Vallée de l'HéraultRobert Morez prône un sol vivant - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/01/2010 à 09h12 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Vallée de l'HéraultRobert Morez prône un sol vivant

Information recueillie par Michel95

ÉCOLOGIE : Centre Hérault a fait appel à un ingénieur agronome à l'expérience riche

Il a un agenda qui s'apparente plus à celui d'un ministre qu'à celui d'un retraité.

Et encore, à 76 ans, Robert Morez limite ses apparitions le plus possible.

« Il n'y a pas une semaine sans que je reçoive des coups de fil pour donner des cours ou des formations.

Je me contente de faire des interventions dans la région. »

Sa région va tout de même de l'Aveyron à l'Ardèche, et bien sûr l'Hérault, où il a un programme à l'année avec le syndicat Centre Hérault mais aussi le Cari (association internationale qui aide les populations d'Afrique au développement rural et lutte contre la désertification) ou les Jardiniers de France.

S'il est aussi demandé, c'est que cet agronome est l'un des pionniers de l'écologie.

Une conviction qui date des années 1960.

« J'ai quitté la recherche agronomique pour être agriculteur dans l'Aude avant de fonder, à Montpellier, le Centre d'application et de promotion des énergies nouvelles écologiques, avec du maraîchage, des vergers pilotes et des serres bioclimatiques. »

Précurseur dans le domaine, il va aller de mission en mission pour différents organismes, comme le groupement de recherche en agriculture biologique, le conservatoire botanique national de Porquerolles ou l'organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation.

« J'ai également fait des formations au Burkina-Faso, Togo, Bénin, Maroc et Tunisie mais aussi au lycée agricole de Carpentras », détaille Robert qui se ressource désormais de ces voyages à Mireval.

Mais il continue donc d'être actif à travers des conférences et des ateliers.

« Il s'agit d'expliquer, à partir de l'observation du sol, ce que signifie un sol vivant et en bonne santé. »

Il explique aussi à quoi selon lui correspond l'agro-écologie : « C'est une méthode globale où l'on préfère prévenir les difficultés, plutôt que de les traiter...

Les dégâts occasionnés par les maladies et autres ravageurs résultent bien souvent d'importants déséquilibres que nous créons nous-mêmes.

Le point de départ, c'est de cultiver dans un environnement vivant et équilibré comme une personne avec la nourriture. »

Un combat que Robert mène et trouve aujourd'hui de plus en plus d'oreilles attentives.

« C'est vrai que mes conférences attirent du monde.

J'essaye de transmettre les messages aux plus jeunes, même si la prise de conscience doit faire face aux lobbys financiers.

Qu'importe, que ce soit agriculture raisonnée, biologique ou agro-écologie, l'essentiel est de savoir que la base est le sol, la terre nourricière. »

Source : François RIVIER - Midi Libre.com

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr