les observations ont débutées, en 1997.

Que les baigneurs bretons se rassurent si d'aventure un aileron se profile à l'horizon. Le requin pèlerin, bien qu'impressionnant, se nourrit uniquement de plancton. Il est donc complètement inoffensif.

 

Un article de newsring.fr, relayé par SOS-planete

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Auteur : Newsring

Source : www.newsring.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

FUKUSHIMA : LE TAUX DE CÉSIUM RADIOACTIF MULTIPLIÉ PAR 90, EN TROIS JOURS

Postée le 09/07/2013 à 19h56

Fukushima : le taux de césium radioactif multiplié par 90, en trois jours

 

Le responsable de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima au Japon a annoncé, mardi 9 juillet, avoir constaté une multiplication par 90 du niveau de césium radioactif, en trois jours, dans un puits de prélèvement situé entre les réacteurs et la mer, selon une information rapportée par RTL.

Cette annonce a provoqué de nouvelles interrogations quant à l'eau souterraine contaminée. Les chiffres des prélèvements du 8 juillet sont rapportés par Le Monde. L'eau souterraine prélevée à environ 25 mètres de la mer contenait 9 000 becquerels de césium 134 par litre et 18 000 becquerels de césium 137, contre respectivement 99 becquerels/litre et 210 becquerels/litre trois jours auparavant. Ce qui donne une multiplication par 91 pour le premier cas et par 86 dans le second, sur une durée très courte.

Une contamination de l'océan Pacifique ?

«Nous ne sommes pas pour le moment en mesure de dire si l'eau contaminée s'écoule ou non dans la mer», a déclaré Tepco, l'opérateur électronique de la centrale de Fukushima. Par mesure de sécurité, le groupe a tout de même promis de renforcer les contrôles et de prendre des dispositions afin d'empêcher de contaminer l'océan Pacifique tout proche.

Le 25 juin déjà, la compagnie avait découvert la présence de tritium dans l'océan, un isotope radioactif dérivé de l'hydrogène. Comme le relève Le Monde, les problèmes se sont multipliés sur la centrale dévastée après le tsunami du 11 mars 2011 qui a ravagé le nord-ouest de l'archipel nippon.

 

Fukushima : a-t-on retenu les leçons de la tragédie ? Contribuer au débat

 

Un sujet orchestré par Antoine Lagadec, publié par newsring.fr et relayé par SOS-planete

 

 

Les hyper buzzz de SOS-planete en ce moment sur la Toile ;o)

Retrouvez toute l'actualité sur votre mobile

Le site étrange qui dérange même les anges !

Lundi, 5491 visiteurs

 





Auteur : Newsring

Source : www.newsring.fr

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn

.
.

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

.
.

Demain l'Homme, ex SOS-planete




Ce WIKI a été fondé en février 1999, par l'association française indépendante Terre sacrée, à but non lucratif. Il est nourri en permanence par une poignée de bénévoles, soucieux du Futur de la Terre. A ce jour, il contient plus de 30.000 articles-de sources vérifiées- concernant l'état de notre maison bleue et il répertorie toute injustice évidente, portant atteinte à la dignité des êtres vivants et de leur Environnement, lesquels sont -par Nature- INDISSOCIABLES !

.

Nous appelons de nos voeux une civilisation mondiale diversifiée, plus équitable, ainsi qu'un progrès de la technologie, à condition qu'une éthique authentique l'accompagne, anticipant d'éventuelles conséquences désastreuses. Le bonheur de l'Humanité et la santé durable de notre fragile écosystème, sont ainsi nos quotidiens combats PACIFIQUES

.

Oui mais : pour continuer à vous informer, librement et en toute indépendance, nous avons besoin d'une participation financière de votre part. Oh, une toute petite part : celle du colibri qui tente d'éteindre le Grand Incendie ! Avec tous les êtres de bonne volonté, citoyens du monde

.
.


Financement participatif, pour avoir accès à tous nos modules

.
.

Notre intention est de tenter de transmettre aux générations futures l'héritage d'une planète habitable et accueillante.

.

Afin de maintenir sur le Web cette Base De Données interactive et de l'améliorer à l'aide d'ordinateurs et logiciels informatiques plus performants, ainsi que par l'embauche de dessinateurs et programmeurs, afin donc de pouvoir poursuivre notre action qui porte -en souterrain- presque chaque jour ses fruits, le soutien régulier de la communauté active des internautes conscients est absolument VITAL

.

Merci - Action

.
.

Demain l'Homme

.
.


3160......6190


91120......informations, actualités, news, France, Europe, Monde


151180 .....Droits de l'Homme et de son environnement, éthique, écologie, nature, science et technologie


211240 ..... 241270

.
.

.
.

Demain l'Homme, ex SOS-planete- WikiSurTerre - Association Terre sacrée

.
.