Vietnam : Canicule et sécheresse menacent le pays - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/05/2010 à 21h09 par Tanka.


VIETNAM : CANICULE ET SÉCHERESSE MENACENT LE PAYS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Vietnam : Canicule et sécheresse menacent le pays

Selon le Centre national d'hydrologie et de météorologie, le Nord pourrait connaître ce mois-ci un ou 2 épisodes fortement pluvieux. La haute région du Nord devrait ainsi rester sur le qui-vive afin de prévenir les crues déferlantes et les glissements de terrain qui pourraient survenir.

Le Nord-Ouest, le Nord du Centre et la partie centrale du Centre devraient subir 2 ou 3 vagues de canicule, accompagnées d'un soleil de plomb. La canicule devrait sévir dans les provinces du Nam Bô dès les premiers jours du mois de mai.

La température moyenne du mois de mai sur l'ensemble du territoire devrait afficher entre 0,5°C et 1,0°C de plus que les normales saisonnières, et la pluviométrie risquerait fort d'être au plus bas, ce quelle que soit la région.

Les remontées d'eau salée et la sécheresse continuent de sévir dans le delta du Mékong, causant des dégâts pour l'agriculture, l'aquaculture, et des problèmes dans la vie quotidienne de la population. Depuis le début de l'année, les températures dans le delta du Mékong oscillent, au meilleur de la journée, entre 36°C et 37°C. Dans la province de Bac Liêu, la riziculture en fait les frais, tout comme des milliers d'hectares d'élevage de crevettes.

L'eau salée s'est infiltrée dans les champs, conséquence de quoi la province mobilise ses forces humaines et matérielles pour tenter de pomper l'eau salée afin de sauver 40.000 ha de riz et 20.000 ha d'élevage de crevettes.

Le Centre et le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) sont logés à la même enseigne. Selon le Centre national d'hydrologie et de météorologie du Tây Nguyên, cette année, la saison des pluies arriverait plus tard qu'à l'accoutumée. Le niveau des rivières Ba, Sê San, Ayun... y continueraient de baisser tandis que plus 480.000 ha de caféiers et des centaines de milliers d'hectares de cultures vivrières ont grandement besoin d'eau...

Outre la sécheresse, les épiphyties et épizooties sont un des grands défis pour la production agricole. Défi qui concerne le Centre et le Tây Nguyên. Selon les organismes compétents et scientifiques, pour faire faire face aux impacts du changement climatique à long terme, les localités devront rapidement restructurer le développement de la production agricole en privilégiant les variétés les plus robustes, qui supportent bien la sécheresse.

Par exemple, dans le Tây Nguyên, on peut également réduire la superficie de caféiers au profit de forêts reboisées, véritables éponges en cas de forts cumuls de précipitations.

En 3 premiers mois de l'année, de nombreux cours d'eau dans l'ensemble du pays, notamment le fleuve Rouge, ont été à leur plus bas niveau depuis très longtemps. Face à cette situation, le vice-Premier ministre Hoàng Trung Hai vient de demander au ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement d'achever dans les meilleurs délais les plans d'exploitation des lacs réservoirs de Hoà Binh, Son La, Thac Bà, Tuyên Quang, mais aussi de construire un système d'observation automatique des données sur les ressources en eau.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural demandera pour sa part aux localités d'accélérer le reboisement, d'élever la qualité des forêts de protection (en terme d'absorption des précipitations), d'étudier et d'appliquer les mesures d'économies d'eau dans l'irrigation.

Par Huong Linh/CVN - Source : lecourrier.vnagency.com.vn

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire