Une nouvelle étude canadienne confirme la présence d'ADN du maïs GM dans le sol - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/01/2010 à 02h18 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une nouvelle étude canadienne confirme la présence d'ADN du maïs GM dans le sol

Information recueillie par Michel95

Des scientifiques canadiens basés à l'Université de Guelph, viennent de publier les résultats d'une nouvelle étude qui démontre des traces de l'ADN provenant de maïs OGM résistant à l'herbicide RoundUp (maïs Roundup Ready) dans plusieurs espèces animales du sol.

Les chercheurs ne savent pas encore s'il s'agit de résidus provenant du maïs OGM ou provenant de cellules de bactéries.

Les résultats de cette étude prouvent néanmoins que, l'ADN provenant du maïs OGM résistant à l'herbicide Roundup est persistant dans le sol.

Sachant que 85% du maïs planté au Québec est génétiquement modifié, la principale question qui se pose est quel serait l'impact des OGM, et particulièrement ceux résistants au Roundup, sur les organismes du sol, très importants pour le maintien de la qualité du sol.

Une interrogation que soulèvent les chercheurs dans leur étude.

Les chercheurs ne savent pas encore s'il s'agit de résidus provenant du maïs OGM ou provenant de cellules de bactéries

En attendant des contres expertises et d'autres recherches sur le sujet, pouvant permettre de démontrer que la persistance d'ADN du maïs OGM n'est ni un danger pour l'agriculture (perte de fertilité des sols, etc.), ni pour les écosystèmes, ni pour la santé publique, les gouvernements devraient immédiatement suspendre l'utilisation du maïs OGM Roundup Ready, estiment les chercheurs de l'université de Guelph.

Le Round Up est un herbicide dont le principe actif est le glyphosate.

Produit phare mis au point par Monsanto et qui constitue encore 40% de son chiffre d'affaire.

Le brevet le protégeant est tombé dans le domaine public en 2000.

Une plante Round Up Ready est une plante transgénique capable de résister à cette action du glyphosate sur les plantes vertes.

Ainsi, un champ de plantes Round Up Ready pourra être traité avec de l'herbicide Round Up sans que la culture soit atteinte.

L'entreprise Monsanto, qui commercialise ces plantes, a ainsi compensé la perte de son brevet sur le Glyphosate, en mettant en vente les plantes résistantes à cet herbicide, en brevetant ces plantes, et en vendant le Round up avec, le tout avec un contrat obligeant cette vente liée.

La toxicité du Round Up (ou Glyphosate) a souvent été mise en cause.

La matière active glyphosate ne serait pourtant pas la cause première de la toxicité du Roundup, mais plutôt les ingrédients inertes.

Parmi ceux-ci, on a identifié l'agent surfactant tallowamine polyéthoxylée (POEA), des acides organiques voisins du glyphosate, de l'isopropylamine.

Source : Jean-Charles BATENBAUM - Actualites-News-Environnement

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr