Le Vrai d'UFO's ;o) - Alerte générale : la solution globale nous crève les yeux, c'est pourquoi nous ne la voyons pas ! - Commentaires

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/05/2018 à 00h00 par colibrix.

ALERTE GÉNÉRALE : LA SOLUTION GLOBALE NOUS CRÈVE LES YEUX, C'EST POURQUOI NOUS NE LA VOYONS PAS !

  • » Cliquez ici pour retourner sur la fiche de l'actualité
Commentaire laissé par PhD le 03/04/2015 à 11h27

Certes que le solaire "peut" répondre aux besoins, mais il existe désormais d'autres solutions autonomes qui répondent à l'endroit même des besoins ou que vous soyez.

Commentaire laissé par Marc le 26/02/2014 à 14h00

"D'autant plus qu'aucun obstacle technologique n'existe à la réalisation d'un tel projet."
Heu, et quid des million de km de câbles qu'il va falloir pour relier les différents continents ? Qui aura le contrôle des installations ? Et donc du monde énergétique ?

"Cerise sur le gâteau : l'énergie excédentaire pourrait servir à puiser les gisements d'eau douce fossile et à faire reverdir tous les déserts de la planète."
Débile ; Ces gisement sont justement FOSSILES : Y puiser revient à les épuiser, étant donné leur très faible taux de renouvellement. Il ne faut surtout pas y toucher à grande échelle, et les laisser à disposition des locaux qui en ferons un usage résonné.

"Il y a 10000 ans, le Sahara était une forêt luxuriante...
Demain matin à l'aube, il peut non seulement reverdir,
mais alimenter la Terre entière en énergie"
L'homme n'est en rien responsable de ces changements

No comment .............................

Commentaire laissé par isaure pierre le 25/01/2014 à 22h07

oui c'est fabuleux mais nos chers " dominants" " gouvernants" nous concocteront de nouvelles taxes qui leur permettraient de s'enrichir néanmoins au détriment du peuple ...... là dessus au moins on peut leur faire confiance!!!
l'énergie sera au moins moins polluante, il n'est pas sûr qu'elle profitera à tous. Je suis toujours indignée quand je reçois ma facture de gaz ou d'électricité et je vois les taxes, TVA et autres qui représentent presque 50% du total.....produit de luxe n'est-ce pas? pour les " gouvernants" sans doute!!!!!

Commentaire laissé par sixieme-continent le 30/11/2013 à 05h41

Pour monter un volume d'air d'1 bar (pression relative) on fait en même temps monter sa température de 30°c (c'est de la physique)... donc tu dois utiliser des refroidisseurs qu'il faut aussi alimenter ;)

Commentaire laissé par Tipy de Rhéa le 22/08/2013 à 15h39

La compression/décompression de l'air est en fait une réelle solution aux problèmes énergétiques et de déplacement : mdi.lu (s'ils existent encore)
On peut créer des auto-générateur à air comprimé capable de s'auto-alimenter tout en développant de l'énergie capable d'alimenter une habitation et voir plus. Comment ?
un compresseur à vis alimentant un réservoir à air comprimé de plusieurs centaines de litres à 8 ou 9 bars qui alimentera à son tour une turbine à air comprimé et entraînera des moteurs électriques. Un des moteurs réalimentera le compresseur à vis !
La première charge peut-être donnée à l'aide de panneau solaires en support.
En ce qui concerne les véhicules, même principe pouvant entraîner des roues en direct ou des moteurs électriques. La recharge pouvant être faite pendant la période où le véhicule est à l'arrêt (peinture à capteur solaire) ou via un garage (regonflage des pneus). Capacité 300 Km à 105Km/h. Consommation 1 litre d'huile tous les 50 000 Km (Recherches Tata mobile )
Plusieurs avantages. Gratuit, non polluant et surtout lutte contre le réchauffement climatique. (Air à 15°C en dessous de la température ambiante en sortie d'échappement)
Désavantage fondamental: (ne pollue pas et ne donne pas de maladie, ne coûte rien, air conditionné non polluant et ne consomme pas de batteries) Donc aucuns intérêts pour les pouvoirs publics et les 4 banques internationales (Fitch, Goldman Sach etc), dont la cupidité est connue de tous !
Voilà donc pourquoi j'aimerai trouver des gens intéressés pour développer ce concept.
Merci

Commentaire laissé par Invité le 12/08/2013 à 12h54

J'ai fait mes études en électrotechnique, le sujet est bien connu. On peut très facilement produire des quantité phénoménale d'électricité par ces principes mais c'est le transport des énergies qui pèche. On ne peut pas transporter l'eau de mer en pipeline car le sec endommagerait bien trop les tuyaux, le rendement serait donc trop faible. Et déplacer par du filaire c'est juste impossible, pour que le Sahara envoi de l'électricité en chine par exemple il faudrait des câble de plus d'1m de diamètre et encore je suis même pas sur. Nous n'avons pas assez de cuivre sur terre pour alimenter ce genre de projet...
Une solution locale pour un désordre global. C'est la seule solution. Aller dans le sens de la surproduction n'est pas la solution, nous allons dans ce sens depuis le siècle dernier et c'est ça qui fait que nous en sommes là aujourd'hui.

Ne faisons plus un pas en avant, faisons un pas sur le coté.

Commentaire laissé par libellule le 24/07/2013 à 11h46

Vous parlez de problème de transport de l'énergie, il n'y a pas que de désert en Afrique, et il n'y a pas qu'en Afrique qu'il existe des taux d'ensoleillement puissant, il suffit pour chaque pays de trouver la zone optimale.
Je ne suis pas ingénieur, un peu de bon sens fait l'affaire.
Reste la question de la consommation d'eau

ps: il serait de bon ton d'alléger la présentation du site qui est franchement trop lourde et d'éviter tout un processus d'enregistrement qui implique de donner toute une série d'infos persos, si vous voulez contrôler les commentaires mettez un module de validation par des administrateurs.

Commentaire laissé par Mich le 22/07/2013 à 02h38

Non le transport d'énergie ne présente AUCUN obstacle !!!

Un simple pipeline d'eau de mer ferait l'affaire. On sait quand même construire des tuyaux non ?

De quelle "industrie énergivore sur place" parlez-vous ?

Bien amicalement

Mich

Commentaire laissé par Sangadi le 22/07/2013 à 01h41

Sympa mais le gros problème c'est le transport de l'énergie. Quant à l'exploitation sur place il faut un rendement qui tienne compte de l'exergie. La transformation en électricité ne peut passer par exemple ici par la production par turbine à vapeur comme dans une centrale nucléaire ou à gaz ou au charbon. Quant à une industrie énergivore sur place, on ne fait que déplacer le problèmes sur le transport des produits.
Du vecteur exergie en thermodynamique technique. UCL.
http://sites.uclouvain.be/term/Discussion/VecteurExergie.pdf