Une nouvelle loi donnerait à Obama une « clef magique » pour fermer Internet - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/09/2010 à 22h15 par Jacques.


UNE NOUVELLE LOI DONNERAIT À OBAMA UNE « CLEF MAGIQUE » POUR FERMER INTERNET

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Le gouvernement obtiendrait ainsi le « pouvoir absolu » pour prendre le contrôle total de la toile mondiale en vertu de la législation Lieberman.

Par Paul Joseph Watson – Le 16 juin 2010

Le gouvernement fédéral aurait le « pouvoir absolu » d'arrêter Internet selon les termes d'un nouveau projet de loi du Sénat américain mis de l'avant par Joe Lieberman, une législation qui mettrait entre les mains du Président Obama un « coupe-circuit » figuratif pour prendre le contrôle de la Toile Mondiale en réponse à une directive de la Sécurité Intérieure.

Lieberman a fait pression pour une réglementation gouvernementale de l'Internet depuis des années sous le couvert de la cyber-sécurité, mais ce nouveau projet de loi va encore plus loin en remettant aux fédéraux des pouvoirs spéciaux qui pourraient être utilisés pour réduire au silence la liberté d'expression sous le prétexte d'une urgence nationale.

« La législation dit que les entreprises comme les fournisseurs de larges bandes, les moteurs de recherche ou les entreprises de logiciels que le gouvernement américain choisit « doivent immédiatement se conformer à toute mesure d'urgence ou action élaborée » par le Département de la Sécurité Intérieure. Quiconque ne se conformera pas sera condamné à une amende », rapporte Declan McCullagh de ZDNet.

Le projet de loi de 197 pages est intitulé Protéger le Cyberespace comme un Acte d'Actif National, ou PCNAA.

Le groupe de pression dans la technologie, TechAmerica, a averti que la loi créait « le potentiel d'un pouvoir absolu », tandis que le Centre pour la démocratie et de la technologie est préoccupé que les pouvoirs d'urgence du projet de loi « comprennent l'autorité nécessaire pour arrêter ou limiter le trafic d'Internet dans les systèmes privés. »

Le projet de loi a le soutien total du sénateur Jay Rockefeller, qui a demandé l'an dernier lors d'une audition au Congrès, « Tout aurait-il été tellement meilleur si on n'avait pas inventé Internet ? » Tout en tenant des propos alarmistes concernant des cyber-terroristes préparant des attentats.

Les plus grandes sociétés sur Internet sont apparemment heureuses du projet de loi, surtout parce qu'il contient un langage qui leur donnera une immunité contre les poursuites civiles et leur remboursera les frais engagés si Internet est arrêté pour une certaine période de temps.

« S'il y a un « incident relié à une cyber-vulnérabilité » après que le président ait déclaré une urgence et que les entreprises concernées aient suivi les normes fédérales, les avocats des plaignants ne peuvent pas percevoir des dommages-intérêts pour des préjudices économiques.

Et si le dommage est causé par une ordonnance d'urgence du gouvernement fédéral, non seulement la possibilité de dommages disparaît virtuellement, mais le Trésor américain va même prendre en charge la perte de la société privée », écrit McCullagh.

Tom Gann, vice-président pour les relations gouvernementales de McAfee, a décrit le projet de loi comme une « pièce très importante de la législation ».

Comme nous vous en avons averti à plusieurs reprises depuis des années, le gouvernement fédéral tente désespérément de s'emparer du contrôle d'Internet parce que l'establishment est pétrifié par le fait que des sources médiatiques alternatives et indépendantes éclipsent désormais les sources médiatiques corporatives en termes de parts d'audience, de confiance et d'influence.

Nous en avons vu un autre exemple récemment lorsque le Congressiste de l'establishment, Bob Etheridge, a été publiquement humilié lorsqu'une vidéo le montrant en train d'agresser deux étudiants qui lui posaient une question a été publiée.

Deux enfants avec une caméra et un compte sur YouTube pourraient très bien avoir changé le cours d'une élection d'un État, un autre rappel saisissant de la puissance d'internet et des médias indépendants, et pourquoi l'establishment lutte désespérément pour éliminer cette puissance.

Le gouvernement est à la recherche de n'importe quelle avenue possible afin de réglementer la liberté d'expression sur Internet et étrangler les médias alternatifs, .../...

Une législation similaire visant à imposer une censure à la manière chinoise sur Internet et à donner aux États le pouvoir de démanteler les réseaux a déjà été adopté au niveau mondial, y compris au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

.../...

Traduit par Oscar Blais sur le site :

http://pleinsfeux.com/nouvelle-loi-donnerait-obama-clef-magique-fermer-internet/

Pour lire l'article en entier, cliquez sur "lien utile"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : Rédaction prisonplanet

Source : www.prisonplanet.com