Surfer par catégories :

Année :

Accueil

Actualité des lanceurs d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete, une édition de l'association Terre sacrée

Choix du module >>>

  • Afficher le flux RSS
  • Ajouter une actualité
1 2 »
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ascenseur direct vers le POST SUIVANT

GILETS JAUNES LE 17 NOVEMBRE 2018. LE MENSONGE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE PRÉTENDUE "PROPRE"

Posté le 02/12/2018 à 18h53

Visiter ce module par catégories : Nos jets d'encre - Coups de coeur ou de gueule, Ressources - Surconsommation - Surpopulation, Mensonges et manipulations

Gilets jaunes le 17 novembre 2018. Le mensonge de la voiture électrique prétendue "propre"
Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement

 

- La voiture électrique pollue autant que la voiture thermique
- La voiture électrique n'est même pas efficace contre le co2
- En France, la voiture électrique est une voiture nucléaire
- L'argent public offert aux lobbies et aux ménages aisés
- On ne sauve pas le "Titanic" en lui envoyant le
"Costa Concordia"

 

(...)

Il est totalement injustifié de gaspiller ainsi l'argent public au profit des constructeurs automobiles, du lobby nucléaire (le rechargement des batteries étant prévu exclusivement sur le réseau ErDF, alimenté à 75% par le nucléaire) et des ménages aisés (qui constituent la quasi-totalité des acheteurs de voitures électriques)

En effet, il suffit de se pencher quelques minutes sur ce dossier pour constater qu'il s'agit non seulement d'une impasse mais aussi d'un échec programmé concernant les objectifs écologiques : une étude de l'Ademe montre que, contre toute attente, la voiture électrique n'est même pas efficace contre les émissions de co2.

 

Les constructeurs avouent : la voiture électrique n'est pas écologique

 

Avant tout, il faut rappeler que l'Observatoire du nucléaire a contraint ces derniers mois les principaux constructeurs - Renault, Citroën, Nissan, Mitsubishi, Opel, Bolloré et ses déclinaisons (Bluecar, Autolib, Bluely, Bluecub) - à retirer de leurs publicités pour voitures électriques les termes "propre", "verte" ou "écologique" (cf Le Monde.fr, 26 juin 2014,).

(...)

En France, la voiture électrique est surtout... la voiture nucléaire

(...)

La voiture électrique sera alors co-responsable des tares de l'atome, et l'on peut même parler d'une véritable délocalisation de la pollution : contamination du Niger par les mines d'uranium d'Areva, rejets radioactifs dans l'environnement et production de déchets radioactifs par les centrales nucléaires d'EDF, etc, sans oublier les mines de lithium (par exemple en Amérique du Sud) pour les batteries. Et tout ça pour permettre à des urbains privilégiés de rouler prétendument "propre"...

 

 

La voiture électrique n'est même pas efficace contre les émissions de co2

(...)

Voiture électrique : des aides pour les ménages aisés

(...)

Bornes de rechargement : une facture de 100 milliards !

(...)

Objectif 2 millions de voitures électriques... sur 40 millions !

(...)

Les voitures électrique françaises rechargées par les centrales allemandes au charbon

(...)

 

 

Par ailleurs, que dire du rechargement de centaines de milliers de voitures électriques qui seraient branchées au même moment, le soir vers 18 heures lorsque leurs propriétaires rentreront du travail ? D'ores et déjà, la surconsommation française d'électricité, en particulier l'hiver avec l'option absurde du chauffage électrique, fait que la France est massivement alimentée... par les centrales électriques allemandes fonctionnant au charbon (Le Monde, 22 janvier 2013)

(...)

L'argent public : ni pour la voiture thermique, ni pour la voiture électrique

(...)

On ne sauve pas le "Titanic" en lui envoyant le "Costa Concordia"

L'argent public doit être affecté aux transports en commun, aux transports alternatifs, ou à tout autre projet d'intérêt général, mais certainement pas gaspillé dans la voie de garage qu'est la voiture électrique. L'objectif de la Loi dite de transition énergétique semble être de développer la voiture électrique pour doper la consommation d'électricité, en baisse depuis plusieurs années, et tenter ainsi de sauver l'industrie nucléaire, en totale déconfiture. Mais on ne sauve pas le Titanic en lui envoyant le Costa Concordia...

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Stéphane Lhomme, publié par observ.nucleaire.free.fr et relayé par SOS-planete

 

 

Sur le même thème :

France 5 : reportage sur la voiture électrique

Très chère voiture électrique

 

 

La voiture électrique n'est pas la solution si le courant ne vient pas d'énergies renouvelables - L'atelier

Les vérités sur... les handicaps de la voiture électrique - L'atelier

La voiture électrique : une belle escroquerie ! - L'atelier

La voiture électrique, une fumisterie sans fumée d'échappement - L'atelier

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimestrielle
, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à
adopter la version PREMIUM

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 

Auteur : Stéphane Lhomme - observ.nucleaire.free.fr

Article relayé par : Exo007

Actualités, news, presse alternative indépendante, journal du jour, widgets exportables GRATUITS à insérer dans votre blog, site Web ou réseau social, informations sur l'Homme et son environnement
  • Commentaires <!--()-->
  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

1 2 »
1 2 »