Vache transgénique produisant du lait non allergène - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/10/2012 à 13h54 par mich.


VACHE TRANSGÉNIQUE PRODUISANT DU LAIT NON ALLERGÈNE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Vache transgénique produisant du lait non allergène

 

Titre initial :
La fin du cauchemar pour les allergiques au lait de vache ?

 

Des scientifiques ont conçu une vache génétiquement modifiée pour que son lait ne contienne pas une protéine hautement allergène.

Des scientifiques néo-zélandais ont conçu une vache génétiquement modifiée pour qu'elle produise du lait moins allergène. Une nouvelle qui devrait ravir nombre d'adultes qui développent une intolérance au cours de leur vie, mais aussi les près de 3 % de nourrissons allergiques au lait de vache dans leur première année de vie. Cette vache produit ainsi du lait sans bêta-lactoglobuline, une protéine de lactosérum qui est souvent responsable d'allergies, et qui ne se trouve pas dans le lait maternel.

C'est dans l'ADN de la vache que se trouvent les informations destinées à la fabrication de cette protéine indésirable. Pour supprimer la bêta-lactoglobuline du lait, les scientifiques ont donc ajouté du matériel génétique à l'ADN classique, de manière à perturber sa production. Le veau né de cette manipulation semblait en parfaite santé. Certes, il n'avait pas de queue, mais les chercheurs assurent qu'il est "peu probable" que la modification génétique soit à l'origine de cette curiosité. Nous voilà rassurés...

Éthique

L'expérience s'est donc poursuivie. Cette vache d'un nouveau type n'étant pas encore enceinte, elle n'a donc pas encore commencé à produire de lait. Les scientifiques ont ainsi utilisé des hormones pour lancer la lactation. Leur conclusion, sans méprise possible, a été publiée dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences" : "Tous les échantillons de lait provenant du veau transgénique étaient dépourvus de bêta-lactoglobuline détectable."

Le professeur Keith Campbell de l'Université de Nottingham faisait partie de l'équipe qui a cloné la brebis Dolly. Selon la BBC, la question est pour lui de savoir combien de temps cette modification résistera. Et d'ajouter : "C'est très intéressant de voir que la technologie peut progresser et permettre d'obtenir des débouchés utiles. Je pense qu'il n'y a aucun risque. Si cela était toxique, l'animal serait mort.

" Une logique implacable... au premier abord. Car il est certain que même si cette première est une avancée scientifique remarquable, les questions éthiques ne vont pas manquer d'affluer.

 

Un article de Louise Cuneo, publié par lepoint.fr

 

Cet article vous est transmis pour information. Nous n'approuvons bien sûr pas l'apologie des OGM. Notre association lutte depuis 1999 contre l'invasion transgénique."

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Contacter notre équipe : vivant12(at)free.fr

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Louise Cuneo

Source : www.lepoint.fr