Nous sommes vos amis : Ne fuyez pas ! NÖus pas abîmer vous; nÖus vouloir juste Pouvoir et mangeaille

Victoire de la campagne contre les safaris humains - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/01/2013 à 18h21 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Victoire de la campagne contre les safaris humains

 

La campagne de Survival International visant à proscrire les safaris humains dans les îles Andaman, en Inde, vient de remporter une victoire majeure, la Cour suprême ayant décidé d'interdire aux touristes la route qui traverse la réserve des Jarawa.

Survival mène campagne depuis plusieurs années pour la fermeture de cette route. L'organisation avait été, en 2010, la première à dénoncer les tour-opérateurs qui traitent les Jarawa comme des animaux de foire et, avec l'organisation andamane Search, elle avait appelé les touristes à boycotter la route.

En 2002, la Cour suprême avait ordonné à l'administration locale de fermer la route, mais jusqu'à présent elle est toujours ouverte.

Le récent verdict de la Cour est tombé un an après le scandale international qu'avait suscité une vidéo montrant une femme jarawa forcée de danser pour les touristes en échange de nourriture.

En juillet dernier, la Cour suprême indienne avait ordonné aux autorités andamanes de fermer deux attractions touristiques –des grottes calcaires et un volcan de boue– et d'aménager une zone tampon autour de la réserve afin d'empêcher l'exploitation touristique des Jarawa. Les touristes qui traversent la réserve prétendent ne vouloir que visiter ces sites, mais ils admettent ouvertement que leur but principal est d'observer les Jarawa au bord de la route.

Dans une lettre adressée à la Cour Suprême début janvier, Survival accuse les autorités andamanes d'avoir ‘continuellement méprisé la décision de la Cour' en maintenant ces sites touristiques ouverts et l'appelle à prendre des mesures immédiates.

 

 

La semaine dernière, l'administration andamane a tenté de contourner la décision de la Cour suprême rendue en juillet en annonçant une version partielle de l'aménagement de la zone tampon qui permettrait de maintenir l'accès au volcan de boue et aux grottes –ce qui ne mettrait pas fin aux safaris humains.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘Ce nouveau verdict intérimaire est encourageant, mais il sera insignifiant si l'administration andamane ignore une fois de plus la décision de la Cour suprême. Il est vital que celle-ci soit appliquée et que cessent une fois pour toutes les safaris humains. Il revient aux Jarawa eux-mêmes de décider si des étrangers peuvent ou non pénétrer sur leurs terres'.

 

Un article de survivalfrance.org, relayé par  

SOS-planete

 

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Survival

Source : www.survivalfrance.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.