Vous reprendrez bien un peu de E-445 ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/07/2011 à 12h22 par Mich.


VOUS REPRENDREZ BIEN UN PEU DE E-445 ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Vous reprendrez bien un peu de E-445 ?

 

Cela devient agaçant de devoir faire ses courses avec une loupe pour regarder attentivement si le produit qu'on achète ne contient pas un tas de cochonneries néfastes pour la santé et si ce qui est écrit en gros tient ses promesses. J'ai eu le malheur d'acheter une bouteille de sirop orange/passion Mascarin sans faire attention, et à la lecture en détail de l'étiquette je l'ai mise à la poubelle.

À l'heure où des députés demandent à ce que le taux de sucre baisse dans les produits à destination des DOM, il serait bon que le ménage soit réellement fait sur la composition et l'étiquetage de tous les produits industriels que nous fourgue à longueur d'année l'industrie alimentaire.

Ainsi donc ce fameux sirop se présente déjà comme riche en fruits. En effet il n'y a que 10 % d'un ingrédient et 0,45 % de l'autre à base de concentré. Passons, ça doit être la norme du « riche en ». Ensuite l'accroche n'est pas trop mal non plus, ce Machin Sélection étant annoncé avec plus de naturel, plus de fruits, plus de goût et plus de fraîcheur. Le concentré de fruits ne compte que pour 10,45 % du volume, le reste se composant d'eau et de sucre, de canne heureusement.

Pour le goût, il faut aimer car il n'y aura bientôt plus que ça, les industriels se faisant un malin plaisir à triturer le goût des aliments pour les rendre le plus insipide et le plus banal possible. Pour la fraîcheur on n'a pas de raison de douter. Quant au naturel, c'est là que le bât blesse.

En général ces produits industriels sont bourrés de colorants mais ici il n'y en a que 3. Trois de trop pour un truc avec « plus de naturel ». Qu'est-ce que ce serait si c'était moins de naturel ! Et surtout il y en un qui devrait être totalement interdit, c'est le E445. Appelé aussi Gomme ester il est autorisé en France sous conditions (lesquelles ?).

Il peut avoir une quantité maximale autorisée dans un aliment et être limité à certains. Ce n'est déjà pas très rassurant mais le pire c'est que cet antioxydant alimentaire ou stabilisant de la famille des esters glycériques est toxique et irritant. La résine est obtenue par extraction au solvant suivi d'un raffinage au solvant liquide également.

Or aucun solvant n'est inoffensif ! On y trouve également de joyeuses traces de résidus : du plomb, du mercure, du cadmium et de l'arsenic.

E445 fait partie des additifs pour lesquels des effets toxiques ont pu être démontrés chez l'animal et à des doses élevées, comme la modification du volume du foie et des reins et le décès dans certains cas. Des prises élevées peuvent perturber l'équilibre calcium/phosphate, entraîner maux de tête, nausées, vomissements, déshydratation, diarrhée, soif, étourdissement et confusion mentale.

Et c'est ça qu'on trouve dans notre alimentation sans aucun avertissement. Il est urgent que les élus se soustraient à l'emprise des industries chimique et alimentaire et prennent des décisions effectives pour protéger notre santé.

Malheureusement les consommateurs doivent compter sur eux-mêmes et sur les associations pour éviter de s'empoisonner ou consommer avec un minimum de respect de l'environnement, notamment en ce qui concerne l'huile de palme qu'on trouve partout et dont il y aurait beaucoup à dire.

Quand on pense que l'Europe voulait interdire la féta, les pizzas au feu de bois, les tisanes « pays » parce qu'il y avait des risques sanitaires alors que ce genre de chose est autorisé, il y de quoi se taper le cul par terre.

 

Un article de Claude Pothin, publié par lequotidien.re

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 





Auteur : Claude Pothin

Source : www.lequotidien.re