Les masques en tissu interdits dans les avions. Alors, sont-ils efficaces contre la covid ou pas ?

Utilisation de toxines puissantes dans l'élevage de poisson - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/08/2009 à 19h43 par Isabelle.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Utilisation de toxines puissantes dans l'élevage de poisson

Information sélectionnée par Isabelle

Du fait des méthodes d'élevage intensives, les poissons sont infestés de parasites, en particulier par les poux de mer qui, s'ils ne sont pas traités, causent d'importantes souffrances et la mort chez les poissons.

Ces petits crustacés se nourrissent de la chair du saumon.

Les dommages causés par les poux autour de la tête peuvent être si importants que le crâne du poisson vivant peut se retrouvé à découvert.

Les traitements actuels se concentrent sur l'utilisation de toxines puissantes.

Les poissons sont entassés ensemble et sont baignés dans des organophosphates ou sont traités aux pyréthrines synthétiques ou reçoivent des traitements chimiques dans leur nourriture.

Beaucoup craignent que ces méthodes aient des répercussions environnementales.

Une alternative consiste à baigner les poissons dans de l'hydrogène peroxyde qui est très irritante, ou d'utiliser un autre poisson, le wrasse, comme nettoyeur, pour manger les poux qui se trouvent sur le saumon.

Toutefois, beaucoup de wrasses meurent de stress, de faim ou de mauvais traitements ; ceci ne représente donc pas une alternative acceptable en terme de bien-être animal.

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur "Lien utile" ci-dessous.

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Isabelle
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.