Une Planète trop peuplée ? Fausses évidences sur la population mondiale - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/06/2011 à 14h22 par Kannie.


UNE PLANÈTE TROP PEUPLÉE ? FAUSSES ÉVIDENCES SUR LA POPULATION MONDIALE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une Planète trop peuplée ? Fausses évidences sur la population mondiale

 

DÉMOGRAPHIE, que de poncifs on répand en ton nom...

«L'humanité connaît une natalité débridée.» Non, car depuis plusieurs décennies les taux de natalité diminuent nettement et partout, sous l'effet de ce qu'il est convenu d'appeler la «transition démographique», période durant laquelle une population voit baisser une natalité et une mortalité auparavant très élevées.

«Il faut craindre une véritable explosion démographique.» Qu'on se rassure : la bombe ne sautera pas. Le phénomène majeur du XXIe siècle ne sera pas la croissance rapide de la population, mais son vieillissement.

«Nous allons vivre sur une Terre écrasée par la surpopulation.» Non, à nouveau, car la concentration humaine sur de petits territoires, induite par l'urbanisation, entraîne le dépeuplement d'autres régions.

«Les vagues migratoires Sud-Nord vont nous submerger.» C'est ignorer que les nouvelles logiques migratoires engendrent des mobilités dans tous les sens, dont de très importantes migrations Sud-Sud.

En somme, la «population mondiale» n'existe pas : elle est un agrégat sans signification, addition de réalités différentes. [...] Présenter les indicateurs démographiques de la population mondiale, c'est gommer les dynamiques propres : celles de pays à taux de natalité élevé et faible espérance de vie, comme le Niger et le Mali, ou celles de pays dont le taux de natalité est si faible qu'il ne compense pas le taux de mortalité, comme la Russie ou le Japon. [...]

Le monde est composé de populations diverses, aux indicateurs démographiques différents et aux modes de peuplement variés, comme le montrent les extraordinaires variations de la densité (de 1 141 habitants par kilomètre carré au Bangladesh à 5,9 au Gabon). [...]

Le XXe siècle a été témoin d'une évolution sans précédent : le peuplement de la terre a quadruplé (de 1,6 milliard de personnes en 1900 à 6,1 milliards en 2000). Cette croissance résulta de l'addition de trois phénomènes. Dès la fin du XVIIIe siècle, certains pays de l'hémisphère Nord avaient commencé à connaître une baisse de la mortalité (infantile, infanto-adolescente et maternelle) qui, au XIXe puis au XXe siècle, s'est généralisée aux pays du Sud (en Inde, par exemple, à partir des années 1920). [...]

Par ailleurs, les personnes âgées vivent plus longtemps, grâce à l'amélioration, depuis les années 1970, de la médecine et des infrastructures sanitaires. La mécanisation d'un certain nombre de tâches a en outre apporté de meilleures conditions de travail, contribuant à accroître l'espérance de vie, qui a presque doublé en un siècle (de 37 ans en 1900 à 69 ans en 2010).

La baisse sans précédent de la fécondité provoque une nette décélération démographique. [...] En cinquante ans, la population mondiale a ainsi fortement augmenté : 2,5 milliards en 1950, 6,1 milliards en 2000. Selon la projection moyenne de l'Organisation des Nations unies (ONU), elle devrait s'élever à 9 milliards en 2050. [...]

Phénomène inédit, le vieillissement marquera le XXIe siècle. Il peut être mesuré soit par l'augmentation de la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus (5,2 % en 1950, 7,6 % en 2010 et 16,2 % en 2050 selon les prévisions de l'ONU), soit par l'évolution de l'âge médian (24 ans en 1950, 29 ans en 2010 et environ 38 ans en 2050).

L'accroissement de l'espérance de vie élargit le cercle du troisième âge, la baisse de la fécondité minore les effectifs des jeunes ; ses effets sont particulièrement importants dans les pays en phase d'hiver démographique, ceux dont la fécondité est depuis plusieurs décennies nettement en dessous du seuil de remplacement des générations (soit en moyenne 2,1 enfants par femme). [...] Il faut aussi tenir compte de l'augmentation du nombre absolu de personnes âgées - ce que l'on appelle la « gérontocroissance » : 130 millions en 1950, 417 millions en 2000, et ce nombre pourrait atteindre 1,486 milliard en 2050. [...]

En Inde, 29 % des habitants vivent en ville, 33 % en République démocratique du Congo, 73 % en Allemagne et 79 % aux Etats-Unis. Les facteurs en sont très variables. Le fort taux brésilien est principalement dû à l'héritage de la colonisation qui a fondé des villes chargées d'assurer le contrôle politique et économique du territoire et de centraliser l'exclusivité des échanges avec la métropole portugaise. [...]

Les pays très centralisés, comme la France ou l'Iran, se sont dotés d'une armature urbaine macrocéphale, où la capitale politique est dominante dans toutes les fonctions : économiques, financières, universitaires et culturelles. D'autres pays, comme l'Espagne ou la Bolivie, ont une urbanisation bicéphale, dominée par deux villes (Madrid et Barcelone, La Paz et Santa Cruz) ; l'Allemagne est pour sa part organisée en un réseau urbain plus équilibré reliant plusieurs villes harmonieusement hiérarchisées.

Transitions démographiques en cours dans différents pays du Sud, hiver démographique dans certains pays du Nord, vieillissement de la population, urbanisation sans précédent : voilà qui dessine un paysage démographique inédit. S'y ajoute la question des circulations migratoires, car 214 millions de personnes résident de façon permanente dans un autre pays que celui où elles sont nées -un chiffre qui n'inclut ni les réfugiés ni les déplacés.

(...)

Extraits de Gérard-François DUMONT, Fausses évidences sur la population mondiale, Le Monde diplomatique, juin 2011

 

Pour lire la totalité de cet article de Bete Renard, publié par Sornettes, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Bete Renard

Source : sornettes.free.fr