USA: les fameuses huîtres de Louisiane menacées par la marée noire - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/05/2010 à 21h30 par Tanka.


USA: LES FAMEUSES HUÎTRES DE LOUISIANE MENACÉES PAR LA MARÉE NOIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
USA: les fameuses huîtres de Louisiane menacées par la marée noire

LA NOUVELLE-ORLÉANS (Etats-Unis) - Ostréiculteur en Louisiane, Al Sunseri commence à penser à l'impensable, tout en déchargeant aux aurores ses sacs d'huîtres dans son pick-up, alors qu'une marée noire historique s'apprête à se déverser sur les côtes du golfe du Mexique.

"Je crois que c'est la fin de notre entreprise", dit-il de P&J Oyster, qui collecte et cultive des huîtres depuis 134 ans.

La marée noire, qu'on désigne déjà comme la pire jamais intervenue aux Etats-Unis depuis des décennies, menace la production des huîtres de Louisiane, une source de revenus vitale pour la région et le symbole d'une culture économique locale.

L'industrie des coquillages et crustacés en Louisiane fournit un tiers de la production annuelle du pays et une fermeture des parcs à huîtres serait une catastrophe pour l'économie régionale.

A La Nouvelle-Orléans, les huîtres ne sont pas un met de choix mais une nécessité.

"C'est pour cela que je suis là aujourd'hui", affirme samedi Russell Henderson, un client du Casamento, un restaurant chic du centre de la ville, dégustant une douzaine d'huîtres.

"Je me suis dit, je ferais mieux de manger des huîtres tant qu'il y en a".

Les parcs à huîtres ont déjà été fermés le long de la côte de Louisiane, à l'est du Mississippi, et pêcheurs et ostréiculteurs s'attendent au pire.

Les autorités affirment que pour l'instant les huîtres arrivant sur le marché sont encore propres à la consommation.

La marée noire menace également d'autres productions de la mer, telles que les crabes, les crevettes et un grand nombre de poissons.

La Louisiane produit environ 250 millions de livres d'huîtres par an, soit un tiers de la production américaine totale, a indiqué Mike Voisin, de la fédération professionnelle des ostréiculteurs.

"Les huîtres font partie de notre culture, de ce que nous sommes", dit-il. "Ma famille est dans le business depuis sept générations. On a de l'alcool d'huîtres qui coule dans nos veines", affirme-t-il.

Ici, les huîtres, on les mange de mille façons: frites, en sandwiches ou bien sûr crues.

"C'est le gagne-pain des gens ici. Il y a tout une économie basée sur les huîtres", renchérit Greg Placone, étudiant en droit de 26 ans, également client du Casamento, dont le fameux bar à huîtres est ouvert depuis 1919.

Selon le propriétaire, davantage de clients que d'habitude se sont précipités dès vendredi pour déguster ce qu'ils craignent être les dernières huîtres de Louisiane avant longtemps.

"C'est la première fois qu'on a épuisé notre stock de bière vendredi soir. Je n'avais jamais vu ça", a déclaré le patron C.J. Casamento.

Al Sunseri continuait d'espérer que le premier festival annuel de l'huître serait maintenu comme prévu en juin.

Source : lexpress.fr

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire