Des socles et des statue(t)s - Une brève de Christophe Bourdon - BONUS 2 vidéos touchantes et VRAIES

USA : Les recherches sur les chimpanzés seront-elles réduites ? - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/12/2011 à 03h48 par Kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
USA : Les recherches sur les chimpanzés seront-elles réduites ?

 

Titre initial :
USA : Les recherches sur les chimpanzés pourraient être partiellement arrêtées

 

Un nouveau rapport de l'Institute of Medicine des États-Unis modère ses recommandations précédentes sur l'arrêt définitif des tests sur les chimpanzés en expliquant leur utilité à dépister certaines menaces futures (et encore inconnues) sur la santé humaine.

600 chimpanzés peut-être bientôt à la retraite

Les chimpanzés seraient toujours indispensables dans les recherches biomédicales et comportementales utiles aux humains, si l'on en croit le nouveau rapport de l'Institute of Medicine des États-Unis.

Après neuf mois de délibérations, un jury d'experts indépendants considère que les expériences les plus récentes impliquant l'animal le plus proche de l'homme pourraient être arrêtées. Cependant ils émettent un doute assurant que des menaces encore inconnues à la santé humaine «pourraient nécessiter l'utilisation de ces chimpanzés».

 


 

(...)

Un animal qui présente des signes de détresse

Les Etats-Unis et le Gabon sont les deux seuls pays qui autorisent encore l'expérimentation active sur les chimpanzés –une espèce qui, selon les recherches, présente des signes clairs d'affection, une organisation sociale complexe, une conscience et aussi des signes de détresse.

Une recherche, publiée dans le journal PLoS One scientifiques, a prouvé la détresse de ces bêtes chez 168 chimpanzés utilisés dans la recherche biomédicale.

 


 

En comparant des sujets « en retraite de la recherche biomédicale » à une population sauvage de chimpanzés, l'étude montre des signes de dépression chez 58% des retraités de la science ainsi que des troubles de stress post-traumatique dans 44% des cas –des afflictions pratiquement absentes dans les populations sauvages.

« Les chimpanzés sont des êtres émotionnellement sensibles et intelligents », a déclaré le Dr Hope Ferdowsian, l'auteur principal de cette étude et un ancien directeur du groupe Physicians Committee for Responsible Medicine, qui milite contre l'utilisation des animaux pour la recherche.

Wayne Pacelle, président de la Humane Society aux États-Unis, s'est dit « extrêmement encouragé » par les conclusions de l'enquête, qui selon lui « conduisent à une seule solution raisonnable : il est temps de mettre fin à l'utilisation des chimpanzés dans des recherches nuisibles et effractives. »
 

(...)

 
Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article publié par greenetvert.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Los Angeles Times

Source : www.greenetvert.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.