Vous voulez une économie verte ? Voilà six choses à faire pour y parvenir - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/04/2016 à 00h00 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Vous voulez une économie verte ? Voilà six choses à faire pour y parvenir

 

Troquer l'immobilisme contre l'économie verte

Jusqu'en 1789, une grande majorité du peuple croyait à la monarchie absolue de droit divin. Et puis, du jour au lendemain, ils se sont tournés vers la démocratie. Si nous voulons survivre, nous devons nous aussi
faire table rase du passé.

Pour ce faire, nous devons:
Détruire la crédibilité de la presse traditionnelle

Les médias se contentent de répéter ce que racontent
les responsables politiques.

Après les récents accords de la COP21, le président Hollande a déclaré qu'il s'agissait d'un "acte majeur pour l'humanité". Dans les faits, 195 pays ont promis d'essayer de ramener les émissions de gaz à effet de serre à zéro au cours des cinquante prochaines années. Cette fois, la situation a changé, car la Chine fait partie des signataires.

Les gens pensent que nos dirigeants s'occupent
du réchauffement climatique et qu'ils ont la situation bien en main.

 

 

(...)

Propager une nouvelle vision du monde

(...)

Cesser de tourner autour du pot et s'attaquer à la source du problème

Les responsables politiques prétendent qu'il suffit de faire comme d'habitude pour contrôler le réchauffement climatique, mais seules des actions précises pourront produire un tel effet.

Prenons quelques exemples:

Sauver la forêt amazonienne:

(...)

Sauver l'océan:

(...)

Parvenir à une alliance des organisations
non-gouvernementales.

(...)

 

 

Prévenons l'irréparable.

Luttons, par exemple, contre la fracturation hydraulique:
un puits foré en Californie s'est fissuré (phénomène inévitable,
à plus ou moins long terme), suite à quoi le méthane
-un gaz 80 fois plus néfaste que le CO2, rappelons-le-
s'est répandu dans le sol et évaporé dans l'atmosphère.

Un de mes contacts vient de l'apprendre sur internet,
mais l'événement est passé sous silence depuis deux mois. On ne peut
malheureusement rien faire. Il s'agit d'un désastre écologique bien
plus grave que la marée noire dans le golfe du Mexique,
dont le géant pétrolier BP était responsable.

Plus de 2000 personnes ont déjà été évacuées et une interdiction
de survol a été mise en place afin d'éviter tout départ de feu.

La fracturation hydraulique reste donc un très mauvais calcul:
il profite aux investisseurs, mais nuit à tout le reste.

Lutter contre le
Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, (TTIP)
la fin de la démocratie.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

 

Une actualité de Vivienne Westwood, traduite par Mathilde Montier,
publiée par huffingtonpost.fr
et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

 

Sur le même sujet:

L'industrie verte a de l'avenir

Réduire l'empreinte écologique, ou réduire
l'empreinte des écologistes ?

La vie en « vert », c'est... la vie à l'envers !

 

 

S'abonner ou faire un don en toute confiance via HELLOASSO

 

Président, écoute la voix des jeunes dans la rue,
pour ne pas être -comme toi-même- bientôt à la rue

 

 

 

 

 

Auteur : Vivienne Westwood, traduite par Mathilde Montier; huffingtonpost.fr

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr